• La presse algérienne commente "l'indigestion" de Ménard maire de Béziers d'avoir perdu l'Algérie française

    La presse algérienne commente "l'indigestion" de Ménard maire de de Béziers d'avoir perdu l'Algérie française

    Robert Ménard ne digère toujours pas l’indépendance de l’Algérie

    La presse algérienne commente "l'indigestion" de Ménard maide de Béziers d'avoir perdu l'Algérie française

    © D. R.

    http://www.elwatan.com/hebdo/france/robert-menard-ne-digere-toujours-pas-l-independance-de-l-algerie-09-12-2014-280827_155.php 

    Robert Ménard veut débaptiser une rue célébrant la fin de la guerre d’Algérie pour lui donner le nom d’un putschiste.

    Élu grâce au Front national (FN), l’ancien patron de Reporters sans frontières (RSF) n’arrête pas de donner des gages à ses parrains. Le natif d’Oran continue, à sa façon, sa guerre d’Algérie.  «Nostalgérique», Robert Ménard, maire de Béziers, cherche à réécrire l’Histoire, comme les militants de l’OAS qui ressassent encore et encore leur défaite. Robert Ménard, maire de Béziers soutenu par le FN, va rebaptiser la rue du «19 Mars 1962», date des accords d’Evian marquant la fin de la guerre d’Algérie, en rue du «Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc», un militaire ayant participé au putsch des généraux.

    Le changement de nom de cette rue, proche du quartier de la Devèze, celui où Robert Ménard, né à Oran, s’était installé avec ses parents à son arrivée à Béziers, sera présenté lors du prochain conseil municipal, le 11 décembre.

    Le commandant Hélie Denoix de Saint-Marc, en 1961, avait fait le choix de l’Algérie française et avait participé au putsch des généraux à la tête du 1er REP (Régiment étranger de parachutistes). L’opération échouera et il se constituera prisonnier. Il sera condamné à dix ans de réclusion et effectuera cinq ans de prison, avant d’être gracié par le général de Gaulle. Il avait été élevé en novembre 2011 au rang de Grand-Croix de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy.

    L’Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS (Anpromevo) affirme dans un communiqué qu’elle «portera naturellement attention aux suites données à cette proposition, dont la présentation en séance a été confiée à Mme Odette Dorier, 9e adjointe (Front national) au maire de Béziers, chargée de la voirie, des transports, du stationnement et de la signalétique».

     Rémi Yacine

     

    « Il vaut mieux avoir 1 millard de fois affaire à une municipalité républicaine comme à Montreuil plutôt qu’à une municipalité de la droite de l’extrême-droite comme à Béziers Mémoires collectives »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :