• Le curé des loubards le Père Guy Gilbert avait dit : Johnny "fout le bordel au paradis"... en attendant, volontairement ou involontairement c'est dans sa famille qu'il fout le bordel

    Le Père des loubards Guy Gilbert avait dit : Johnny "fout le bordel au paradis"... et bien, en attendant, volontairement ou involontairement c'est dans sa famille qu'il fout le bordel...

    Laura Smet et David Hally­day, soudés dans la lutte pour la succes­sion face au testa­ment de Johnny…

    Après le deuil, la guerre de succes­sion 

     

    Nous avions eu droit à un discours de près de 15 mn d'Emmanuel Macron, oui, un discours digne d'un chef d'Etat ? Que venait faire la République ici et pour ce motif ? Et maintenant, qu'apprenons-nous ? Johnny, peut-être manipulé, aurait déshérité ses deux enfants naturels... Cette affaire tourne au vinaigre... Le curé des loubards le Père Guy Gilbert avait dit : Johnny "fout le bordel au paradis"... eh bien, en attendant, volontairement ou involontairement c'est dans sa famille qu'il fout le bordel...Une remarque cependant il n'y a pas de problèmes d'héritages chez les pauvres et ils sont 90 % plus nombreux que les riches...

     

    L'hommage à Johnny : le triomphe

     de l'inculture, du cléricalisme et de la bêtise

    Par centaines de milliers, ils ont donc envahi les rues parisiennes. Pas pour défendre les conquêtes sociales de leurs aïeux, moins encore pour protester contre des atteintes aux droits humains. Mais bien pour rendre à un exilé fiscal un hommage pétaradant. Sous la houlette du président de la République, oublieux de la laïcité. Une journée qui restera dans l'histoire de l'infamie...

    Une journée effarante.

    La France de droite, versaillaise, inculte et fière de l'être, s'est donc répandue dans les rues des beaux quartiers, pleurant un exilé fiscal que le président de la République, en présence de ses deux prédécesseurs, du premier ministre et d'une flopée de célébrités, n'a pas hésité à présenter comme un héros.

    Faites tout ce que vous pourrez pour tenter de ne pas payer d'impôts, et vous aurez quasiment des funérailles nationales !

    Le président de la République vous fera applaudir !

    Aux obsèques de Bernard Tapie, ou à celles de Patrick Balkany, pour faire encore mieux, invitera-t-on des chefs d'Etat étrangers ?

    Editions spéciales, retransmission intégrale de la cérémonie sur toutes les chaînes de radio et de télévision.

    Impossible d'y échapper.

    Propagande éhontée, véritable matraquage, pendant toute la journée.

    Incroyable bêtise de ces fanatiques qui n'ont pas hésité à arriver la veille au soir, et à passer la nuit dans la rue, afin d'être au premier rang pour voir brièvement, comprimés derrière un cordon de flics, quelques dizaines de voitures de luxe roulant derrière un corbillard...

    Par centaines de milliers, les manants admiraient les voitures des riches...

    Ces gens ont-ils jamais manifesté pour une cause noble ?

    Laïcité bafouée : que faisaient tous ces ministres, ces élus,  et ces anciens présidents dans une cérémonie catholique, à écouter un prêtre ?

    "Je suis né catholique, et je mourrai catholique", avait dit Johnny.

    Fort bien.

    C'était son affaire, et c'était son droit le plus strict.

    Mais c'est une affaire privée.

    Que viennent faire, dans l'église, des représentants d'une République laïque ?

    Gaspillage éhonté, bilan carbone désastreux. Quelle fut la consommation d'essence de ces centaines de motos, et de ces véhicules roulant au pas, pendant des heures ? On nous parlera ensuite de lutter contre la pollution à Paris.

    Un avion pour emmener un cadavre de l'autre côté de l'Atlantique, d'autres avions pour emmener de Saint-Martin à Saint-Bart les happy few admis à assister à l'enterrement...

    On parlera ensuite de la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique, et l'on quêtera pour les victimes de l'ouragan...

    Et enfin, cette comparaison aberrante, scandaleuse, avec Victor Hugo...

    Pour un simple interprète, qui n'a jamais écrit le texte d'aucune chanson...

    En 1885, sous  la troisième République, une foule immense avait accompagné Victor Hugo jusqu’à sa dernière demeure, le Panthéon.

    En 2017, sous la Vème,  une foule immense a accompagné le cercueil de Johnny, chanteur populaire, jusqu’à l’église de la Madeleine.  Le Président de la République, a rendu hommage  à « une part de la France » et à « une force qui va », citant Victor Hugo. Devant l’église de la Madeleine, dans le cercueil blanc, gisaient la dépouille de  Johnny mais avec lui  toutes les idées, toutes les valeurs républicaines, tous les combats  qui avaient rendu Victor Hugo si populaire et qui le placent à jamais du côté du peuple et du progrès.

    Johnny Halliday distrayait les classes populaires le temps d’un concert et d’un enterrement. Aujourd’hui, il a rejoint les siens à Saint-Barth.

    Mais c’était vraiment une personnalité  remarquable !

    Avec beaucoup d’opportunité, notre époque rend hommage à ses grands hommes, célèbre ses individus magnifiques, ses antidotes à la révolte. Pour des hommes politiques comme Trump ou Macron, ce sont des appuis indispensables à leurs victoires.

     

    Non ma France à moi n’est pas celle-là !!!

     

    Les fans de Johnny se sont-ils rendu compte que le président de la République se payait leur tête ?

     

    Parce que ma France à moi a bien d’autres

    problèmes graves à traiter…

    Le prix Nobel de la paix 2017 décerné

     à la campagne antinucléaire ICAN

    Le comité Nobel norvégien a tenu à souligner la grande menace que représentent ces armes pour la paix mondiale, en visant notamment les ambitions militaires de la Corée du Nord.

    Alors que Donald Trump a remis en cause l'accord nucléaire iranien et que la Corée du Nord a multiplié les essais nucléaires, le symbole est fort. Le prix Nobel de la paix 2017 a été attribué à l'ICAN, la campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires.

    « Nous vivons dans un monde où le risque que les armes nucléaires soient utilisées est plus élevé qu’il ne l’a été depuis longtemps. Certains pays modernisent leurs arsenaux nucléaires, et le danger que plus de pays se procurent des armes nucléaires est réel, comme le montre la Corée du Nord », a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen, qui a appelé les puissances nucléaires à des « négociations sérieuses » en vue de détruire leur arsenal.

    « C’est un moment de grande tension dans le monde, alors que les déclarations enflammées pourraient tous nous conduire très facilement, inexorablement, vers une horreur sans nom. Le spectre d’un conflit nucléaire plane à nouveau largement. S’il y avait un moment pour que les nations déclarent leur opposition sans équivoque aux armes nucléaires, ce moment serait maintenant. »

    Alors un chanteur français qui n’a pas eu d’obsèques nationales, encore moins d’hommage d’un président de la République, ce n’était pas un héros mais un chanteur qui a écrit les textes de toutes ses chansons et notamment celle-ci : 

    ​​
     

     

     

    « La France reconnaît un droit de pension aux victimes algériennes de la guerre d'Algérie, le FN hurleCédric Villani s'associe au PCF pour faire reconnaître le meurtre d'Etat d'un mathématicien »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Février à 20:52

    Nous nageons en plein délire, et les people se complaisent dans des histoires sordides...C'est vendeur, et les obsèques du chanteur sont déjà oubliées. Un peu de pub avec ce procès en vue, ce sera un feu de paille...

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter