• Le «coup de gueule» de Jean-Pierre Pernaut durant le «13 heures» de TF1 *** Et la France qui se mêle de la liberté de la presse... en Algérie ?

      

    Le «coup de gueule»

    de Jean-Pierre Pernaut durant

    le «13 heures» de TF1

    Le «coup de gueule»  de Jean-Pierre Pernaut durant le «13 heures» de TF1 *** Et la France qui se mêle de la liberté de la presse... en Algérie ?

    « Et là, surprise ! Dans une ville à côté de chez moi, un monde fou sur les trottoirs, des adultes et des enfants qui jouent, sans masque et sans contrôle. Quel contraste avec les reportages où l’on nous montre des PV infligés à des gens qui se promènent seuls sur une plage, à la montagne et en forêt alors qu’il n’y a aucun risque dans les régions où il n’y a pas de virus ! Tout cela paraît incohérent, s’étonne Jean-Pierre Pernaut. Comme les masques interdits en pharmacie mais autorisés chez les buralistes (des masques grand public à partir du 30 avril, NDLR), comme les fleuristes fermés pour le 1er mai mais les jardineries ouvertes, comme les cantines bientôt ouvertes mais les restaurants toujours fermés… On a du mal à comprendre tout ça». Mais le journaliste, qui vient de fêter ses 70 ans, ne s’arrête pas là : « Entre les infos, un jour, sur un déconfinement par région, le lendemain, ce n’est plus par région ». Et de poursuivre : « Un jour, l’école est obligatoire, le lendemain, elle ne l’est plus (…) Pour quinze jours de cours, puisqu’il n’y aura qu’un enfant sur deux dans les classes ». « Tout ça donne le tournis ! », conclut-il.

    Mais c’est pas tout, mais c’est pas tout, que la macronie se mêle de ce qui la regarde, voilà qu’elle critique l’Algérie concernant quoi ? la liberté de la presse… Même si c’est vrai que sur ce point précis l’Algérie est très mauvaise… Ce n’est pas à la France de s’en mêler car elle n’est plus française l’Algérie, c’est donc aux Algériens et à eux seuls à faire la loi chez eux…

    Michel Dandelot

    Le «coup de gueule»  de Jean-Pierre Pernaut durant le «13 heures» de TF1 *** Et la France qui se mêle de la liberté... en Algérie ?

    La France appelle au respect

    de la liberté

     de la presse en Algérie

     

    La France s’est exprimée sur la liberté d’expression en Algérie à l’occasion d’une conférence de presse animée, mardi 21 avril, par la porte-parole de son ministère des Affaires étrangères. Celle-ci a affirmé que son pays “défend la liberté de la presse partout dans le monde”, indiquant que cette liberté est un droit fondamental qui doit être préservé.  

    “La France défend le respect de la liberté de la presse et d’opinion partout dans le monde”, a indiqué la porte-parole de la diplomatie française, en réponse à une question sur la censure de certains médias en ligne en Algérie. La France “rappelle que la liberté d’informer est un droit fondamental, qui doit être protégé”, a-t-elle ajouté.

    Une déclaration qui risque de créer de nouvelles tensions diplomatiques entre les deux pays. En effet, cette sortie médiatique peut être interprétée par Alger comme une ingérence dans les affaires internes du pays. Il faut rappeler, cependant, que l’Algérie, notamment ces derniers mois, réprime farouchement les opposants politiques et les journalistes, dont beaucoup ont été incarcérés.

    Aussi, rien que ces derniers jours, trois journaux en ligne ont été suspendus par les pouvoirs publics. Il s’agit de Radio M, Maghreb Émergent et Inter-lignes. Le ministère de la Communication a justifié cette décision par le “financement depuis l’étranger” de ces médias. Pour les défenseurs de la liberté de la presse, ces suspensions sont une énième atteinte à la liberté d’expression.

    Selon le vice-président de la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH), Saïd Salhi, l’offensive contre les sites en ligne s’explique par le fait qu’ils sont “plus actifs” que les médias traditionnels et “échappent au contrôle de l’Etat”.

    Rappelons que l’Algérie occupe la peu envieuse 146e place au dernier classement mondial de la liberté de la presse, établi par Reporters sans frontières (RSF). 

    SOURCE : https://www.observalgerie.com/la-france-appelle-au-respect-de-la-liberte-de-la-presse-en-algerie/2020/

    « La belle personne d’Alban Lietchi dont le geste courageux a inspiré à son fils Vincent une merveilleuse chanson a 85 ans aujourd'hui. Nous lui souhaitons un bon anniversaire ! Sévère article de Charlie Hebdo *** Une analyse de Charlie Hebdo »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Mardi 28 Avril à 07:28

    Merci pour cette info Bordeflume je viens de corriger et de supprimer ce canular. Prends bien soin de toi.

    1
    Lundi 27 Avril à 23:39

    Attention Michel, la prétendue déclaration de Belloubet est un canular comme l'expliquent ainsi "Les décodeurs" du Monde :

    Cette fausse citation d’un membre du gouvernement reprise par des internautes crédules est la dernière d’une longue lignée. Le Journal de l’Elysée est en effet coutumier du fait. Les déclarations inventées par ce compte satirique sont régulièrement relayées, sans aucun recul, sur les réseaux sociaux, et alimentent les publications Twitter et Facebook des opposants de la politique du gouvernement. Il faut dire que le compte reprend les codes de nombreux médias, avec, en début de message, la mention d’une « alerte info », suivi d’une citation entre guillemets, et souvent accompagné d’une photographie d’une personnalité politique extraite d’une interview radio ou télévisée.

    Malgré la mention « parodie » accolée au nom du Journal de l’Elysée, ces fausses citations sont parfois reprises au-delà de la seule sphère des réseaux sociaux.

    Il est donc nécessaire que tu rectifies cet article en laissant bien entendu le coup de gueule de Pernaut qui garde sa pertinence.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :