• La "Toussaint Rouge", il y a 66 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 66 ans !!! 

    La "Toussaint Rouge", il y a 66 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

     

    Nous sommes dans cette période du 66ème anniversaire de cette "Toussaint Rouge", le déclenchement de la Guerre de Libération, qui aboutira près de 8 ans plus tard, à un Etat Algérien indépendant.  

    Le 8 mai 1945, c’était la prémisse de cette évolution. La manifestation à Sétif, avec le drapeau algérien brandi, c’était l’annonce d’une marche vers un combat pour l’indépendance. La féroce répression organisée par l’Armée, la police et les milices à Sétif mais aussi à Khérrata, Guelma... fera plus de 40.000 morts. Le général Duval dira alors avoir "gagné" 10 ans de paix. 

    Le colonialisme, en imposant un racisme institutionnel, une sorte d’apartheid considérant les indigènes comme des sujets pouvant servir de chair à canon mais pas comme des citoyens à part entière, porte la responsabilité de cette guerre. La France, en refusant des droits élémentaires à la population autochtone, a donc contraint les Algériens à la seule solution qui leur restait : la lutte armée pour obtenir leur dignité. 

    Pendant cette guerre de libération, la France porte une terrible responsabilité d’avoir multiplié les crimes d’état (8 mai 1945, 17 octobre 1961, 8 février 1962...) et les crimes contre l’humanité (torture, viols, corvées de bois, villages rasés au napalm, camps d’internement publiquement appelés de regroupement, utilisation des gaz sarin et Vx, des crevettes Bigeard, des essais nucléaires...). Elle ne les a toujours pas reconnus ni donc condamnés, 66 ans plus tard. 

    Il est plus que temps que les plus hautes autorités de notre pays s’engagent dans cette voie.

    Il n’est pas tolérable qu’à Béziers, le 1er novembre de chaque année, l’extrémiste Ménard s’incline devant une stèle glorifiant l’OAS, cette organisation terroriste et criminelle puis en y déposant une gerbe qui fleurit la stèle appelée " la plus fleurie de France ".

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!


     C’était le 1er novembre 2016 à Béziers la stèle la plus fleurie de France c'est la stèle glorifiant l'OAS et ses criminels condamnés à mort. 

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!
      

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

     

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!

    Robert Ménard s’inclinera donc (sauf si le Covid l'en empêche) ce 1er novembre 2020 une fois de plus, une fois de trop devant une stèle en l'honneur des quatre fusillés membres de l'OAS. Sur cette stèle figurent les photographies de Dovecar et Piegts, à l'origine de l'assassinat du commissaire d'Alger Roger Gavoury, de Bastien-Thiry, organisateur de l'attentat manqué contre De Gaulle au Petit-Clamart, et de Degueldre, fondateur des commandos Delta. Quatre hommes condamnés à mort par les tribunaux français après la guerre d'Algérie. 

     

     

    Rappelons-nous que le 6 octobre 2011 fut pour les Républicains, les anti colonialistes, les anti extrémistes, les anti racistes… une date d’espoir, une date de paix, une date historique…

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!

     

    « Paris aujourd’hui relève la tête en disant que l’OAS était une organisation idéologiquement criminelle et, dans ses actes, barbare. » Bertrand Delanoë, maire de Paris, le 6 octobre 2011.

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!! Mais une date historique : le 6 octobre 2011...

     

    La "Toussaint Rouge", il y a 63 ans !!!

     

     

    Chaque 6 octobre au cimetière du Père-Lachaise est organisé l’anniversaire du dévoilement de la stèle de la Ville de Paris aux victimes de l’OAS le 6 octobre 2011, n’ayant aucunes informations concernant 2020, peut-être que le Covid fera annuler ce rassemblement, cette année encore, comme les 8 années précédentes je tiens à rappeler cette journée du 6 octobre car en 2011 j’étais présent invité par mon ami Jean-François Gavoury fils de Roger Gavoury qui fut le premier fonctionnaire tué par l'OAS, organisation séditieuse qui le choisit pour cible parce que ce serviteur de l’État, « tout entier dévoué à son pays, à son métier et à l’institution policière », incarnait la loyauté et « plaçait l’obéissance à la République au premier rang de ses devoirs " 

    Rappelons-nous c’était le 6 octobre 2011

     

    « Vérités sur la colonisation française en Algérie : l’armée fait barrage à MacronCe soir, sur France 2, à 21 h 05 ne manquez pas le documentaire « Décolonisations : du sang et des larmes » »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :