• Le chanteur Richard Anthony est mort à 77 ans

    Le chanteur Richard Anthony est mort à 77 ans

    Le chanteur Richard Anthony est mort à 77 ans

    Le chanteur Richard Anthony sur la scène du Zenith de Paris, le 15 décembre 2006, lors d'un concert de la tournée "Age tendre et têtes de bois". (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

    Richard Anthony, interprète de tubes comme Et j'entends siffler le train, est mort à l'âge de 77 ans, à Pégomas (Alpes-Maritimes), dans la nuit du dimanche 19 au lundi 20 avril, a appris France 3 Côte d'Azur de la famille du chanteur. De son vrai nom Richard Btesh, il a vendu près de 50 millions de disques et enregistré plus de 600 titres.

    Richard Anthony

    Né en 1938 au Caire en Egypte, c'est après s'être installé en France avec ses parents que Richard se lance dans la musique. Des millions de Français sont sous le charme de ses innombrables tubes dont 21 titres classés numéro 1 en France.

    Richard Anthony n'entendra plus siffler le train


    Après 600 titres enregistrés et 50 millions de disques vendus, le chanteur Richard Anthony (à droite sur la photo), leader de la génération yéyé, est mort. Il s'en est allé cette nuit, à l'âge de 77 ans. Il est notamment l'interprète de J'entends siffler le train, Amoureux de ma femme, Elle a des yeux d'ange et A présent tu peux t'en aller, ainsi qu'une cargaison de reprises de chansons américaines.

     

    66064_556717161011349_1693653142_n.jpg

     

       
    J'ai pensé qu'il valait mieux
    nous quitter sans un adieu
    je n'aurais pas eu le cœur de te revoir
    Mais j'entends siffler le train
    Mais j'entends siffler le train
    que c'est triste un train qui siffle dans le soir

    Je pouvais t'imaginer
    Toute seule, abandonnée
    Sur le quai, dans la cohue des "au-revoir"
    Et j'entends siffler le train
    Et j'entends siffler le train
    Que c'est triste un train qui siffle dans le soir

    J'ai failli courir vers toi
    J'ai failli crier vers toi
    C'est à peine si j'ai pu me retenir.
    Que c'est loin où tu t'en vas
    Que c'est loin où tu t'en vas
    Auras-tu jamais le temps de revenir

    J'ai pensé qu'il valait mieux
    Nous quitter sans un adieu
    Mais je sens que maintenant tout est fini
    Et j'entends siffler ce train
    Et j'entends siffler ce train
    J'entendrai siffler ce train toute ma vie

     

     

    « "Comme un bruit qui court" Une émission de France Inter, aujourd'hui le 14 mars 2015 à BéziersAlgérie : visite inédite d'un ministre français à Sétif, à Mers-el-Kébir, à Oran, à Alger *** Discours final de Jean-Marc Todeschini »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :