• « Mobilisation pour le 14 mars » Publié le 25/02/2015 par cessenon

    « Mobilisation pour le 14 mars »

    Publié le 25/02/2015 par cessenon

     

    « Mobilisation pour le 14 mars » Publié le 25/02/2015 par cessenon

    Une deuxième réunion s'est tenue lundi 23 février à la CIMADE en vue de mobiliser les Biterrois pour organiser la protestation des républicains contre le projet du maire de la ville de débaptiser la rue du 19 mars 1962 et lui donner le nom d'un officier putschiste. 

    Une trentaine de personnes y ont participé, Raymond Cubells du Mouvement de la Paix faisant le point de la situation.

    C'était en fait un public en partie renouvelé par rapport à la précédente réunion qui avait eu lieu le 19 février et au terme de laquelle une série de dispositions avaient été envisagées. 

    Raymond Cubells a présenté un projet de communiqué qui a été adopté par l'assemblée. Il sera tiré un certain nombre de tracts qui seront diffusés cependant que le communiqué sera envoyé à la presse et que les journalistes seront invités à assister à une conférence sur les raisons de l'opposition au projet de Monsieur Ménard.

    Le 19 mars 1962 c'est, résultat des Accords d'Evian signés la veille, le cessez-le-feu qui engage la France dans la fin du colonialisme qui avait affecté l'Algérie pendant 132 ans dont plus de 7 ans d'une guerre injuste et anachronique. L'orientation suivie avec la décision prise de tourner la page avait été massivement ratifiée par voie de référendum aussi bien du côté du peuple français et de celui du peuple algérien.

    Remplacer le nom de cette rue ce serait ne pas respecter la démocratie. A notre connaissance ce serait le seul exemple de changement d'appellation d'un lieu public qui s'appelle ainsi ! 

    Lui donner le nom d'un officier putschiste, condamné par la justice, c'est en quelque sorte rendre hommage à une action qui visait à renverser la république, en instaurant à sa place une dictature militaire capable de remettre en scène le colonialisme porteur de tant de souffrances. 

    C'est sur d'autres bases que doivent s'établir les relations entre les peuples et pour ce qui nous concerne présentement celles qui ont trait à la France et à l'Algérie. Aussi nous espérons que l'appel à être présents le 14 mars à 14 h dans la rue du 19 mars 1962 sera entendu par ceux qui sont pour la paix et l'amitié, contre la guerre et la violence qu'elle génère. 

    « Jean Salem : tel père, tel filsLa 4acg (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis contre la Guerre) nous a communiqué en 2012 ce document inédit et poignant : "La moudjahida et le parachutiste" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :