• Les élèves de 1re au cœur de la guerre d'Algérie Enseignement et formation - Lycée François Mitterrand de Moissac

    Les élèves de 1re au cœur

     de la guerre d'Algérie

    Enseignement et formation - Lycée François Mitterrand de Moissac

     

    Les élèves de 1re au cœur   de la guerre d'Algérie Enseignement et formation - Lycée François Mitterrand de Moissac

    Les témoins n'ont pas manqué de tout faire pour informer les élèves

     sur la réalité du conflit.

     

    Dans le cadre du programme d'histoire des 1re du lycée, le professeur Alexis Sempé a conduit une action visant à faire connaître ce conflit depuis son début jusqu'aux accords d'Evian. Un travail préparatoire a été mené en classe au cours duquel ont été étudiées les causes et origines du conflit, ses différentes étapes et les conséquences.

    Une journée a été consacrée aux témoignages, dont le premier a consisté en la présentation du film «L'ennemi intime», de Florent Emilio Siri qui retrace, dans leur réalité les évènements de novembre 1954 à 1962, qui ont ensanglanté ce pays.

    La rencontre qui a suivi la projection n'a pas manqué d'intérêt pour l'information des élèves. Il avait été fait appel à des témoins, Gérard Kihn et Georges Garié, de l'Association des Anciens Appelés en Algérie contre la guerre, et Jacques Pradel et Alain Lopez de l'Association Nationale des Pieds Noirs progressistes et leurs Amis.

    Ces deux associations insistent «sur l'inutilité de ce conflit, les conséquences de l'horreur de la guerre, le désir de transmettre cette mémoire aux jeunes générations et les actions qu'ils mènent notamment par leur refus de percevoir leur retraite d'anciens combattants en le reversant pour des investissements d'aide à la population».

    Les commentaires des élèves traduisaient leur intérêt devant les propos des témoins. Ainsi, Pierre, 17 ans, de Caumont : «C'est dur de voir la violence témoignée dans les deux camps opposés. Je pense que la réalité va beaucoup plus loin que les propos que l'on entend généralement. J'ai compris qu'il s'agissait bien d'une guerre. Le mot «pacification» ne convient certainement pas».

    Pour Jihane, 18 ans, de Moissac : «Le film et les témoins entendus me donnent une autre vision de cet épisode tragique et douloureux de notre histoire. Il est bon d'avoir de telles séances d'information afin que nous ayons conscience de ce qui s'est réellement passé. On sent au travers de leur propos que les témoins souhaitent la réconciliation et l'établissement de relations pacifiques et constructives».

    La Dépêche du Midi

    SOURCE : http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/27/2112450-eleves-1re-coeur-guerre-algerie.html

    La bande-annonce de "L'ennemi intime"

     

    « Panthéon : un premier hommage aux quatre entrants à la Sorbonne *** MISE A JOUR : Une vidéo ajoutée"En finir avec la stèle OAS de Perpignan" Appel pour un rassemblement le dimanche 7 juin 2015 à Perpignan. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :