• Le chanteur Patrick Bruel : «J’aimerais tellement me produire à Tlemcen»

     

    Le chanteur Patrick Bruel : «J’aimerais tellement me

    produire à Tlemcen»

    Patrick Bruel. D. R.

     

    Par Lina S. – Le chanteur français Patrick Bruel a souhaité pouvoir se produire en Algérie, son pays de naissance. «J’aimerais tellement animer un concert à Tlemcen», a-t-il déclaré au journal télévisé de France 2 hier soir. Le chanteur a révélé qu’il devait se rendre en Algérie dans les années 1990 mais la situation sécuritaire qui prévalait dans le pays à l’époque l’avait empêché de réaliser son rêve.

    Patrick Bruel a souligné que ses parents ayant quitté le pays alors qu’il n’avait que trois ans, il ne garde, de ce fait, pas de souvenirs de la ville de Tlemcen et de l’Algérie qu’il dit aimer.

    Patrick Bruel, de son vrai nom Maurice Benguigui, est né à Tlemcen le 14 mai 1959. Ses parents, Pierre Benguigui et Augusta Kammoun, deux pieds-noirs d’origine juive berbère, ont regagné la France au lendemain de l’indépendance de l’Algérie, en 1962.

    De nombreux médias avaient affirmé que Patrick Bruel se serait vu signifier une interdiction d’entrée en Algérie lors de la visite de l’ancien président français Nicolas Sarkozy à Alger en 2007 et à l’occasion d’un concert animé par le chanteur Idir, début 2018. Le chanteur français subirait ainsi le même sort qu’Enrico Macias dont une première visite en Algérie avait été programmée avant que les autorités algériennes décident de ne pas prendre le risque de faire venir un artiste qui ne cache pas sa sympathie pour Israël et dont les déclarations avaient offusqué les Algériens au moment où le régime raciste de Tel-Aviv massacrait des enfants à Ghaza.

    De nombreux pieds-noirs rêvent de visiter l’Algérie. Certains ont réalisé leur souhait, tandis que d’autres attendent que les relations entre l’Algérie et la France transcendent les blessures de l’histoire car la cicatrice de la Guerre de libération nationale est encore ouverte et le temps n’a pas encore apaisé les esprits quant à cette question liée à la mémoire et aux déchirures du passé.

    L. S.

    SOURCE : https://www.algeriepatriotique.com/2018/10/29/le-chanteur-patrick-bruel-jaimerais-tellement-me-produire-a-tlemcen/ 

     

    « Imposteurs chez les Anciens combattantsMacron félicite Bolsonaro, insiste sur «le respect» des «principes démocratiques» »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Lundi 29 Octobre à 12:23

    Israël – Palestine : Patrick Bruel pousse un coup de gueule sur Facebook

    Israël – Palestine : Patrick Bruel pousse un coup de gueule sur Facebook
     

    Cette fois-ci Patrick Bruel ne pouvait plus se retenir. Malmené sur le web depuis l’aggravation du conflit israélo-palestinien, le chanteur vient de pousser un énorme coup de gueule sur son compte Facebook.

    Le conflit israélo-palestinien anime dramatiquement l’actualité depuis plusieurs jours et les célébrités n’échappent à la prise de position. Un engagement systématiquement critiqué par la partie adverse voire même les neutres qui dénoncent systématiquement une certaine démagogie. Le rappeur Booba, les comédiens Said Taghmaoui et Penelope Cruz sont des exemples parmi tant d’autres.

    C’est aujourd’hui Patrick Bruel qui a décidé de sortir de l’ombre. Le chanteur plusieurs fois ciblés par certains polémistes comme Dieudonné comme étant un artiste qui soutiendrait financièrement Israël a décidé de passer à l’offensive. Dans une longue lettre publiée sur Facebook le chanteur dément toutes les rumeurs et rappelle qu’il est un « homme de paix » et favorable à la création d’un état Palestinien.

    « Il est grand temps de faire une mise au point en réponse à certains messages qui vont vraiment trop loin et me blessent profondément. Le sujet est trop grave et va bien au delà de ma personne, pour que je laisse s'installer des rumeurs et des contre-vérités aussi absurdes qu'infâmes.

    Soyons clairs.

    Contrairement à ce que je peux lire avec effroi, je n'ai jamais donné un centime à l'armée Israélienne, ni à une armée quelle qu'elle soit et cela ne me traversera jamais l'esprit.

    J'ai en revanche participé à des concerts pour des associations caritatives, pour des hôpitaux, des enfants défavorisés ou atteints de maladies rares comme j'ai pu le faire partout où on me l'a demandé.

    Je suis un homme de paix.

    Faut-il vraiment que je rappelle que je fus l'un des instigateurs de la conférence de Genève aux côtés de Beilin et Rabo.

    Faut il que je remontre les images de mon "Concert pour la Paix" à l'Opéra de Versailles ( 2005) où j'avais tenu à réunir, pour un 4 mains, deux pianistes, l'un Palestinien, l'autre Israélien.

    Faut-il que je renvoie aux auteurs de ces messages immondes le passage très clair sur le conflit israélo-arabe dans le livre que j'ai publié en 2009 ?

    Tous ceux qui me connaissent le savent : sur ce sujet si douloureux, mon discours n'a jamais varié. J'ai toujours prôné la création d'un Etat Palestinien qui reconnaisse l'Etat d'Israël et respecte sa sécurité et vice-versa.

    Je l'ai réitéré il y a à peine un an sur i24 news , chaîne d'info israélienne, ce qui m'a même valu les remarques c-parfois violentes- d'une certaine partie de la communauté juive.

    La paix se fait à deux !

    D'où que l'on vienne, quoique l'on pense ou souffre au plus profond de soi, la réponse ne peut pas se faire sur ce terrain.

    Des enfants et des civils sont au cœur de cette tragédie.

    JUSQU'À QUAND...?

    Aucune cause ne peut justifier ça ! Cette escalade et ces images quotidiennes me font horreur et j'implore les responsables politiques de s'assoir à une table de négociation.

    Seule une solution politique est possible et le dialogue s'impose.

    Et puis...

    Depuis combien de temps je crie haut et fort qu'il faut arrêter de transférer ce conflit chez nous.

    Cet amalgame est intolérable et j'en appelle à la responsabilité collective des leaders d'opinion ( politiques ou autres) pour calmer les tensions et endiguer cette dérive dangereuse pour notre République. Appeler à un cessez-le-feu est plus que légitime mais pourquoi se servir de ces malheurs pour réveiller et déverser une telle haine envers des gens (juifs ou musulmans ) qui n'ont rien à voir avec ce conflit . En France, en Belgique ou ailleurs, qu'ont à voir les enfants dans les écoles, les fidèles dans les lieux de cultes ou les gens dans leur quotidien avec la folie meurtrière d'un conflit malheureusement sans fin.

    De grâce, cessons de tout mélanger et de mettre de l'huile sur un feu déjà tellement dévastateur.

    Tout ça ne peut conduire qu'au chaos de part et d'autre.

    Que des voix musulmanes , juives et chrétiennes entre autres, s'élèvent pour apaiser ce qui est en train de devenir une catastrophe, et ramènent le monde sur le chemin du "vivre ensemble..."

    Patrick Bruel"

    1
    Lundi 29 Octobre à 12:06
    Bruel, lui aussi, est un farouche partisan de l’expansion israélienne en Palestine.
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter