• Noël et Léon *** Noël joyeux à Ferrette

     

    Noël et Léon

    Haut du formulaire

    Bas du formulaire

    Haut du formulaire

    Bas du formulaire

    Noël c’est la joie, les présents qui émerveillent les enfants. Léon ce sont les autres, ceux qui ont passé Noël à la belle étoile. Noël c’est la magie, les retrouvailles en famille, la bûche et le sapin. Pour les autres, ceux de l’orphelinat ou fils et filles de parents indignent qui n’auront pour leurs mômes que le mépris habituel, ce sera Léon. Noël est une fête, un évènement rassembleur où pleuvent les beaux discours mais quand Noël devient Léon alors les yeux se ferment et les regards se détournent. Je fais mon possible pour que Noël ne devienne pas Léon.

    Plus de 140 000 personnes vivent aujourd’hui dans la rue. Plus de 30 000 enfants sont parmi eux. Un Français sur sept vit sous le seuil de pauvreté, combien parmi nous ne vivent guère au-dessus ? Notre président aura la plus belle et la plus luxueuse de toutes les bûches, aura-t-il une pensée pour eux ? Dans un monde d’Hôtels particuliers et autres voitures de luxe Léon n’existe pas.

    Le pauvre, le sans-abri est un faible qui n’a que ce qu’il mérite. C’est cela la pensée libérale-capitaliste, la loi du plus fort. La loi du plus riche.

    Chaque année Léon fait des ravages, il y a autant de larmes que de rires. Si Noël est une fête, Léon est le reflet de la misère, et cette misère n’a pas de trêve. Certaines bonnes âmes sortiront pour apporter un peu de chaleur à ceux pour qui les fêtes de fin d’année ne sont qu’un rappel de la situation qui est la leur. Exclu, perdu, l’espoir n’est pas l’ami de ceux qui n’ont plus rien. J’ai connu l’hiver dehors, c’était il y a bien longtemps mais ce goût d’amertume ne m’a jamais quitté. Je sais ce que veut dire être faible et jugé comme un paria. Je sais à quel point cette société laisse crever ses enfants dans l’ignorance la plus absolue. Je sais ce que la misère peut causer comme ravage dans l’esprit d’un enfant. Je n’ai jamais jalousé mais il m’a fallu du temps pour comprendre.

    Lève-toi et marche, ou bien alors crève. Bienvenue dans le monde des Hommes.

    Je n’ai plus l’aigreur qui fut la mienne et qui me rongeait jusqu’à ce qu’enfin je puisse me rendre compte qu’en tant que père je pouvais faire mieux et rendre heureux. Je ne me sens pas généreux, je me sens fort. Plus les difficultés m’agressent, plus mes adversaires m’assènent de coups plus fourbes les uns que les autres, plus la société s’enfonce dans le mépris et la course aux dollars et plus la rage de vaincre le côté obscur de l’humanité m’anime. Les mots sont une arme qui m’habite depuis toujours. Il n’est pas et ne sera jamais question de baisser les bras. Du moins je l’espère.

    Mon vœu, ma prière c’est que Léon disparaisse à tout jamais. Que plus aucun enfant n’ait jamais à verser une larme devant le bonheur des autres. L’égoïsme et le sentiment de puissance font bien plus de ravage que les guerres les plus atroces qui n’en sont que la conséquence.

    Je vous souhaite à tous de vivre heureux, à Noël et tous les autres jours mais n’oubliez jamais que Léon rôde et qu’il gagne toujours plus de terrain. Nous devons changer les mentalités, revenir à plus de social, ne plus laisser les faibles dans l’arrière-boutique. À quoi bon être civilisé si cela ne profite à tous ? Nous pouvons tous être faibles, nos dirigeants nous oublient, nos grands patrons n’ont de cesse que de nous réduire à l’esclavage, il faut sortir de ce système.

    Nous pouvons, nous devons changer les choses et si je me sens seul aujourd’hui peut-être que demain nous serons une poignée de solitaires unis pour de meilleurs lendemains ; peut-être qu’un jour nous terrasserons Léon.

    La véritable générosité n’est pas un don financier ou matériel quelconque, c’est le don de soi.

     Soyez heureux.

    ChroniquesHumaines

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/noel-et-leon-199963 

    En 2016 nous vous présentions ce superbe reportage, eh bien voilà c'est si facile d'ouvrir son coeur et sa maison ! Si seulement [Noël] pouvait créer davantage de solidarité. Soyez heureux dans ce village qui deviendra le vôtre au fil des années.  Un beau sujet qui nous rassemble. Quel bel exemple de paix au-delà des regards partisans et politiques. C'est très agréable des bonnes nouvelles de temps en temps… 

    Noël joyeux à Ferrette

    Réfugiés, apaisés et remplis d’espoir à Ferrette grâce à la volonté d’un maire, même pas de gauche, mais profondément humain. Et surtout grâce à la mobilisation de nombreux habitants de sa commune.

     

    Noël joyeux à Ferrette

    Ferrette n’est pas un village comme les autres. 800 habitants plus 80 nouveaux, réfugiés, venus d’ailleurs. Les premiers arrivants vivent là depuis le mois de février. Une gendarmerie désaffectée. Au début les résidents n’osaient pas sortir de leur chambre. Les villageois les ont invités à les accompagner, pour une promenade, pour aller au concert, à la fête de la musique puis pour le 14 juillet. Et les liens se sont créés.   Des associations musulmanes sont venues des grandes villes pour fêter la fin du Ramadan. Les habitants ont monté un atelier jardinage, une bibliothèque, une ludothèque. Des cours sont dispensés par une vingtaine d’enseignants qui se relaient, bénévolement. Les réfugiés parlent de nombreuses langues bien différentes. Des habitants électroniciens et informaticiens se sont mobilisés pour équiper l’ancienne caserne en matériel informatique pour que les résidants puissent rester en contact avec leurs familles. En attendant la CMU, les médecins, les dentistes et les pharmaciens ont soigné bénévolement. Les réfugiés viennent du Soudan, d’Afghanistan, du Bangladesh, du Pakistan, du Congo, de Syrie, d’Irak…

    Les familles peuvent s’approvisionner à l’épicerie solidaire qui existait déjà avant leur arrivée.

    Au départ, le maire a fait une réunion à laquelle le quart des villageois a assisté, une première pour le village. Et ils furent nombreux à s’opposer à l’arrivée des nouveaux venus. Et le miracle a eut lieu, dès le départ. Une centaine d’habitants se sont fortement impliqués. Et chacun a apporté ce qu’il savait faire.

    Il y a eu et il reste des réticences on peut le voir dans la video que  diffuse France24. Mais la plupart des habitants sont conquis par le sourire des enfants qu’ils croisent sur le chemin de l’école…

    Alors si tous les maires de France faisaient comme lui, juste leur devoir citoyen, on pourrait accueillir tout le monde, pense le maire de Ferrette. Joyeux Noël à tous les habitants de Ferrette.

    Le bouquet de Noël pour Ferrette, ses élus, ses habitants, ses réfugiés

    Noël joyeux à Ferrette

     

     

    « A tous mes lecteurs amis de mon blog je vous souhaite de pouvoir passer de bonnes fêtes pour cette année 2017 qui s’achève ! Michel Dandelot *** METTEZ LE SON Si je dois choisir un souvenir et une année qui m'ont marqués eh bien ce sera 2015 année de tant de drames et aussi avec cette belle histoire. Rappelez-vous : »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter