• Le dessin du jour : En Algérie, haro sur le coq gaulois !

     

    Le dessin du jour 

    Le dessin du jour : En Algérie, haro sur le coq gaulois !

    En Algérie, haro sur le coq gaulois !

    En ce début du jeûne du ramadan, les Algériens sont confrontés à l’envolée des prix du poulet. La conjoncture économique difficile coïncide aussi avec de fortes crispations des relations diplomatiques algéro-françaises. Ce cocktail explosif a inspiré le caricaturiste algérien Dilem.

    En Algérie, les affaires intérieures ont trouvé un drôle d’écho aux affaires extérieures. Alors que le mois de ramadan débute, les prix du poulet et de bien d’autres produits alimentaires ont atteint “des niveaux inabordables”, rapporte Liberté. En cette période de fêtes religieuses, les Algériens vont “se faire plumer”, poursuit le journal. Mais c’est un autre gallinacé qui a en réalité inspiré le dessinateur Dilem : celui que la France s’est choisi pour emblème. Ces derniers jours, les relations entre les deux pays sont devenues exécrables.

    Tout commence par l’annulation, “à la demande d’Alger”, de la visite de Jean Castex prévue en Algérie le 11 avril, relève TSA. Le même jour, un haut dirigeant algérien renchérit en qualifiant la France “d’ennemi éternel et traditionnel”. Les hostilités sont lancées, mais quel est l’élément déclencheur ? On suspectait d’abord l’ouverture d’un consulat français au Sahara occidental, une zone revendiquée par le Front Polisario appuyé par son allié algérien, mais contrôlée de fait par le Maroc. Mais le mal est plus profond que cela.

    Ingérence ?

    L’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette, est accusé d’être intervenu dans les coulisses du jeu politique national, affirmait le 8 avril le quotidien Liberté :

    Des sources partisanes indiquent en effet que lors de ses récentes visites aux partis politiques, l’ambassadeur de France, François Gouyette, a tenté de convaincre certaines formations de participer au prochain scrutin législatif.” 

    Des suspicions vivement démenties par l’ambassade de France. Cette dernière est formelle. Elle “n’incite aucun parti à adopter une quelconque position vis-à-vis des scrutins algériens”.

    Ce regain des tensions algéro-françaises ne s’est pas cantonné aux voies diplomatiques. Lors de la marche du Hirak, dans les rues d’Alger le 12 avril, des slogans anti-français ont été déclamés. “La France est de retour, jeunes levez-vous !” pouvait-t-on entendre.

    SOURCE : https://www.courrierinternational.com/dessin/le-dessin-du-jour-en-algerie-haro-sur-le-coq-gaulois 

     

    « Ce que 740 nostalgiques de l’Algérie française ont écrit au président MacronUn film, un couple marseillais : mémoires croisées de la guerre d’Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Avril à 09:26

    Si on ne craignait pas d'être incorrect on poserait la question :"Et mon c... c'est du poulet ?"

    Je pense que nous avons d'autres sujets de réflexion et d'échanges, notamment ceux concernant sur la nature du colonialisme et la guerre menée pour tenter de le perpétuer.

    Il y a aussi la question de la rupture avec la logique du fonctionnement des sociétés aussi bien algérienne que française ! Mais on peut tenter de faire diversion avec un coq gaulois ou un poulet algérien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :