• Malgré l’actualité très inquiétante d’aujourd’hui rendons hommage à l’inoubliable Bourvil qui nous a quitté le 23 septembre 1970

    Malgré l’actualité très inquiétante d’aujourd’hui rendons hommage à l’inoubliable Bourvil qui nous a quitté le 23 septembre 1970


    André Raimbourg (surnommé Bourvil) est né à Prétot-Vicquemare en Seine-Maritime le 27 juillet 1917.

    Il passe son enfance en Normandie où il devient apprenti boulanger.

    En 1940, il débarque à Paris et prend des cours de trompette au conservatoire. Quelque temps plus tard, il débute dans un cabaret de Pigalle et y interprète des chansons de Fernandel.

    Petit à petit, et grâce peut-être à son personnage naïf, il commence à être reconnu d'un public exigeant en chantant ses propres textes.

    En 1946, il décroche son premier succès avec "Les crayons". Rebelote en 1949 avec "La tactique du gendarme" et "A bicyclette". Il ne s'arrête pas en si bon chemin puisque "Salade de fruits" en 1959 fait exploser les ventes de disques.

    Parallèlement, Bourvil se destine au cinéma et joue des rôles de personnages comiques, voire ignares; l'une ses plus grandes apparitions étant sans doute dans le film "La grande vadrouille", en compagnie de Louis de Funès.

    A la pleine fleur de l'âge (53 ans), Bourvil décède le 23 septembre 1970, à la suite d'une maladie de la moelle osseuse.

    Malgré l’actualité très inquiétante d’aujourd’hui rendons hommage à l’inoubliable Bourvil qui nous a quitté le 23 septembre 1970

    La tombe de Bourvil à Montainville

    Quelques chansons de Bourvil

     

     

    « La guerre d'Algérie expliquée en images. (Un livre de Benjamin Stora) *** En complément une vidéo très récente avec Benjamin StoraVoici un témoignage reçu par courriel en provenance d’Algérie que j’ai transmis à l’Association Maurice Audin *** MISE A JOUR »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter