• La 2CV, une voiture éternelle *** Nous sommes très peu à le savoir mais elle a servi aussi pendant la guerre d'Algérie

    La 2CV, une voiture éternelle

    Nous sommes très peu à le savoir

    mais elle a servi aussi pendant

    la guerre d'Algérie

    Il y a 25 ans, la dernière voiture deux chevaux sortait d'usine. Depuis, cette voiture est devenue mythique.

    Surnommée "la deudeuche", la voiture deux chevaux - dite 2CV - est devenue une voiture mythique. Il y a vingt-cinq ans tout juste, la dernière 2CV sortait d'usine au Portugal. Aujourd'hui, elle fait toujours rêver les Français. "C'est une voiture qui a bercé mon enfance", explique une jeune fille.

    Voiture de coeur

    Initialement prévue pour le monde agricole, la 2CV devait pouvoir aller dans les champs sans encombre. Très vite, la voiture a dépassé les frontières agricoles.  Elle a inspiré le cinéaste Jacques Tati et jouit, 70 ans après sa naissance, d'un capital sympathie intacte. "Elle a deux yeux et une bouche. La 2CV, les enfants l'adorent. Les gens sourient spontanément quand ils voient une 2CV", explique à France 2 Renaud Ricardat, chauffeur de 2CV.

    On retrouve la voiture mythique de Citroën dans l'oeuvre du cinéaste Jacques Tati mais aussi comme support de tous les inventeurs du dimanche : éolienne embarquée dessus, transformation en hors-bord, ou encore hydravion, la voiture n'a pas cessé d'inspirer.

    La 2 CV dans le film « Le Corniaud »


    La 2CV, une voiture éternelle *** Nous sommes très peu à le savoir mais elle a servi aussi pendant la guerre d'Algérie


     

    Pendant la guerre d’Algérie la 2 CV aussi…

    Saviez-vous que, pendant la guerre d'Algérie, le GHAN-1 (Groupemement d'Hélicoptères de l'Aéro-Navale n°1) a expérimenté des 2CV camionnettes modifiées pour l'emport d'une mitrailleuse de 12,7 ; d'un canon de 20mm ou d'un canon de 75mm sans-recul

     

    La 2CV, une voiture éternelle *** Nous sommes très peu à le savoir mais elle a servi aussi pendant la guerre d'Algérie


    En 1955 les hélicoptères de combat arrivent en Algérie.
    En 1956, la flottille 31F de l'aéronavale assure le transport des troupes.
    En 1957 elle forme le GHAN1 avec la 32F et la 33F: groupement d'hélicoptères de l'aéronautique navale.
    En 1959 le capitaine de corvette Eugène-Pierre Babot en prend le commandement.

    Cette même année il décide de transformer une 2CV en pick-up armé et aérotransportable.
    La 2CV ainsi allégée est bien plus légère que la jeep.
    Il retire, découpe tout ce qui est inutile, ajoute des points d'ancrage pour le transport sous hélicoptère, y met un armement mi-lourd.

    D'abord un canon de 57 mm sans recul, le même qui était utilisé sur les scooters Vespa/Acma, puis un canon de 75 mm sans recul :

     

    En arrière se trouve le capitaine de corvette Babot.

    Les vibrations occasionnées par les tirs feront abandonner ce type d'armement :


    Une autre arme est également testée, le canon de 20mm Mauser MG 151 :


    Cette 2CV est nommée Jules, indicatif radio de Babot.
    Elle sera toujours unique, un peu secret défense, d'où le peu de photos existantes.


     

    « Un lieu, une histoire. Le camp des soldats coloniaux à Quimper Pendant que la famille Le Pen s'étripe, il y a en France beaucoup trop de boue puante... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :