• «La fin de l’affaire Audin, le début d’une histoire apaisée»

     

    «La fin de l’affaire Audin, le début d’une histoire apaisée»

    «La fin de l’affaire Audin, le début d’une histoire apaisée»

    Le témoignage de Michèle, fille de Maurice Audin, assassiné en juin 1957 à Alger. Dans un geste historique, la présidence de la République a reconnu les crimes commis par la France pendant la guerre d’Algérie.

    Ellen Salvi s’entretient avec Michèle Audin, la fille de Maurice Audin, assassiné en juin 1957 à Alger. Dans une déclaration historique, Emmanuel Macron a récemment reconnu la responsabilité de l’État français dans sa disparition. Plus largement, le président de la République a dénoncé l’existence d’un système de torture légalement institué en Algérie par la France de l’époque.

     

    SOURCE : https://www.mediapart.fr/journal/france/190918/la-fin-de-l-affaire-audin-le-debut-d-une-histoire-apaisee 

     

    « France-Algérie, le déchirement que chantait Rachid TahaRetour sur le comité Audin ZAD de la mémoire »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :