• L’ambassadeur de France à Alger : l’unijambiste !!! *** Par Henri POUILLOT

    L’ambassadeur de France à Alger : l’unijambiste !!!


    par Henri POUILLOT qui répond à cet article : http://www.tsa-algerie.com/20161111/lambassadeur-de-france-a-alger-memoire-avons-de-geant/

    L’ambassadeur de France à Alger sur la mémoire déclarait à Alger : "Nous avons fait des pas de géant".

    L’ambassadeur de France à Alger : l’unijambiste !!! *** Par Henri POUILLOT

    Bernard Émié est à Oran dans le cadre de la célébration du 98e anniversaire de l’armistice, conjointement avec l’ambassadeur d’Allemagne en Algérie, Mickael Zenner, et le maire d’Oran Noredine Boukhatem.
    A cette occasion, l’ambassadeur de France à Alger Bernard Émié a déclaré, jeudi soir à Oran, que son pays a fait "des pas de géant" sur la question de la mémoire. Pour lui, le président François Hollande "a fait un chemin considérable" vis-à-vis de la mémoire. "Ce qui a été fait depuis quatre ans par François Hollande, vous constaterez effectivement la grande évolution du discours, les mots et les phrases qu’il a prononcés ici en Algérie", a rappelé M. Émié dans une déclaration à TSA, à Oran où il se trouve depuis hier dans le cadre de la célébration du 98e anniversaire de l’armistice.
    Émié a rappelé aussi la venue en Algérie pour la première fois, du ministre des Anciens combattants français pour s’incliner devant la stèle de la première victime des massacres du 08 mai 1945, à Sétif. "Ces gestes ont une signification symbolique très considérable en termes d’apaisement et de reconnaissance vis-à-vis de l’Algérie. Pour la première fois aussi qu’un ministre des moudjahidine M. Zitouni, a été invité en France en janvier 2016", a-t-il poursuivi. "Côte à côte, les deux ministres (français et algérien) se sont inclinés devant la stèle préparée à la mémoire des victimes du 17 octobre 61. Le cheminement qui a été effectué par l’administration de François Hollande est extrêmement important. Nous avons fait des pas de géant. Les autorités algériennes mesurent je crois, les efforts des décisions politiques très fortes du président de la République", a déclaré M. Émié, en réponse à la question sur l’appel lancé par un élu français à reconnaître les crimes commis par la France en Algérie durant la colonisation (1).

    La France a fait des pas de géant pour la mémoire !!!

    On croit rêver en lisant de tel propos. Ce ne sont pas des pas de géant, mais de lilliputien ou d’unijambiste !!!
    Certes deux cérémonies (Sétif - 8 mai 1945- et Pont Saint-Michel - 17 octobre 1961-) ont été "célébrées" conjointement par les deux ministres français et Algériens, par des dépôts de fleurs. Mais la reconnaissance de ces crimes n’a toujours pas eu lieu et donc pas leur condamnation.
    De tels gestes sont au moins aussi méprisants à l’égard du Peuple algérien que le silence. Ne reconnaissant pas la nature de ces crimes, un simple dépôt de fleurs est en fait une négation de l’importance de ces évènements, de ces massacres.
    Quelques exemples significatifs :
    §  Le Ministre de la Défense Jean-Yves Le DRIAN va "honorer" Bigeard le 26 novembre prochain !
    Voir l’article !!!
    § Voir aussi mon intervention faite au Pont Saint-Michel le 17 octobre 2016 : il contredit les "fleurs" de l’ambassadeur. Il évoque aussi la "reconnaissance" des Harkis, l’assassinat de Maurice Audin...
    § Quand est-ce qu’un pas sera enfin réalisé quant aux tortures, aux viols, aux villages rasés par les bombes au napalm, l’utilisation du gaz VX et Sarin, aux camps d’internements (pudiquement appelés camps de regroupement), aux crevettes Bigeard, les massacres des 17 octobre 1961, 8 février 1962, 8 mai 1945, les corvées de bois....

    Quel scandale que l’ambassadeur devant représenter la France, notre pays, ose tenir de tels propos insultants envers le Peuple Algérien. Quelle honte !!!  

    (1) Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine Saint-Denis (région parisienne), a appelé François Hollande à la reconnaissance des "crimes" commis par la France pendant la Guerre de libération 

    « Crest : la nouvelle rue nommée "Hélie de Saint-Marc" fait polémique *** MISE A JOUR "Quelques souvenirs d’un appelé" Par Bernard Gensane Retraité de l'Éducation nationale Lyon - Rhône »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter