• L’Algérie commence à recenser les crimes coloniaux de la France

     

    L’Algérie commence à recenser les crimes

    coloniaux de la France

    L’Algérie commence à recenser les crimes  coloniaux de la France

    Photo archives : drapeau algérien et drapeau français

     

    L’Algérie a commencé officiellement à recenser les crimes coloniaux commis par la France au cours de sa domination du pays entre 1830 et 1962, a annoncé ce dimanche le ministre des Moudjahidines Tayeb Zitouni. 

    S’exprimant en marge d’une visite dans la wilaya de Constantine, où il a assisté à la commémoration du 62e anniversaire de la mort du chef de la wilaya-2 historique Zighoud Youcef, le ministre a indiqué qu’une équipe constituée d’historiens, scientifiques, chercheurs universitaires et intellectuels a été mise en place pour recenser les crimes coloniaux commis par la France en Algérie entre 1830 et 1962.

    Pour le ministre, cette opération a pour objectif de « faire connaître au peuple algérien les crimes qui avaient été commis à son encontre durant cette période ». Tayeb Zitouni a ainsi évoqué « les montagnes de crânes et le sang versé à flots » pendant les 132 ans de colonisation française de l’Algérie.

    Outre cette opération, le ministre a également indiqué qu’une autre démarche a été  entreprise. Celle-ci a pour objectif de recenser les victimes des mines anti-personnel et autres munitions non-explosées laissées par l’armée française après son départ d’Algérie en 1962, a précisé M. Zitouni. 

    SOURCE : https://observalgerie.com/actualite-algerie/lalgerie-commence-a-recenser-les-crimes-coloniaux-de-la-france-ministre/ 

     

    « Zemmour, tu es un cancre de l'HistoireJournée Nationale en hommage aux Harkis le 25 Septembre 2018 *** Harkis : toujours trop de tabous par Pierre DAUM *** Le témoignage de Saïd Merabti »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter