• Le 15 août 2013 disparaissait l'avocat Maître Jacques Vergès

     

    Pour les nostalgériques extrémistes, Jacques Vergès était... un ennemi de la France... C'est faux ! Jacques Vergès était un anti colonialiste

    Le 15 août 2013 disparaissait l'avocat MaÎtre Vergès

    Jacques Vergès, le 30 janvier 2012 à Toulouse. (Crédit: BORDAS/SIPA) 

          L'hommage de Maître Kiejman  

    Sur BFMTV, l'avocat et ancien ministre sous François Mitterrand Georges Kiejman, a rendu hommage à sa manière à son «meilleur ennemi» dans les tribunaux : «Jacques Vergès était un homme fascinant et mystérieux. Sa dimension intellectuelle dépassait le cadre judiciaire. Il faisait partie des deux ou trois avocats extraordinaires de ma génération. Pendant la guerre d'Algérie, il a été physiquement très courageux et a risqué sa vie (il militait pour le FLN ndlr), a-t-il confié. C'est sans doute la période la plus glorieuse de sa vie".  

    Voici donc Jacques Vergès… l’anti colonialiste  

     

     

    « Dans le Pays « dit des Droits de l’Homme » le racisme sous toutes ses formes s’amplifie. Voici un nouveau témoignageMohamed Kacimi : le français est une langue algérienne... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Août à 21:01

    C'était avant tout un homme bon et juste. Il avait très bien vu que l'assassin de Ghislaine Marchal faisait partie de son entourage...Il a évité à son jardinier une condamnation injuste.

    Son engagement auprès des Algériens faisait partie de son idée de la justice. Et un système colonial n'est ni juste, ni légitime.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :