• La Radio Télévision Suisse Romande présente une série de documentaires inédits en France : « La Suisse et la guerre d’Algérie » Première émission « Le porteur de valise »

     

    La Radio Télévision Suisse Romande présente une série de documentaires inédits en France : « La Suisse et la guerre d’Algérie » Première émission « Le porteur de valise »

     

    La Radio Télévision Suisse Romande présente

    une série de documentaires inédits en France :

    « La Suisse et la guerre d’Algérie »

    Première émission « Le porteur de valise »

    Depuis 1954, la guerre d'Algérie a bouleversé le paysage politique français et créé deux camps idéologiques bien distincts : les pro et les anti Algérie française.

    Chez les anticolonialistes, une petite minorité va passer le cap de la simple condamnation morale pour se diriger vers un militantisme actif de soutien aux insurgés du FLN algériens. Venus de divers milieux (intellectuels comme Francis Jeanson, prêtres ouvriers comme Robert Davezies, déserteurs et réfractaires de l'armée française comme André Gazut, ainsi que simples militants et ouvriers), ils vont se lancer dans un soutien qui les opposera à leur propre patrie.

    En Suisse également, des progressistes épars vont s'engager dans une aide active au FLN de manière individuelle ou en constituant de véritables réseaux clandestins. C'est le portrait de ces hommes et de ces femmes que dresse en deux parties ce reportage de 1988.

    Le conflit qui opposa en Algérie les nationalistes algériens au pouvoir français dura plus de 7 ans, de 1954 à 1962. Apparu durant l'entre-deux-guerres, le nationalisme algérien se radicalise peu à peu jusqu'aux émeutes du Constantinois, en mai 1945, et à leur violente répression qui creuse un fossé entre les communautés musulmane et française.

    Le 1er novembre 1954, la rébellion éclate en Grande Kabylie et dans les Aurès. Elle est animée principalement par le Front de libération nationale (FLN), fondé par Ben Bella. En 1955, la France instaure l'Etat d'urgence et, une année plus tard, envoie 400.000 hommes pour pacifier le territoire algérien. Ben Bella est arrêté et, en 1957, les réseaux du FLN sont éliminés à Alger.

    A la suite des manifestations favorables à l'Algérie française du 13 mai 1958, le général de Gaulle revient au pouvoir et met peu à peu en œuvre une politique d'autodétermination pour l'Algérie. De son côté, le FLN instaure le Gouvernement provisoire de la République algérienne. Le 18 mars 1962, les accords d'Evian mettent fin à la guerre d'Algérie et, le 1er juillet 1962, l'Algérie choisit par référendum l'indépendance.

     

     

     

    « Le 15 mars 2017 La Poste a dévoilé un timbre commémoratif pour les 55 ans du cessez-le-feu en Algérie suivi de la chanson "Le soldat d'Algérie"REPONSE DU PRESIDENT MACRON AU COURRIER DE FRANCE-EL DJAZAÏR »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter