• L'éloge des godillots "Je fais à la France le don de mes retraites pour atténuer son malheur" insultant les syndicats

     

    L'éloge des godillots :

    "Je fais à la France le don de mes retraites pour atténuer son malheur"

    L'éloge des godillots  "Je fais à la France le don de mes retraites pour atténuer son malheur" insultant les syndicats

    Quel courage ! quelle abnégation ! quel sacrifice ! Et quel exemple ! Si ce n’est pas de la solidarité, peut-être même de la compassion… ou alors je n’y connais rien dit le président des godillots ! Emmanuel Macron renonce dès aujourd’hui à sa retraite de président, il refuse aussi de siéger au Conseil constitutionnel...

    Si ce n’est pas de la solidarité, peut-être même de la compassion… disent les godillots de la majorité présidentielle ajoutant : C’est un message envoyé à la CGT, à FO, à l’UNSA et à la CFDT, tous des pisse-vinaigre qui refusent de faire une pause des grèves et manifestations pour les fêtes de fin d’année, Emmanuel Macron renonce dès aujourd’hui à sa retraite de président, il refuse aussi de siéger au Conseil constitutionnel, il abandonne ainsi pas moins de 216 000 euros de revenus annuels cumulés.

    Ce qui représente tout de même 180 SMIC nets pour une seule année…ça force le respect…

    Euh désolé pas moi, ce n’est que de la com’ !!!

    Sachant que le président Macron aura 45 ans à l’issue de son actuel mandat, sachant également que son espérance de vie est de 83 ans, ce sont 8 208 000 euros que les actifs français n’auront pas à sortir de leur poche pour payer un ex à ne rien faire.

    Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS

    Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais.

    Il y a 80 coups qui ont sonné à l'horloge.

    Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?

    Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

    Mais ce n’est que de la com’ le maréchal président sait très bien que s'il n'est plus président à l'élection de 2022 celui qui arrivera va encore changer la réforme des retraites…

    C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... ! 

    Merci Jean Gabin de m'avoir soufflé ces paroles.

    Et voici le bouquet de feu d’artifice !!!

    Plutôt le bouquet de la com’ électoraliste 

     

    Emmanuel Macron: “Le colonialisme fut une erreur profonde, une faute de la République”

     

    Emmanuel Macron veut dépoussiérer la relation de la France avec l’Afrique. Symbole le plus frappant : l’annonce faite samedi lors de sa visite en Côte d’Ivoire : la fin du franc CFA. Cette monnaie est perçue sur le continent comme l’un des derniers vestiges de ce qu’il est de coutume d’appeler la “Françafrique”. La décision a été actée par le président ivoirien Alassane Ouattara. Le président français en a profité pour rappeler sa position sur le colonialisme. “Trop souvent aujourd’hui la France est perçue avec un regard d’hégémonie où les oripeaux d’un colonialisme qui a été et qui fut une erreur profonde, une faute de la République” a déclaré le chef de l’État français.

     


     

    Mais cette com’ là nous la connaissons déjà

    depuis 2017 rappelez-vous...

     Et puis ça  a changé quoi ?

     

    Emmanuel Macron en Algérie :

    "La colonisation est un crime

     contre l'humanité"

    C'est ce qui s'appelle une fantasmagorique correction.  En déplacement en Algérie, Emmanuel Macron a accordé un entretien à la chaîne privée Echorouk News où il revient sur une interview publiée dans Le Point en novembre 2016, où il évoquait des "éléments de civilisation" apportés par la colonisation française.   

    Trois mois après, le candidat à l'élection présidentielle regrette des propos "sortis de leur contexte". "Il est impossible de faire la glorification de la colonisation", estime l'ancien ministre de l'Économie, qui explique l'avoir "toujours" considérée comme un "acte de barbarie".

    "La colonisation fait partie de l'histoire française, c'est un crime contre l'humanité, une vraie barbarie. Ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux vers lesquels nous avons commis ces gestes", reconnait-il à l'égard des personnes qui auraient pu lire "ses propos comme niant la barbarie". "En même temps, il ne faut pas balayer tout ce passé" tempère t-il cependant, citant la formule "La France a installé les droits de l'Homme en Algérie, mais elle a oublié de les lire".



     

    MACRON VEUT ÉVITER LA "CULTURE 

    DE LA CULPABILISATION"


    Rappelant la situation des "pieds noirs", le fondateur d'En Marche poursuit : "Il y a eu des crimes terribles mais je ne veux pas qu'on tombe tout en reconnaissant ce crime sur la culture de la culpabilisation sur laquelle on ne construit rien". "Il y a des femmes et des hommes qui ont voulu faire une autre histoire. Ils ont échoué, mais il y en a eu".
     

     


    Que de la com' tous dans le rue on continue la lutte contre la réforme

    des retraites et on ira jusqu'au bout !!!

     

     

    « Emmanuel Macron renonce à sa retraite de président... un simulacre d'exemplaritéLe plus beau cadeau de Noël : L’échec du plan Macron de destruction de notre système de retraite ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :