• Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Je demande donc au Cercle Jean Moulin de ne pas nous induire en erreur… car cette information qui date de 2013… vous ne l’avez mise en ligne que le 12 novembre 2014… Il s’en est passé des honteuses affaires à Béziers depuis ce temps là…

    Le lien du Cercle Jean Moulin :

     http://cercle.jean.moulin.over-blog.com/2014/11/beziers-jean-moulin-celebre-par-sa-ville-natale.html

    Béziers : Jean Moulin célébré par sa ville natale

     Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Un circuit patrimonial passera par tous les lieux où Jean Moulin

     est présent sur la ville.

     Colloque, expositions et circuits patrimoniaux sont prévus pour le 70e anniversaire de sa mort.

    C’est officiellement le 8 juillet 1943, dans un train en partance pour l’Allemagne, que Jean Moulin, président du Conseil national de la Résistance, est décédé. Il a succombé aux blessures infligées par la torture de la Gestapo. Ce héros de la Résistance était né à Béziers à 1899 et cette année la Ville a décidé de célébrer le 70e anniversaire de sa mort.

    Exposition dans sa maison natale 

    Sa maison natale de la rue d’Alsace, accolée à la place du 14-Juillet, a été acquise par la Ville. En attendant d’en faire un Espace Jean-Moulin, la municipalité a souhaité investir les lieux pour cette commémoration. À partir du 13 juin, une exposition se tiendra en rez-de-chaussée de l’immeuble qui aura pour intitulé Jean Moulin, le héros national, le sous-préfet, le préfet et le résistant. Elle a été réalisée par Alain D’Amato, éditeur biterrois, qui publie un catalogue pour l’occasion.

    Jean Moulin, l’artiste Romanin sera, lui, exposé pendant quatre mois à l’Espace Riquet. Sa soeur, Laure, a légué en 1975 à la Ville de Béziers une très belle collection des oeuvres de son frère. Certaines de lui, d’autres qu’il collectionnait.

    Un colloque à la Mam 

    Parallèlement, l’association Urbi (Université et recherche en Biterrois) organise les 13 et 14 juin à la médiathèque André-Malraux, un colloque national sur le thème Autour de la figure de Jean Moulin, Héros et Résistances. "Nous allons réunir une vingtaine de chercheurs, d’universitaires et de conservateurs", souligne le Biterrois Jean Sagnes, professeur d’histoire contemporaine émérite à l’université de Perpignan. Il y aura Henri Boyer (Montpellier III), Michel Fratissier (Montpellier II), Jean-Pierre Azéma (biographe de Jean Moulin), Mme Levisse-Touze (directrice du musée Jean-Moulin à Paris), et encore bien d’autres.

    Héros et Résistance 

    La première journée sera consacrée à des interventions autour de Jean Moulin dans l’histoire longue, le héros dans l’histoire. On y parlera des héros grecs, romains et même de Marie Durand, protestante du XVIIIe siècle. Un focus sera mis sur la résistance en Grèce durant la Seconde Guerre mondiale. Le colonel Durand, ancien des Forces françaises de l’intérieur (FFI), fera une intervention.

    Lors de la deuxième journée, il sera question de Jean Moulin lui-même. Seront développés son parcours, la Résistance, le peintre et le dessinateur. André Cariou, ancien conservateur du musée des Beaux-arts de Quimper, sera présent. Comme nous l’avons vu plus haut, Laure Moulin a fait don d’oeuvres à Béziers, mais elle a aussi légué à l’établissement breton des eaux-fortes et des gravures de son frère.

    Un parcours patrimonial, cher à Jacques Nougaret, adjoint au patrimoine, sera ajouté à ces manifestations. Il passera par tous les lieux où le souvenir de Jean Moulin est présent sur Béziers. Nous y reviendrons.

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    11 juillet 2013 

    Maison natale de Jean Moulin 

    La Ville de Béziers  

    présente 

    une exposition sur Jean Moulin dans sa 

    maison natale au 6 rue d'Alsace 

    (A proximité de la médiathèque et du CIRDOC)  

    Jusqu'au 31 octobre 2013

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    A cette exposition on découvre par exemple la "Vraie Histoire" du célèbre portrait photographique de Jean Moulin ?

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Pour informations au Cercle Jean Moulin, s’il n’est pas déjà au courant, aujourd’hui, en 2014, à Béziers ils ne rendent plus hommage au héros Jean Moulin mais aux criminels, condamnés à mort et fusillés de l’OAS : 

     

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

    Lorsque j’ai reçu cette information du Cercle Jean Moulin j’étais très surpris car à Béziers, avec Ménard… on ne rend pas hommage à des héros mais… à des criminels de l’OAS…

     

    « COMMÉMORATION DE L'ARMISTICE À ORAN : En souvenir des 26.000 Algériens morts pour la FranceLes pieds-noirs, 52 ans après… c’est une réussite d’intégration… »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :