• Le 19 Mars 2015 à Béziers par Jacques CROS

    Le 19 Mars 2015 à Béziers

    par Jacques CROS

    Publié le 20/03/2015 par cessenon 

    Le 19 Mars 2015 à Béziers par Jacques CROS

      Photo Cécile Pleignet 

    Nous avions choisi d'être présents devant le Monument aux Morts de Béziers ce jeudi 19 mars 2015, pour la cérémonie du souvenir marquant l'anniversaire du cessez-le-feu en Algérie. Nous y étions avec des affichettes rappelant notre opposition au changement de nom de la rue du 19 mars 1962. Il y avait aussi quelques drapeaux du Mouvement de la Paix. 

    Nous y avons côtoyé un fort contingent d'adhérents de la FNACA, plus nombreux sans doute que les années précédentes. Certains d'entre eux s'étaient saisis de l'affichette indiquant RUE DU 19 MARS 1962 CESSEZ-LE-FEU EN ALGERIE et les présentaient comme nous. 

    Le maire de la ville était évidemment absent à cette cérémonie et le sous-préfet s'était fait représenter par la secrétaire générale de la sous-préfecture. Une cérémonie qui s'est déroulée dans le registre habituel. L'appel de chacun des noms des 22 tués en Algérie a été ponctué de « Mort pour la France ». Les esprits ne sont pas encore gagnés à l'idée que les victimes ne sont pas mortes pour la patrie mais pour le colonialisme, ce qui est sensiblement différent. 

    Comme chaque année a été lu l'ordre du jour du général Ailleret en date du 19 mars 1962. On ne pouvait pas espérer que soit dénoncé ici l'absurdité de cette guerre d'Algérie qui a causé tant de souffrances. Il reste encore un travail pédagogique pour faire évoluer les consciences sur la nature de ce qu'a été cette guerre. Ce serait précieux dans le contexte présent où les risques pour la paix sont patents. 

    Mais enfin on peut se réjouir que les choses soient relativement plus claire aujourd'hui. La date du 19 mars, application du cessez-le-feu, est reconnue par la loi comme journée du souvenir. A ce propos on doit dire qu'il faut supprimer la date du 5 décembre qui ne représente rien. 

    Eh bien sûr poursuivre l'action déjà engagé pour que la rue du 19 mars 1962 ne soit pas débaptisée au profit du nom d'un officier putschiste. Il faut continuer à dénoncer la signification de cette opération qui vise à nous ramener au temps du colonialisme qui a causé tant de torts au peuple algérien et au peuple français. 

    On peut légitimement se recueillir en évoquant les victimes, en déposant des gerbes et en écoutant la sonnerie aux morts. Il est, à n'en pas douter, encore plus constructif de participer à l'action contre ceux qui tentent de réécrire l'histoire en cultivant le racisme et la xénophobie. Alors oui, nous étions devant le Monument aux Morts ce 19 mars 2015. A tous ceux qui étaient là nous disons « Recevez notre présence comme une invitation à nous rejoindre dans le combat qui est le nôtre pour obtenir que la rue du 19 mars 1962 garde son nom et sa symbolique et au delà comme un appel à nous rassembler pour la paix, la justice et la démocratie. »

    Jacques CROS

     SOURCE : http://cessenon.centerblog.net/

     

    « Béziers : un 19 Mars 1962 célébré "dans la dignité" mais plusieurs affiches au nom de la rue débaptisée ont fleuri dans l'assistance.Bretagne - Finistère 19-Mars 3.500 personnes rassemblées au Mémorial de Pleyben »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :