• L’Ecole Polytechnique d’Oran sera baptisée au nom du martyr Maurice Audin

    Affaire de la disparition de Maurice Audin  Le général Schmitt en sait-il plus   qu’il ne veut le dire ?

    En hommage à Maurice Audin

    L’Ecole Polytechnique d’Oran sera baptisée au nom

    du martyr Maurice Audin

    Résultat de recherche d'images pour "Photos de L’Ecole Polytechnique d’Oran"

     

    La cérémonie aura lieu le 16 avril 2017 a révélé Benahmed Boubekeur, Professeur en mathématiques et Directeur général adjoint de la formation.

    Maurice Audin, né le 14 février 1932 à Béja (Tunisie) et mort à Alger en 1957, est un mathématicien français, assistant à l’université d’Alger, membre du Parti communiste algérien et militant de l’indépendance algérienne.

    Arrêté le 11 juin 1957 au cours de la bataille d’Alger, il disparait.

    L’Ecole Polytechnique d’Oran (EPO) sera baptisée officiellement au nom  du martyr de la révolution algérienne, Maurice Audin, le 16 avril prochain, lors de la célébration de la journée du savoir (Youm Ilm), nous a révélé Benahmed Boubekeur, Professeur en mathématiques et Directeur général adjoint de la formation doctorale , de la recherche scientifique et du développement technologique , de l’innovation et de la promotion de entrepreneuriat à l’EPO.

    « Nous allons baptiser notre Ecole du nom du martyr Maurice Audin, en présence de son fils Pierre, des autorités locales et centrales. Nous allons lancer d’ici là des invitations à toutes les parties et officiels concernés par l’évènement ».

    Outre la présence des autorités locales à leur tête le wali, il est attendu la présence des ministres des moudjahidines, Tayeb Zitouni, et de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Tahar Hadjar ainsi que d’autres personnalités politiques, scientifiques et économiques, avons-nous appris.

    Pour le devoir de mémoire, il s’agit de rappeler  le combat libérateur de ce martyr de la cause nationale. Maurice Audin, né à Beja en Tunisie le 14 février 1932, d’origine européenne qui a embrassé la cause de l’Algérie algérienne, libre et indépendante durant la guerre de libération nationale. Il était un brillant assistant en mathématiques à la faculté d’Alger.

    Outre son militantisme pour l’indépendance de l’Algérie  au sein du PCA,  Maurice Audin  donnait gratuitement, chez lui, à Alger-centre, des cours de soutien en mathématiques aux Algériens, témoignent  encore ses anciens élèves, lors  des événements de  commémoration.  Il fut assassiné par les parachutistes français, il y a cinquante-sept ans, le 21 juin 1957 dans un centre de tortures que dirigeait le sinistre tortionnaire Paul Aussaresses. Comme des milliers de disparus durant la bataille d’Alger, son corps n’a pas été retrouvé.

    Afin de perpétuer le souvenir du brillant mathématicien, symbole de l’intellectuel engagé, mort pour que vive l’Algérie, son pays, la république algérienne reconnaissante donna, le nom de Maurice Audin à la place centrale d’Alger, en contre-bas de l’Université d’Alger où il mena de brillantes recherches. Faut-il souligner que son épouse, Josette Audin interpelle souvent les autorités françaises sur la question  et  cherche toujours l’endroit ou son défunt mari avait été enterré, en vain à ce jour.

    Source : http://eldjazairmag.com/index.php/2017/03/17/lecole-polytechnique-doran-sera-baptisee-au-nom-du-martyr-maurice-audin-le-16-avril/ 

    Sa femme Josette Audrain s’est toujours battue pour connaitre la vérité. Voici son interview en 2008 sur La TeleLibre.



    Pour ses proches ainsi que pour nombre de journalistes et d’historiens, notamment Pierre Vidal-Naquet, il est mort pendant son interrogatoire par des parachutistes.
    Longtemps l’armée française affirmait qu’il s’était évadé, jusqu’à ce que le général Aussaresses affirme avoir donné l’ordre de le tuer.

    Pour une plus ample documentation :
    Le film de
    François Demerliac « Maurice Audin : la disparition »
    L’article de
    Mohammed Rebah CLIQUEZ SUR (PDF - 58.9 ko)

    En 2014 sous la présidence de François Hollande une réponse du ministre de la Défense Le Drian


    « Combien de temps encore, en France, des sans-abris vont mourir presque dans l’indifférence générale. Pendant ce temps on entend parler des "magouilles" de certains "irresponsables&Le 2 avril 2017, ce Blog personnel qui doit être aussi le vôtre va avoir 7 ans d’existence ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter