• Malheureusement la France n'est plus Black-Blanc-Beur mais que Black-Blanc : SOUHAITONS-LUI quand même : BONNE CHANCE ! NOUS VERRONS BIEN !

    Malheureusement la France n'est plus Black-Blanc-Beur mais que Black-Blanc : SOUHAITONS-LUI quand même : BONNE CHANCE ! NOUS VERRONS BIEN ! 

     

      Merci ! la France

     

    black-blanc-beur

     

    Merci ! la France

     

    des couleurs

     

    Vive l'équipe de France, on est tous ensemble

     

     La France ça marche avec les Noirs, les Arabes

     

     les Blancs.

     

     

     

     

    Que ça fait du bien au moral de lire un tel article :

     

    Mondial 2014 : supporters français et algériens fêtent la qualification de leurs équipes

     

    7767030037_les-joueurs-de-l-equipe-de-france-celebrent-la-q.jpg 

    Des supporters ont célébré à Paris la qualification de la France et de l'Algérie pour la Coupe du monde 2014 mardi 19 novembre.

     

    Des centaines de supporters de l'Algérie et de la France ont fêté mardi 19 novembre au soir dans un concert de klaxons dans Paris et notamment sur les Champs-Elysées, la qualification de leurs pays pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. Une partie de la soirée, les voitures ont monté et descendu la grande avenue parisienne avec des drapeaux algériens, français et même portugais sur leur pare-brise, au milieu des pétards et des fumigènes.

     

    Atmosphère festive

    "En plus, il y a la France, c'est une grande histoire d'amour entre nos deux pays. Peut-être qu'on sera dans le même groupe", ajoutait cet homme venu en famille fêter la qualification. Beaucoup de jeunes hommes étaient debout sur les voitures au milieu du marché de Noël dressé sur les Champs-Elysées, dans une atmosphère festive.

     "Vive l'équipe de France, on est tous ensemble"

     Les supporters français n'étaient pas en reste. "Depuis vendredi, j'ai la boule au ventre, maintenant ça va mieux. Vive l'équipe de France, on est tous ensemble. La France ça marche avec les Noirs, les Arabes, les Blancs. Ce soir c'est (Mamadou) Sakho qui sauve le match", s'est félicité Sylvester 23 ans, employé d'un grand magasin, venu de Combe-la-Ville (Seine-et-Marne), pour célébrer la qualification sur les Champs.

    Autour de lui, des supporters venus directement du Stade de France, arboraient le drapeau tricolore sur leurs joues, et quelques-uns portaient fièrement le béret. Des CRS et policiers en civil étaient prépositionnés le long de la célèbre avenue. "Le bilan (à 3h00 du matin) est extrêmement positif", selon une source policière. "Il n'y a eu aucune dégradation ni incident".

    Dans toute la Capitale, des klaxons ont retenti, plus nombreux sur les grands axes et place de la République. Sur les grands boulevards, à un feu rouge, cinq jeunes gens et filles sortis d'une petite voiture, musique raï à fond, se sont mis à danser, s'enroulant dans le drapeau algérien.

     

    Rassemblements

    Un peu plus loin, des jeunes, avec deux drapeaux français, criaient "et un et deux et trois zéros", comme au bon temps de la victoire de l'équipe de France en finale du Mondial 1998 face au Brésil. Plus tôt dans la soirée, plusieurs centaines de supporters de l'Algérie s'étaient rassemblés dans le quartier parisien de Barbès (XVIIIe arrondissement) pour célébrer la qualification de leur équipe nationale. Une importante communauté algérienne réside à Barbès.

    « Ils n'osent même plus mettre le terme de rue du 19-Mars-1962 La FNACA apolitique ? J’aimerai bien connaître les idées politiques des ces dirigeants locaux et départementaux !Si, comme moi vous en avez marre de ce temps pourri... "pourri dans tous les sens du terme" alors chantons !!! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter