• L’extrême-droite, composée aussi bien de revanchards de la guerre d’Algérie et de racistes frustrés, a un problème de longue date avec son voisin maghrébin.

    Coupe du Monde 2014 : l’Algérie dans le viseur de

    l’extrême-droite  

    L’extrême-droite, composée aussi bien de revanchards de la guerre d’Algérie et de racistes frustrés, a un problème de longue date avec son voisin maghrébin.

    Crédit Photo : affiche de propagande identitaire

    http://www.ajib.fr/2014/06/coupe-du-monde-2014-lalgerie-dans-le-viseur-de-lextreme-droite/

    Le dimanche 22 juin dernier, l’Algérie remportait sa 2ème confrontation en Coupe du Monde contre la Corée du Sud. S’ensuivait l’habituel déferlement de joie, les Algériens soutenant généralement avec ferveur leur équipe nationale, qui marquait pour la première fois à quatre reprises lors d’une telle compétition.

    Comme toujours lors d’événements sportifs de cette ampleur ou lors de festivités, les très nombreux rassemblements ont été entachés par quelques comportements dangereux pour les supporters eux-mêmes ou pour autrui (moins d’une vingtaine d’interpellations sur tout le territoire français la semaine qui suivait le 22 juin, et un mort à déplorer). L’incivilité est malheureusement le lot de toutes les communautés quelles qu’elles soient.

    Si les médias français parlaient généralement de scènes « de bonheur » et de « liesse », des incidents étaient aussi à déplorer : plusieurs feux de poubelles, ou encore des abribus vandalisés par des casseurs. Trop heureuse d’une telle occasion, Marion Maréchal-Le Pen s’est empressée de s’emparer des faits pour publier un message alarmant sur les réseaux sociaux : « les incidents autour de la victoire de l’Algérie sont une défaite pour la politique d’intégration menée par l’UMPS », affirme-t-elle.

    La jeune recrue du Front national a ajouté que ces « incidents sont une démonstration d’une nouvelle victoire du communautarisme sur la république ». De son côté, Florian Philippot restait ironique : « Non, non il ne se passe rien ce soir, vous pouvez dormir tranquille ».

    En parallèle, les articles mensongers et messages de désinformation circulaient à grand échelle sur les réseaux. En effet, plusieurs comptes d’identitaires d’extrême droite affirmaient qu’une église de la Duchère, quartier lyonnais, était en feu. Rumeur par la suite démentie par la mairie de Lyon et les pompiers ! Mais quoi de mieux, pour exacerber les peurs et les haines, qu’un symbole du christianisme national attaqué par de vils envahisseurs musulmans ?

    Autres faits de désinformation, Franck Guiot (UNI, mouvement étudiant de droite) a tweeté la photo d’un immeuble d’Alger sur lequel les drapeaux algériens étaient suspendus à chaque fenêtre, en affirmant qu’il s’agissait d’un immeuble de Barbès assorti d’un commentaire : « Oui il y a un problème d’identité en France ».

    Sont aussi diffusées en boucle des photos de casse, de scooters renversés, de voitures brûlées, toutes issues de faits plus anciens et n’ayant absolument rien à voir avec la communauté algérienne en France.

    Pour rappel, l’extrême-droite française mène depuis plusieurs semaines une bataille imaginaire contre les supporters algériens. Le Bloc identitaire avait proposé d’interdire le port de drapeaux ou de couleurs algériennes les soirs de match, et ses membres avaient déjà véhiculé de fausses informations lors du premier match Algérie-Belgique… De plus, ce même Bloc identitaire s’était permis d’aller coller des affiches à la station de métro Barbès (quartier du 18e arrondissement de Paris, où l’immigration maghrébine est très présente) : « à chaque match de l’équipe d’Algérie, Barbès est le théâtre de rassemblements haineux, provocateurs et anti-français de milliers de supporters algériens ». Hélas pour eux, il ne s’y est par la suite rien produit d’intéressant.

    L’association « Fils de France », composée de musulmans se désignant comme des « patriotes français » et son représentant Camel Bechikh ont eux aussi profité de la crispation générale pour rejoindre l’extrême-droite et affirmer qu’il fallait « stopper les vagues massives d’immigration en France » afin de lutter contre ces débordements. Fils de France milite par ailleurs pour un « Islam français », en collaboration avec Tareq Oubrou ou encore Gilles Képel.

    L’extrême-droite, composée aussi bien de revanchards de la guerre d’Algérie et de racistes frustrés, a un problème de longue date avec son voisin maghrébin.

    *****************************************************************************

     

    L’extrême-droite, composée aussi bien de revanchards de la guerre d’Algérie et de racistes frustrés, a un problème de longue date avec son voisin maghrébin.

     

    La relève des collabos de 39-45 qui s’en prenaient aux juifs est bien assurée par ces extrémistes qui ont, aujourd’hui, comme boucs émissaires les musulmans…

    *****************************************************************************

     

     

    « Après une nouvelle provocation de J.M. Lepen « N’est-il pas atteint d’alzheimer ? » car cela dépasse tout entendement !Nice : la justice "suspend" l'arrêté anti-drapeaux étrangers de Christian Estrosi, c'est un premier pas pour sanctionner ce contorsionniste récidiviste »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :