• La belle histoire d’amour entre Jacques Brel et l’Algérie

    La belle histoire d’amour

     entre Jacques Brel et l’Algérie

    La belle histoire d’amour  entre Jacques Brel et l’Algérie

    DIA-28 janvier 2017: C’était connu Jacques Brel aimait l’Algérie et soutenait la révolution algérienne. La chaîne Canal Algérie a retrouvé les images du concert du célèbre auteur de la chanson « Ne me quitte pas », quand il s’est produit à Zeralda. Les images avaient été tournées par le réalisateur Moussa Haddad. Le service des archives qui est en train de numériser toutes les bandes cinéma qui étaient stockées dans le bâtiment du 21 Boulevard des Martyrs est tombé sur  une pépite d’or: Le Concert de Jacques Brel juste après l’indépendance.

    Le chanteur Belge était un ami de l’Algérie, déjà lors de sa  visite en Algérie en 1954, il fut contacté par les dirigeants du C.R.U.A (qui deviendra plus tard le F.L.N) qui lui ont exposé la justesse de leur combat pour la liberté. Jacques Brel a montré bien sa compréhension. Ce qui a dérangé certains ultras au courant de cette entrevue, et qui avaient longuement scandé « Algérie Française »au cours de son concert à Alger ; il a eu simplement cette réponse:« je m´en fous, je suis Belge ».
    C´est durant cette visite qu´il a rencontré Jojo, Georges Pasquier de son vrai nom qui exerçait dans le pétrole au Sahara. Il abandonnera sa carrière pour l´amitié de Brel ; amitié que beaucoup compareront à celle de Damon et Pythias de l´antiquité. Jojo deviendra le confident de Brel, son chauffeur, son régisseur, son homme de confiance, son ami le plus proche et le plus intime.
    En 1956 et en pleine guerre d´Algerie, Brel écrira et composera « Quand on a que l´amour », chanson qui sera reprise aux Etats-Unis: « if we only have love » dans les manifestations contre la guerre du Vietnam. En 1959, il écrira et composera sa célèbre « Colombe », chanson anti militariste contre la guerre d’Algérie ; chanson qui sera reprise elle aussi aux Etats-Unis par la célèbre Joan Baez et juddy Collins toujours en opposition à la guerre du Vietnam.  Dés l’indépendance en 1963, il est invité en Algérie pour offrir aux Algériens et à quelques coopérants étrangers son plus beau concert à Zéralda, considérée à l’époque comme la station balnéaire de la capitale. Hommage au grand Brel !

    Amel Bouchaib

     

    SOURCE : https://dia-algerie.com/belle-histoire-damour-entre-jacques-brel-lalgerie-video/


     

     

     Pour le plaisir écoutons Jacques Brel avec sa merveilleuse chanson " Tant qu'on a que l'amour "

     Et enfin sa chanson contre la guerre d'Algérie " La Colombe "

    « Guerre d'Algérie : qui se souvient des « porteurs de valises » ? Ces oubliés de l’histoire algérienne * Francis Jeanson a été le fondateur de la Maison de la Culture de Chalon-sur-SaôneMon témoignage d'ancien appelé de la guerre d'Algérie "Pourquoi j'ai refusé la Croix du Combattant" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter