• Macron, le colonialisme et la guerre d’Algérie *** Un article de Jacques Cros

    Macron, le colonialisme

     et la guerre d’Algérie

    Un article de Jacques Cros

    Macron, le colonialisme   et la guerre d’Algérie *** Un article de Jacques Cros

    Ancien d’Algérie, je suis intéressé par le sujet. Je n’ai certes pas été exposé mais j’ai perdu  vingt-six mois de ma jeunesse dans cette affaire  Vingt-six mois dont j’aurais pu faire un meilleur usage, pour moi et pour la société.

    Avec le temps une guerre mémorielle s’est instaurée. Jusqu’ici je n’avais pas relevé que le colonialisme était une forme exacerbée du capitalisme et la guerre d’Algérie menée pour tenter de le perpétuer. La FNACA par exemple s’est toujours révélée incapable d’une telle analyse pourtant évidente à mes yeux.

    Les propos de Macron au cours de sa campagne pour les présidentielles sont allés dans le sens de ce que je pense. Le colonialisme est un crime contre l’humanité a-t-il été affirmé. L’affaire Audin a complété le réquisitoire. En vertu des pouvoirs spéciaux l’armée s’était vu confier le pouvoir de police et de justice. Cela a été un facteur d’exactions par le biais de la torture et des exécutions sommaires notamment.

    Les dernières déclarations de Macron comparant ce qui s’est passé avec le colonialisme à ce qu’a été la Shoah en ont interpellé plus d’un. Personnellement j’ai rapproché la spoliation dont ont été victimes les Algériens avec ce que vivent les Palestiniens. J’ai trouvé en Israël le même racisme que j’avais connu en Algérie et que l’on peut observer en ce moment en France avec l’approfondissement de la crise socio-économique.

    Quelles sont les motivations de Macron ? Probablement des intérêts économiques en ce qui concerne l’Algérie. Peut-être un soutien aux dirigeants de ce pays en difficulté en raison du mouvement social qu’il connaît. Peut-être cherche-t-il à faire diversion par rapport à ce qui se passe avec la mobilisation concernant les retraites.

    Reste la question de la Shoah. Il n’y a chez moi aucune ambiguïté je condamne aussi bien l’antisémitisme que l’islamophobie qui sont deux formes avérées d’un racisme ancien ou plus récent. Pour autant je ne confonds pas antisémitisme et antisionisme. Je ne voudrais pas que l’on mélange les choses. Je suis résolument contre la politique d’apartheid et de colonialisme qui caractérise Israël.

    Reste que sur le fond du colonialisme et de la reconnaissance que, comme l’esclavage, il a constitué un crime contre l’humanité je suis d’accord. Cet état de fait me rappelle ce qui s’est passé en septembre 1959 quand de Gaulle a employé pour la première fois le mot « autodétermination ». Certes la guerre avec son cortège d’horreurs s’est poursuivie pendant encore deux ans mais il y avait une donnée nouvelle à exploiter.

    Je suis partisan d’agir de la même manière avec la position de Macron sur le colonialisme et l’Algérie. Et je conviens moi aussi que ses déclarations sont insuffisantes, qu’il faut des actes concrets. En particulier dans le domaine de notre politique étrangère il faut arrêter l’envoi de corps expéditionnaires comme au Mali où nous renouons avec une forme nouvelle de colonialisme.

    Au plan social il faut répondre aux besoins des gens et c’est la carence de la satisfaction des revendications qui engendre le regain de l’idéologie colonialiste que nous avions connue autrefois avec son racisme et sa xénophobie inhérents.

    SOURCE : http://cessenon.centerblog.net/6573573-macron-le-colonialisme-et-la-guerre-d-algerie?fbclid=IwAR2s9EX6wvDc0EJ1DPZECggdLrKkaQ72ccqpGlbXGKk0iTRpS4vMisocUwM

    « Balance le candidat caché LREM de ta commune !Le face-à-face : La France doit-elle revisiter la mémoire de la guerre d’Algérie ? »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :