• Lettre ouverte à Mme Nicolle Nicolic-Bertrame *** Conseil municipal de Villeneuve-le-Roi du 12 avril 2018

     

    Lettre ouverte à Mme Nicolle Nicolic-Bertrame *** Conseil municipal  de Villeneuve-le-Roi  du 12 avril 2018

    Conseil municipal

    de Villeneuve-le-Roi

    du 12 avril 2018

    Suite à l’article ci-dessous, merci de cliquer sur le lien ci-après pour visionner la vidéo de ce Conseil municipal qui a décidé de donner le nom du « Colonel Arnaud Beltrame » à la place qui était appelée depuis près de 30 ans « place du 19-Mars-1962 ». Visionnez pendant 16 mn 11 sec.

    Je remercie le correspondant qui souhaite rester anonyme de m’avoir fait parvenir cette vidéo. Je remarque que la famille a donné son accord à condition qu’il y ait une délibération du Conseil municipal  et qu’un seul conseiller a refusé de prendre part au vote. N’y a-t-il qu’un seul conseiller municipal d’opposition dans cette ville ?

    http://www.villeneuve-le-roi.fr/index.php/Le%20conseil%20municipal?idpage=61&idmetacontenu=11583

     

    Lettre ouverte à Mme Nicolle Nicolic-Beltrame

    Lettre ouverte à Mme Nicolle-Nicolic Bertrame

    Mme Nicolle Nicolic-Beltrame, mère du gendarme décédé

     dans l'attentat de l'Aude

    Chère Madame,

    Vous avez démenti que votre famille interdisait aux municipalités FN d’attribuer le nom de lieux « Arnaud-Beltrame » je comprends votre position concernant l’attribution de nom de rues, de places, de rond-points, d’écoles, de monuments, etc, honorant votre fils Arnaud… En effet, vous avez raison, rien ne prouve que dans 2 ans les municipalités seront toujours tenues par le Front National… mais c’est d’un autre problème dont je souhaite connaître votre position si j’arrive à trouver votre adresse. Que pensez-vous du maire de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne) qui décide de donner le nom « d‘Arnaud-Beltrame » à une place de sa ville mais, par provocation politicienne, en supprimant le nom « de 19-Mars-1962, Cessez-le-feu de la guerre d’Algérie » (voir l’article à la fin). Je vous rappelle Madame, que le 19 mars 1962 est une date de paix et la fin de 132 ans de colonisation en Algérie… J’aimerais que vous acceptiez de me donner votre position à ce sujet…

    En vous remerciant, je vous prie d’’agréer, Madame, mes respectueuses et cordiales salutations.

    Michel Dandelot

     

    Rues Arnaud-Beltrame : pas d'interdiction

    pour les municipalités FN

    « Arnaud Beltrame est français. Il appartient à tout le monde », assène sa mère au « Parisien », démentant l'idée d'une quelconque interdiction.

    Lettre ouverte à Mme Nicole Bertrame

    Le lieutenant-colonel Beltrame est décédé après s'être substitué à une otage lors de l'attaque du Super U de Trèbes. © LA GAZETTE DE LA MANCHE / AFP/ -

     

    Il aurait eu 45 ans mercredi 18 avril. Le colonel Arnaud Beltrame est décédé le 24 mars, quelques heures après s'être substitué à une otage du Super U de Trèbes. Il a succombé à ses blessures, infligées par Radouane Lakdim, terroriste présumé de l'Aude, qui a tué quatre personnes et en a blessé seize autres.

    La mémoire du militaire érigé en héros a unanimement été saluée, notamment par l'hommage national présidé par Emmanuel Macron à l'hôtel des Invalides le mercredi 28 mars. Depuis, une quarantaine de municipalités auraient exprimé le souhait de rebaptiser une rue, une place, un rond-point, une école ou un monument de leur ville au nom du héros. Lille, Rennes, Versailles, Asnières ou Créteil ont notamment fait une demande en ce sens. Deux collèges devraient adopter le nom d'Arnaud Beltrame, l'un à Pégomas, près de Cannes, rapporte Nice-Matin, l'autre à Mussidan, en Dordogne, selon Sud Ouest. La ville de Saint-Cyr-l'École, dans les Yvelines, où le militaire a étudié en classe préparatoire au lycée militaire, a également prévu de donner son patronyme à un boulevard tracé dans un nouveau quartier, explique Le Parisien.

    La famille opposée

    Mais c'est aussi le cas à Béziers, mairie de Robert Ménard (apparenté FN), à Orange (Ligue du Sud) ou à Givors, dans le Rhône, où une élue FN a également émis ce souhait, selon Le Parisien. Très tôt, Robert Ménard avait en effet exprimé sa volonté de rebaptiser l'allée du Plateau-des-Poètes, dans le centre-ville, au nom d'Arnaud Beltrame. Une décision unanimement approuvée par le conseil municipal, s'était félicitée la Ville de Béziers sur son compte Twitter.

    Alors que le site internet de L'Essor, le journal des gendarmes, dans un article repéré par BFM TV, avait annoncé mercredi que la famille d'Arnaud Beltrame « n'autoriser[ait] pas les collectivités dirigées par le Front national à donner le nom de l'officier de gendarmerie à une artère », la mère d'Arnaud Beltrame a démenti ces informations auprès du Parisien . « Je rectifie le tir, car c'est du n'importe quoi. Qui sait si dans deux ans ces mairies seront toujours tenues par le Front national. » Et de redire au quotidien : « Arnaud Beltrame est français. Il appartient à tout le monde. » Du côté de la gendarmerie aussi on parle d'une « information erronée » et on s'étonne : « Je ne sais pas d'où ça sort », explique un porte-parole au Parisien.

    C'est le conseil municipal d'une ville qui décide de renommer une rue, une place ou un monument, une démarche qui ne peut, en revanche, s'effectuer sans l'accord de la famille du défunt.

    Source : http://www.lepoint.fr/societe/il-n-y-aura-pas-de-rue-arnaud-beltrame-dans-les-villes-gerees-par-le-fn-19-04-2018-2211872_23.php#xtor=CS3-192 

     

     

    Colonel Arnaud Beltrame

    Provocation M. le Maire, honte à vous !!!

    Arnaud Beltrame, le colonel de gendarmerie «tombé en héros» assassiné après s’être substitué à une otage du jihadiste de l’Aude mérite qu’on lui attribue des noms de rues, d’avenues, de parcs, d’écoles, de places, etc… mais ne supprimez pas le nom d’une date de Paix, une date qui mit fin à 132 ans de colonisation en Algérie : le 19-Mars-1962, cela s’appelle de la provocation, c’est ce qu’a décidé le maire LR de Villeneuve-le-Roi et la majorité de son Conseil municipal.

    Michel Dandelot 

     

     

    Villeneuve-le-Roi : la place renommée en hommage au colonel Arnaud Beltrame divise

     

     Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne). Lors du conseil municipal de jeudi, la Ville a décidé de renommer la place du 19 mars 1962, place « Colonel Arnaud Beltrame ». DR

     

    La proposition du maire de renommer la place du 19-Mars-1962, «Colonel Arnaud Beltrame» a provoqué un tollé lors du conseil municipal de jeudi.

    La place du 19-Mars-1962 va-t-elle disparaître de la ville ? Jeudi, le conseil municipal a adopté une proposition du maire de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne), Didier Gonzalès (LR), de rebaptiser une place en l’honneur du colonel Arnaud Beltrame assassiné après s’être substitué à une otage du supermarché de Trèbes (Aude), le 23 mars dernier. « Pour témoigner de son courage […] et honorer la mémoire de toutes les victimes du terrorisme, la ville nommera la place vers laquelle convergent la route d’Orly, la rue Roger-Salengro et la rue Saint-Martin : « Colonel Arnaud Beltrame ». Le hic, la place choisie a déjà été baptisée il y a près de 30 ans, « 19-Mars-1962 », date (elle même controversée) de la fin de la Guerre d’Algérie. Pour le vice-président (MRC) du conseil départemental chargé des anciens combattants, Daniel Guérin, « on efface le seul lieu de mémoire des anciens combattants ».

    Au conseil municipal, Eric Chamault (PS) -qui s’est abstenu lors du vote - a regretté le fait « d’opposer les mémoires les unes aux autres ». Il a suggéré à la municipalité l’idée de la place de la Gare en mémoire du colonel. 

    SOURCE : http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/villeneuve-le-roi-la-place-renommee-en-hommage-au-colonel-arnaud-beltrame-divise-13-04-2018-7662813.php 

     

     

    « Damas rend la Légion d'honneur d'Assad à la France, "esclave" de Washington
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Hier à 20:30
    Oui, on peut être d'accord pour donner à un lieu public le nom de Colonel Beltrame. Non on ne peut pas approuver l'idée de supprimer celui d'une place du 19 mars 1962 ! Mais selon toute vraisemblance il s'agit d'une opération politicienne qui vise à faire porter aux imimgré la responsabilité de la crise socio-économique dans laquelle nous sommes englués.
    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter