• Le négationniste Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans

     

    Le négationniste Robert Faurisson est mort

    à l'âge de 89 ans

    L'ancien universitaire, qui affirmait que les chambres à gaz n'avaient jamais existé, est décédé d'une crise cardiaque.

    Le négationniste Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans

    Robert Faurisson en décembre 2006 au tribunal correctionnel de Paris.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

    Le négationniste Robert Faurisson est mort dimanche 21 octobre à l'âge de 89 ans à Vichy (Allier) d'une crise cardiaque, a appris France Info lundi auprès de l'historienne Valérie Igounet, auteure d'un livre sur Robert Faurisson.

    Condamné à plusieurs reprises

    Agrégé de lettres et ancien maître de conférences en littérature contemporaine à l'université de Lyon-II, Robert Faurisson a été condamné à plusieurs reprises pour contestation de crimes contre l'humanité. Il affirmait notamment que les chambres à gaz pendant la Seconde Guerre mondiale n'avaient jamais existé. 

    Selon l'historienne Valérie Igounet, qui a pu joindre la sœur de Robert Faurisson, ce dernier est mort "brutalement" dimanche soir à Vichy, à son retour d'une conférence à laquelle il avait participé dans sa ville natale de Shepperton, en Angleterre.

    "Le négationniste Robert Faurisson est mort mais ses 'thèses' immondes vivent encore", réagit la Fondation Shoah sur Twitter. "Le combat pour la vérité historique continue face aux faussaires de l’Histoire", ajoute-t-elle.

    Le 6 juin 2017, le Tribunal de Grande Instance de Paris a débouté Robert Faurisson de l’action en diffamation qu’il avait intenté contre la journaliste du Monde, Ariane Chemin. Spécialiste du négationnisme, l'historienne Valérie Igounet, auteure d'une biographie de référence sur Faurisson, a témoigné lors du procès à la demande de la défense. Elle revient pour Conspiracy Watch sur la signification de cette décision de justice qui signe un nouveau revers pour le négationniste, plusieurs fois condamné pour « contestation de crimes contre l’humanité ».

    Robert Badinter l'avait surnommé «  le faussaire de l'histoire ». Né le 25 janvier 1929 à Shepperton (Angleterre), Robert Faurisson fut le premier justiciable français à être condamné en vertu de la loi Gayssot de 1990 visant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe.


    Le négationniste Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans

    Le négationniste Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans

    Engagé très tôt dans la Résistance, l’Ébroïcien René Leprévost

    aujourd’hui âgé de 97 ans interprète

    "Le chant des partisans" à capella.  Il a connu avec écoeurement

    le corbeau  qui vient de mourir

     

     

    « Nous devons réconcilier toutes les mémoires vives de la guerre d'AlgérieDe Paris à Ryad, les Etats criminels *** Un communiqué de Jean-Philippe Ould Aoudia »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Octobre à 12:37

    Je ne sais pas si ce triste individu a prévu de se faire incinérer. Il aurait dû, sa négation des chambres à gaz et sans doute aussi des fours crématoires, cela aurait été le prémisse de ce qu'il devrait connaître en enfer si celui-ci existe et cette crémation aurait pu être considérée comme un prélude comme châtiment à sa falsification monstrueuse de l'histoire !

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter