• " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS *** MISE A JOUR : la lettre de Jean-Philippe OULD AOUDIA

    Livre d'histoire au feu !

    Publié le 14/10/2015 à 04:05 par cessenon
    Livre d’histoire au feu !

     

    Nous avions déjà parlé du 40ème congrès du Cercle algérianiste. Il se tiendra à Carcassonne les 13, 14 et 15 novembre 2015. Au programme il est fait état d’un colloque sur l’histoire de France et de ses colonies. Dans l’invitation figure la photographie d’un ouvrage signé Aimé Bonnefin et Max Marchand destiné aux élèves algériens du cours élémentaire 1ère année. Précision : le livre d’histoire est présenté en train de brûler. Oui cet autodafé évoque des choses que l’on connait : l’Inquisition, les nazis, les franquistes, les Taliban, les djihadistes de DAESH… C’est révélateur et significatif de ce que sont les algérianistes !

    Dans le texte qu’il a produit Thierry Rolando, le président du Cercle algérianiste, a, de l’histoire des colonies, une autre vision que celle présentée dans le livre de Bonnefin et Marchand. Le colonialisme c’était le bonheur « clé en mains » pour les Algériens. Fallait-il qu’ils soient ingrats pour brandir l’étendard de la révolte et entreprendre une guerre si difficile pour obtenir leur indépendance ? Qu’il ait fallu envoyer en Algérie des centaines de milliers d’appelés du contingent pour maintenir par la force armée cette structure de la société dans laquelle il y avait deux catégories de citoyens, les Français à part entière et les Indigènes, ne traumatise pas les algérianistes !

    Non, pour parodier La Fontaine on dira à propos de Marchand « Rien que la mort n’était capable d’expier son forfait ». Et on ajoutera « On le lui fit bien voir ». Effectivement Max Marchand et ses cinq compagnons furent assassinés le 15 mars 1962 à El  Biar dans la banlieue d’Alger par un commando de l’OAS. Un commando « Delta », une organisation terroriste dont le portrait de son fondateur figure avec trois autres criminels sur la stèle de la honte érigée dans le cimetière neuf de Béziers. A juste titre Jean-Philippe Ould Aoudia, fils d’une des victimes de la tuerie  de Château-Royal à El Biar, a réagi en dénonçant dans une lettre adressée à Thierry Rolando le comportement de l’association qu’il préside. Fort heureusement tous les Pieds Noirs ne sont pas dans ce registre !

    Jacques CROS

    " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

    Avec l'aimable autorisation

    de Jean-Philippe OULD AOUDIA

    Voici la lettre de protestation qu'il a envoyée

    au dénommé Thierry Rolando

    " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

     

    ASSOCIATION LES AMIS DE MAX MARCHAND

                          DE MOULOUD FERAOUN

    ET DE LEURS COMPAGNONS

     

     

                                                                                                                 Le 12 octobre 2015

     

    Association déclarée d’intérêt général

      n°1150/200

    Siège social : UNSA-éducation
    87 bis, rue Georges Gosnat

    IVRY-SUR-SEINE  94853

     

                                                                                                                                              Monsieur Thierry Rolando

                                                                                                                                              Président du Cercle
                                                                                                                                               algérianiste national

                                                                                                                                                                                                                                                                                       66 000 Perpignan

     

     

    Monsieur le président,

     

    Des pieds-noirs, adhérents de notre association, m’ont fait parvenir la couverture du programme du 40è congrès national du Cercle algérianiste, qui représente le manuel scolaire de Bonnefin et Marchand, « Histoire de France et d’Algérie », cours élémentaire 1ère année, en train de brûler.

    Brûler le livre est une pratique usuelle chez les  intolérants de tout poil.
    Le premier autodafé nazi eut lieu le 10 mai 1933 à Berlin où les livres de Brecht, Freund et Zweig furent brûlés.

    La phalange franquiste organisa le 30 avril 1939 un autodafé à l’université de Madrid où furent détruits des ouvrages de Lamartine, Rousseau et Voltaire.

    Entre 1998 et 2001 les talibans ont détruit les 55 000 livres rares de la plus vieille fondation afghane.

    En janvier 1973, des milices djihadistes brûlent à Tombouctou des manuscrits précieux de l’Institut Ahmed-Baba.

    En janvier 2015, des miliciens de l’Etat islamique brûlent 2000 livres à Mossoul, en Irak.

    Cyniquement, je pourrais me réjouir qu’en reproduisant en train de brûler un ouvrage français à visée éducative,  le Cercle algérianiste se déconsidère car il singe les nazis, les fascistes espagnols, les talibans et autres djihadistes.

    Toutefois je ne peux m’y résoudre parce que toute ma famille maternelle est pied-noire et ne se reconnaît pas dans ces agissements. Comme ne s’y reconnaissent pas non plus les pieds-noirs qui adhèrent à notre association.

    Et surtout, je n’oublie pas que « Là où on brûle des livres, on finit par brûler des hommes ».

    Or, le 6 juin 1962, l’OAS incendia la bibliothèque d’Alger détruisant près de 500.000 volumes, parmi lesquels un grand nombre d’incunables.

    Cette même OAS qui avait assassiné le 15 mars précédent, à El Biar, six enseignants, dirigeants des Centres sociaux éducatifs, sur leur lieu de travail et dans leur mission d’Education. Et parmi eux Max Marchand, co auteur du livre que vous détruisez par le feu.

    A ma connaissance, le Cercle algérianiste n’a désavoué ni  le crime, ni les assassins qui l’ont perpétré : Degueldre, Rizza, Anglade et consort.

    Le montage de la couverture du programme du 40è congrès national du Cercle algérianiste relève bien de votre hostilité à des enseignants comme Max Marchand, Mouloud Feraoun, Marcel Basset, Robert Eymard, Ali Hammoutène et Salah Ould Aoudia. 

    Cette affiche déshonore ceux qui l’ont conçue, la diffusent et les pieds-noirs que vous prétendez représenter.

                                                                                                                          Jean-Philippe Ould Aoudia

    Président

                                                                                                                                                                  

     " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

    " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

     Ils furent assassinés par l'OAS

     

    La stèle de la honte à Béziers

    " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

    " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

    " Livre d'histoire au feu ! " Un article de Jacques CROS

    « "Secteur Postal 14200" Un roman historique de Claude ZenRivesaltes : cinquante ans après, le camp révèle ses mémoires enfouies *** Le musée-mémorial inauguré vendredi 16 octobre 2015 *** A 16 h suivez, en direct, l'inauguration »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :