• L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

     

    Je ne sais pas ce que vont devenir nos sites ou blogs après notre disparition c’est pourquoi je tiens à mettre le maximum de témoignages concernant la guerre d’Algérie en particulier et le colonialisme en général.

    Aujourd’hui c’est celui de Jacques Cros, rédigé sous forme d’un livre qui comporte 190 pages. A la fin pour pourrez cliquer sur le lien qui vous permettra de consulter l'intégralité de ces pages.

    Je mets en ligne les toutes dernières pages de ce livre témoignages précieux qui sont aussi sa conclusion car ces pages j’aurais pu les écrire aussi, elles reflètent tellement mon ressenti par rapport aux décorations, moi qui a refusé la croix du combattant… Jacques Cros nous parle du comportement de la FNACA concernant un triste 14 mars 2015 à Béziers ou le maire extrémiste a supprimé le nom de la rue du 19 Mars 1962 et la remplacé par le nom d’un putschiste qui a tenté de renverser la République…La FNACA,  à titre officiel, a brillé par son absence.

    Michel Dandelot

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

     L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

     L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

     

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    L'Espace National Guerre d'Algérie (E.N.G.A.) présente le témoignage de Jacques Cros

    Jacques CROS

     

    Témoignage de Jacques Cros

    Je suis un « Ancien d’Algérie » classe 60 1/A. J’ai participé à cette guerre de mars 1960 à avril 1962. Oui, j’ai fait partie de la première classe libérée après le cessez-le-feu du 19 mars 1962 si on ne tient pas compte des appelés de la classe 59 2/C qui avaient fait leur classe en France.
    Je n’ai rien vécu d’extraordinaire. En tout cas je n’ai pas été exposé et je n’ai pas été témoin direct d’exactions. J’ai par contre côtoyé la misère consécutive au colonialisme, pour moi forme aggravée du capitalisme. J’ai également souffert de ce qu’était l’institution militaire.
    J’ai rédigé le récit de mes souvenirs de cette période de ma vie que j’ai évacué de mon esprit dès que j’ai pu. Il est rédigé dans un registre picaresque, ce qui explique le titre que je lui ai donné. Il n’a pas valeur de témoignage universel, d’autant que l’histoire de chacun de ceux qui ont participé à la guerre d’Algérie dépend de l’époque, du lieu, de l’affectation, de l’engagement aussi sans doute qui était le sien au moment où il a été appelé. Ceci étant il me paraît assez représentatif de ce qu’ont connu plusieurs des soldats du contingent envoyés là-bas.
    Je le joins donc et vous en souhaite bonne réception et bonne lecture éventuellement.

    DÉCOUVRIR LE TÉMOIGNAGE

    DÉCOUVRIR LE BLOG DE JACQUES CROS 

     

    « L’OAS, l’Education nationale et la RépubliqueIl donna une leçon d’humanité de fraternité et de tolérance Fernand Iveton, mort pour raison d’Etat »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Mars à 12:13

    Eh bien merci Michel pour la mise en ligne sur ton blog de ces divers documents.

    Oui nous avons une autre approche de notre vécu que ce qu'exprime la FNACA, du moins par les échos que j'en ai.

    Ceci étant, chacun est libre de ses convictions et de son engagement. Les miens ne m'ont pas conduit à être adhérent de la FNACA ni d'aucune autre fédération d'anciens combattants. Pour tout avouer je n'ai absolument pas ce profil.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter