• Palestine, le cri de Gisèle Halimi "Je ne veux pas me taire"

     

    Palestine, le cri de Gisèle Halimi

     

    "Je ne veux pas me taire" 

     

    Palestine, le cri de Gisèle Halimi   "Je ne veux pas me taire"

    Appel. Gisèle Halimi est engagée depuis toujours pour la cause anticolonialiste et les droits de l’homme.

    Un peuple aux mains nues – le peuple palestinien – est en train de se faire massacrer. Une armée le tient en otage. Pourquoi ? Quelle cause défend ce peuple et que lui oppose-t-on ? J’affirme que cette cause est juste et sera reconnue comme telle dans l’histoire. Aujourd’hui règne un silence complice, en France, pays des droits de l’homme et dans tout un Occident américanisé. Je ne veux pas me taire. Je ne veux pas me résigner. Malgré le désert estival, je veux crier fort pour ces voix qui se sont tues et celles que l’on ne veut pas entendre. L’histoire jugera mais n’effacera pas le saccage. Saccage des vies, saccage d’un peuple, saccage des innocents. Le monde n’a-t-il pas espéré que la Shoah marquerait la fin définitive de la barbarie ?

    Gisèle Halimi

    Humanité : lundi 28 juillet 2014

    Ce cri prend toute sa force aujourd'hui !!!

     

    Jérusalem - 25 juillet 2019

    Israël détruit des maisons palestiniennes lors de la plus grande campagne de démolition depuis 1967 

     

    22.07.2019 – Des bulldozers israéliens rejoints par des centaines de soldats et de policiers ont démoli lundi des maisons palestiniennes à la périphérie de Jérusalem-Est, malgré les protestations locales et les critiques internationales.

    Israël détruit des maisons palestiniennes lors de la plus grande campagne de démolition depuis 1967 (vidéos)

    Les forces israéliennes se sont rendues tôt le matin dans le village palestinien de Sur Bahir pour démolir 11 bâtiments, dont des dizaines de maisons, dans le quartier de Wadi Hummus, près de la clôture d’annexion qui sépare la Cisjordanie de Jérusalem.
    En fin d'après-midi, au moins un résident avait été arrêté et 10 bâtiments rasés, a rapporté le correspondant de MEE.
    Le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh a déclaré lundi lors d'une réunion de ministres que les démolitions constituaient une violation du droit international, tandis que d'autres responsables palestiniens ont demandé à la Cour pénale internationale de mener une enquête.
    Les responsables de l'ONU ont déclaré qu'ils étaient prêts à fournir une assistance aux personnes déplacées, mais a ajouté qu'aucune aide humanitaire ne pourrait remplacer la perte des propriétaires, dont certains avaient investi les économies de toute une vie. 
    « Parmi les personnes déplacées de force ou autrement touchées figurent des réfugiés de Palestine, dont certains sont aujourd'hui confrontés à la réalité d'un deuxième déplacement, de mémoire d’homme », a déclaré un communiqué de l'ONU.
    Des habitants ont déclaré que les forces israéliennes ont traversé une section du mur d’annexion en le coupant à Sur Bahir [à cet endroit, le mur est constitué de barbelés électrifiés, ndt] en profitant de l'obscurité, vers 2 heures du matin lundi, et ont commencé à évacuer les gens avant d’installer des explosifs pour commencer les démolitions.
    Des activistes palestiniens, israéliens et internationaux qui s'étaient mobilisés pour tenter d'arrêter l'activité ont filmé et pris des photos de l’opération. (1)
    L'armée israélienne a déclaré la zone fermée pendant trois jours, interdisant aux gens d'entrer ou de rester dans le quartier. Elle a interdit aux Palestiniens de récupérer leurs biens ou d’ériger des tentes dans le secteur.

    Photo

    Photo

    Photo

    Photo


    Palestine, le cri de Gisèle Halimi   "Je ne veux pas me taire"

    Petite fille dans les gravas d'une habitation palestinienne détruite. © ICAHD 

    C'est quoi la Palestine aujourd'hui

    Palestine, le cri de Gisèle Halimi   "Je ne veux pas me taire"

    Palestine, le cri de Gisèle Halimi   "Je ne veux pas me taire"

    Palestine, le cri de Gisèle Halimi   "Je ne veux pas me taire"

    L'article de tous les records !
     « Palestine, le cri de Gisèle Alimi »
    MERCI aux 1000 internautes qui ont partagé sur Facebook.
    MERCI aux 4800 internautes qui ont cliqué "J'AIME" sur mon blog.
    Et ce n'est pas fini !!! A suivre...
    J’offre en hommage à mes amis palestiniens cette vidéo de 2015 (une partie en français, l’autre en arabe... Visualisez ce que vous comprenez) « Chanson pour la Palestine »

    ATTENTION PAS D'AMALGAME : ce qui est condamné ici c'est la politique extrémiste et colonialiste du pouvoir d'Israël. Nos amis de culture juive, s'ils n'approuvent pas cette politique terroriste et mortifère ne sont évidemment pas concernés.

    L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur
     
     
     
     
    J’aime
     
    J’aime
     
    J’adore
     
    Haha
     
    Wouah
     
    Triste
     
    Grrr
     
    Commenter
    Commentaires
     

     

     

    « France : Lancement d’une chaîne de télévision franco-algérienneILS L’ONT TUÉ !!! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Juillet à 10:27

    Et va donc ! C'est sans aucun doute au nom de la Liberté et de la Démocratie que les Israéliens chassent les Palestiniens de Jérusalem Est !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :