• Ma première corrida : "Pour moi, une expérience d’un autre temps"

     

    Ma première corrida :

    "Pour moi, une expérience

    d’un autre temps"

    Selon moi, face à plusieurs hommes armés, le toro n’a aucune chance. Loïc. Feltrin.

    J'ai assisté à ma première corrida : le spectacle ne m’a pas du tout séduit. Retour d'expérience.

    "Je les entends rire comme je râle et je les vois danser comme je succombe. Je ne pensais pas qu’on puisse autant s’amuser autour d’une tombe."

    En assistant pour la première fois à un spectacle taurin, ces paroles du titre La Corrida de Francis Cabrel ont résonné dans mon esprit. Assis seul tout en haut des arènes de Béziers, elle n’a jamais autant fait écho en moi. Je n’ai pu m’empêcher de me mettre à la place de ce toro, pris au piège de l’arène, affaibli à coups de piques et de banderilles avant d’être achevé d’un coup d’épée. Le tout au rythme des vivats de la foule. Un spectacle, à mon avis, d’un autre temps, qui n’a absolument plus rien d’acceptable en 2021.

    J’avoue être un non-initié, je ne connais pas les codes, je ne comprends que très peu le vocabulaire de la corrida.

    Né à Grenoble, je n’ai pas été imprégné dès ma plus tendre enfance par la tradition taurine si importante ici. Avec mes préjugés sur le sujet, j’ai voulu voir, me faire mon opinion en assistant à ce spectacle au cœur d’un lieu chargé d’histoire, les arènes de Béziers.

    J’en suis ressorti convaincu que la corrida n’a pas sa place dans notre société actuelle. Parce que l’on pourra me dire tout ce que l’on veut, l’animal, n’a aucune chance de survie. Il est pris au piège dès qu’il met un sabot sur la piste. La porte se referme derrière lui, il est condamné à mort sans que les règles du jeu ne soient équitables.

    Très vite, deux chevaux dont on masque la vue entrent en scène. Sur leur dos, le picador envoie son arme dans le garrot de l’animal lorsque celui-ci charge l’équidé. Ensuite, deux hommes plantent tour à tour des banderilles par deux dans le dos de l’animal avant de détaler à l’extérieur de la piste. Enfin, alors que la bête ne peut déjà plus lever la tête, le matador entre dans la danse. Le duel, déséquilibré, peut commencer. La vedette du jour, agile, vive et en maîtrise totale, joue avec sa victime dans une espèce de danse codifiée. Les aficionados sont ravis, ils exultent, crient : "Olé ! Olé !"

    Avant le coup d’épée fatal. Un seul, lorsque le matador vise juste. Vendredi soir, pour achever le quatrième toro de la soirée, il a fallu quatre tentatives pour finir par mettre à genoux la bête. C’était trop pour moi. La scène m’a convaincu de quitter les lieux avant la fin de la corrida. En 1 h 30 de temps, j’ai vu quatre toros ensanglantés finir sur le flanc puis être traînés en dehors de la piste sur le sable. À quatre reprises, le matador, réalisait son tour d’honneur, acclamé par les spectateurs conquis.

    Selon moi la corrida sert à assouvir les pulsions du public. Avant ce fameux vendredi, j’avais des a priori au sujet des corridas. Je suis reparti de l’arène avec des convictions. Et accompagné de ces paroles qui résonnent dans ma tête : "Est-ce que ce monde est sérieux ?"

    Loïc Feltrin

    SOURCE : https://www.midilibre.fr/2021/08/15/ma-premiere-corrida-pour-moi-une-experience-dun-autre-temps-9732751.php

    COMMENTAIRE

    Ecrire un tel papier dans l'environnement où vous êtes, il fallait oser ! Un immense bravo, Loïc Feltrin, pour votre courage. Il manque des journalistes de votre trempe. Vous dites tout haut ce que nous sommes une immense majorité à penser. Et à ressentir, simplement parce que nous avons une sensibilité et que nous sommes ouverts à la compassion. Oui, la corrida doit disparaître.

    Et pendant ce temps le maire extrémiste de Béziers organise des messes pour rajouter sans doute de la spiritualité (mal placée) dans ce spectacle honteux. Dans ces faits écoeurants il y a deux mises à mort : le taureau et la laïcité. 

     

    « Un article bouleversant du quotidien algérien "El Watan" UN PEUPLE DIGNE ET SOLIDAIREM. le Président Macron vous allez vous adresser aux Français ce soir. A cette occasion pouvez-vous répondre à cette question : A quoi ont servi les 89 militaires français morts en Afghanistan »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Gavoury
    Mercredi 18 Août 2021 à 23:31
    Excellent article et juste commentaire ! JFG (né sous le signe du Taureau et pourfendeur des assassins de toutes races et religions)
    0
    Mardi 17 Août 2021 à 11:24

    Je suis Biterrois d'origine, la corrida ne m'a jamais passionné. C'était quand j'étais enfant un spectacle pour des gens qui avaient de l'argent. De l'argent ma famille n'en avait pas mais la corrida ne m'a jamais fait envie.

    J'en ai vu deux, une classique qui ne m'a guère passionné et une portugaise qui m'a quand même impressionné avec le jeu des chevaux et des cavaliers.

    Je sais qu'il y a débat entre aficionados et militants anticorrida.  Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire comme disait un humoriste.

    J'ai des choses plus importantes dans mon collimateur. En matière de violence il y a les guerres et les dangers de la course à l'armement nucléaire qui me paraissent plus préoccupants que le mal que l'on fait aux taureaux et aux animaux en général. Des animaux domestiques je n'en ai pas mais ça ne me gêne nullement d'en rencontrer. Je suis d'ailleurs porté sur les chiens.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :