• Lorsque l’Eglise catholique et la Grande Muette sont « kif kif bourricot » dans les actes de pédo-criminalité et de violences sexuelles

     

    Lorsque l’Eglise catholique et la Grande Muette   sont « kif kif bourricot »  dans les actes de pédo-criminalité  et de violences sexuelles

    Lorsque l’Eglise catholique et la Grande Muette

     sont « kif kif bourricot »

    dans les actes de pédo-criminalité

    et de violences sexuelles

    À Lourdes, des victimes de prêtres pédophiles demandent des "actes" forts

    Une grande première pour l'Eglise catholique... et pour ceux qui souffrent de son silence face aux actes de pédo-criminalité. Des victimes de prêtres pédophiles ont été entendues à Lourdes ce samedi. Près de 118 évêques ont pu les rencontrer en ouverture de la Conférence des évêques (CEF), qui se tient deux fois par an, pendant six jours, à Lourdes.

    Un  moment "historique" pour l'une de ces victimes. Olivier Savignac s’est félicité auprès de l’AFP d’une "considération de la parole inédite", après sa rencontre avec les évêques. Car ce sujet a été le premier abordé à Lourdes. En petits groupes de travail, à huis clos, la journée s'est ensuite conclue par une conférence de presse commune. Parmi les sujets traités : les abus "spirituels", les cas de pédo-criminalité anciens ou prescrits et les aspects judiciaires ou canoniques de ces exactions. Une rencontre qui va aider les victimes à "aller de l'avant", espère l'une d’elles.

     

    Violences sexuelles dans l'armée :

     les femmes militaires témoignent

     L'Autre JT

    Lorsque l’Eglise catholique et la Grande Muette   sont « kif kif bourricot »  dans les actes de pédo-criminalité  et de violences sexuelles

    C’est un scandale au sein de l'armée qui n'a jamais vraiment éclaté, celui des violences sexuelles faites aux femmes militaires. Sarah a réussi à obtenir des témoignages rares de ces femmes victimes d'harcèlement sexuel. Elles ont accepté de parler parce qu'elles ont tout simplement marre de ne pas être écoutées par leur hiérarchie.

     



    « Benjamin Stora : "Sur la guerre d’Algérie nous sortons peu à peu de l’occultation"Conférence de l’historien Gilles Manceron : «Après le cas Maurice Audin, d'autres dossiers historiques à régler» »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter