• Non M. le député Legendre, vous qui êtes l’un des plus de 300 godillots de la majorité LREM, votre réforme du régime des retraites n’ira pas jusqu’à son terme…

     

    Non M. le député Legendre, vous qui êtes l’un

     

    des plus de 300 godillots de la majorité LREM,

     

    votre réforme du régime des retraites n’ira pas

     

    jusqu’à son terme…

     

    Non M. le député Legendre, vous qui êtes l’un des plus de 300 godillots de la majorité LREM, votre réforme du régime des retraites n’ira pas jusqu’au bout…

     

    Un godillot est ainsi un représentant élu du peuple qui va se présenter aux débats en séance parlementaire mais ne va participer que de façon mineure dans le seul objectif de voir voter par le législatif exactement ce que l’exécutif souhaite, au mépris de la séparation des pouvoirs établie par la Constitution.

     

    Concrètement, les godillots se repèrent en hémicycle à ce qu’ils ne prêtent aucune attention au fond des débats et se contentent, sans tenir compte d’aucune des argumentations prononcées, d’invectiver occasionnellement l’opposition sur la forme et de voter, en général à main levée, en accord avec les avis du gouvernement. L’aperçu proposé sur le site de l’Assemblée Nationale de leur participation aux travaux législatifs (interventions publiques en séance et en commissions, propositions de lois, rapports et questions au gouvernement), est en général aussi très révélateur de l’activité d’un parlementaire.

     


    Va t-il falloir les secouer plus fort ?

    D’après le ministère de l’intérieur 806 000 personnes se sont réunies dans toute la France pour dénoncer la mise en place du système de retraite à point. Chiffre, comme à son habitude, bien inférieur à celui annoncé par la CGT qui a comptabilisé 1,5 million de manifestants. Le gouvernement ne change pas de cap face à la colère populaire, soutenue par 68% des français  « cette réforme ira jusqu’à son terme » annonce Gilles Le Gendre, député LREM sur BFM TV, hier soir. 

    Invité sur la chaîne d’infox en continue, le président de LREM à l’Assemblée nationale, défend la réforme. Il annonce que les propos tenus par les syndicats durant les négociations ont été entendus : « Les syndicats […] pourront observer que nous avons tenu le plus grand compte des remarques, des suggestions, des critiques qui nous ont été faites pendant cette période de discussions et de négociations qui a duré deux ans ».

    Cliquez sur ce lien pour écouter le godillot Legendre :

    https://twitter.com/i/status/1202638762209136640 

    Malgré les interminables négociations sur le sujet, le gouvernement veut passer en force et affirme que le projet aboutira : « Depuis deux ans que nous négocions, les syndicats n’ont jamais, jamais, quitté la table des négociations et aujourd’hui, quand vous les interrogez ils savent parfaitement que nous irons jusqu’au bout », a-t-il déclaré. Comme le dit Macron, il faut « bâtir un nouveau système, par point, qui préserve la retraite par capitalisation… répartition pardon. »

    Le mouvement de grève a d’ores et déjà été reconduit dans de nombreux secteurs de l’économie et les syndicats appellent à une nouvelle journée d’action, ce mardi 10 décembre.

    Combien de millions de Français faudra-t-il dans les rues pour que le Pouvoir fasse marche arrière ? Une chose est sûre, les Français ne semblent pas prêts à laisser passer cette marche arrière sociale.

    A bon entendeur salut M. le Godillot. 

     

    « Heureusement le bon peuple de France c’est réveillé à partir du 5 décembre 2019 sinon…Contre la réforme des retraites, on continue la lutte : en grève et dans la rue le 10 décembre ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :