• Merci aux religions de France !

    « Moi l'athée : je partage votre jubilation. Bon gré, mal gré, il faut constater que les représentants religieux ont infiniment plus de courage et de tolérance que nos va-t-en guerres politiques et la petite musique de chambre qui vient du monde religieux, pour moi qui n'en fait pas partie, me semble tellement plus agréable à entendre que la grosse caisse des fanfares militaires qui retentit sous les lustres des palais républicains (ou non). Je devine la tronche des Sarkozy, Estrosi, Le Pen et autres Ménard et toute la clique du même acabit… Merci pour ce billet ».

    Merci aux religions de France !

     Merci aux religions de France !

    Je n'aurais jamais imaginé me fendre d'un tel billet. Mais je jubile d'autant plus que j'imagine déjà nos pompiers-pyromanes laïques crier au scandale... Désolé, mais il faut bien l'admettre, les religions ont réussi une unité que la République n'a pas sue (ou voulue) faire le 11 janvier... Jusqu'à aujourd'hui. Avec tout le respect que je dois à ce mythe fondateur de l'après Charlie.

    Je m'étais déjà fait tapé sur les doigts lors de mon précédent billet, en osant remercier les religieux pour leur retenue qui nous changeait du spectacle affligeant de nos politiques... Et voilà que j'en remets une couche ! Oh, bien sûr, on va me rétorquer que cette alliance des religions n'est qu'un œcuménisme bien opportuniste visant à asseoir leur pré carré et leur domination (patriarcale) sur des esprits faibles, alors qu'elles n'ont jamais été autant en danger ! Oui, peut-être. C'est même très possible... Mais entre nous, on a connu calculs plus douteux, et il n'est pas question ici de leur donner blanc seing, mais de leur savoir gré de n'être pas rentré dans le jeu de Daech... Nos politiques qui eux, depuis plus d'un an, jettent de l'huile sur le feu en nourrissant l'amalgame (pour nous ouvrir nos yeux d' "idiots utiles" de l'islamisme...) ne peuvent pas en dire autant, malheureusement. Et ce n'est pas de ma faute si c'est le pape François qui nous rappelle que : "si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique" ! À des lieux de certains discours, notamment de notre impétueux premier ministre ! Ou de certains intellectuels ou philosophes s'improvisant théologiens... Et encore une fois, ce n'est pas de ma faute si les foulards et barbes montrés du doigt par notre vivre-ensemble, ont été accueillis sur les vénérables bancs de messe... Plus habitués en ces jours de deuil national à se faire lustrer par les augustes postérieurs des Sarkozy, Le Pen et consorts...

    Et je me prends même à rêver... À des financement par notre laïcité de lieux de culte inter-religieux. Mosquées le vendredi, Synagogues, le samedi, Églises ou Temples, le dimanche ! Pour éviter que notre justice, dans sa grande sagesse laïque, donne raison à celle qui compare les prières de rue musulmanes à une armée d'occupation. Quoi ? Scandale ! Et les athées ? Quoi, les athées ? Bon, OK, on décrétera que le jeudi est un jour de prière athée... Tous les dogmes ont droit de cité, après tout.

    Bon, c'est vrai, j'avoue, je ris jaune. Et j'aurais préféré que cette leçon ne nous vienne pas des religions. Mais le sectarisme n'est pas toujours (seulement) là où on le croit. Et je sens que je vais me consoler avec les commentaires auxquels, j'espère, je vais avoir droit. Je salive déjà. Ne me décevez pas.

    SOURCE : https://blogs.mediapart.fr/jege/blog/010816/merci-aux-religions-de-france 

     

    « A Tibéhirine, le message de paix des prêtres du monastèreComme le terrorisme djihadiste : l’islamophobie est aussi dangereuse et à combattre !!! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter