• PALESTINE : Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

     

    PALESTINE

    Un soldat américain s’immole

    à Washington pour protester contre

    le génocide à Gaza

      PALESTINE : Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

    Aaron Bushnell, soldat-ingénieur stationné au Texas, s’est immolé par le feu, ce dimanche, devant l’ambassade israélienne à Washington. Diffusant son acte de protestation en direct, il a déclaré qu’il « ne souhaitait plus être complice du génocide ». Il est décédé, à la suite de ses blessures, dans la nuit.

    Aaron Bushnell, soldat de l’US Air Force, s’est immolé par le feu, dimanche 25 février, devant l’ambassade d’Israël à Washington. Le soldat, âgé de 25 ans, a déclaré, pendant qu’il diffusait son action sur Twitch, qu’il ne « souhaitait plus être complice du génocide » alors que Tsahal menace d’envahir Rafah.

    Avant de s’immoler, le jeune soldat a motivé son action : « Je suis en train de m’engager dans un acte extrême de protestation. En comparaison de ce que les gens subissent en Palestine de la main des colonisateurs, ce n’est pas du tout extrême. C’est ce que nos classes dirigeantes fascistes ont rendu normal ». Après avoir mis le feu à ses vêtements, le soldat a crié plusieurs fois « Free Palestine ».

      PALESTINE : Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

    Le soldat, qui était mobilisé comme ingénieur sur la base de San Antonio au Texas, est mort à la suite de ses blessures dans la soirée, après son transfert à l’hôpital, comme le confirme la journaliste indépendante Talia Jane, qui est en contact avec la famille du jeune homme.

    En réaction, l’armée étatsunienne a tenté de vider cet acte extrême de protestation de son caractère politique. Le porte-parole des services secrets, Joe Routh a ainsi déclaré auprès du Times Magazine, que « l’individu était sans doute dans un état mental d’urgence médicale ». Alors que le mouvement contre le génocide à Gaza mobilise fortement la jeunesse nord-américaine, cet acte extrême de protestation témoigne du désespoir dans lequel l’impérialisme étatsunien plonge une partie de la jeunesse.

    Le sacrifice ultime

      PALESTINE : Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

    Il y a ceux nombreux partout qui prennent des risques pour sauver la vie des autres et il y a celui qui a offert sa vie pour dire au monde « Free Palestine ». Aaron Bushnell, 25 ans, soldat américain s’est immolé par le feu devant l’ambassade israélienne à Washington …

    C'était dimanche 25 février. C’est un geste fort, désespéré, le seul qu’il a jugé utile. J’espère de tout mon cœur qu’il sera entendu.

    Il faut du courage, un immense courage pour faire ça j’imagine. Je ne sais pas si Aaron Bushnell était un bon militaire, je ne sais même pas ce qu’est un bon militaire, je sais par contre ce qu'est un mauvais militaire quand il participe à génocide surtout depuis qu’on nous montre à longueur de temps, les militaires israéliens bombarder et tuer des civils palestiniens, dont la majorité sont des enfants.

    Aaron Bushnell est mort. Il a donné sa vie pour que la Palestine puisse vivre libre. « Je suis un membre actif de l'armée de l'air des États-Unis. Et je ne serai plus complice du génocide. »

    Il ne fera même pas la une des journaux… Ni en Amérique ni ici… Enfin pas pour le moment…

    Il ne verra pas le printemps… comme des milliers de Palestiens. 

     

    Est-ce ainsi que les hommes vivent

     

    Un article de Jacques Cros

    Est-ce ainsi que les hommes vivent

    Publié le 28/02/2024 à 10:22 par cessenon

    Est-ce ainsi que les hommes vivent

     

     

    Reprenons un extrait du poème de Louis Aragon, cité à diverses reprises dans le discours prononcé par Macron lors de la panthéonisation des époux Manouchian. «  C’était un temps déraisonnable / On avait mis les morts à table / … / Moi si j’y tenais mal mon rôle / C’était de n’y comprendre rien ».

    Un extrait qui illustre crûment l’incompréhension du chef de l’Etat à propos de ce qu’il faut faire pour la guerre en Ukraine et pour le génocide à Gaza. Loin d’œuvrer à la paix, notre Président met de l’huile sur le feu. Dans une déclaration récente il a envisagé l’envoi de troupes au sol !

    Nous sommes dans le même registre que les propos qu’il avait tenus avec son souhait de la constitution d’une force internationale pour combattre le Hamas. Cela non plus ne correspond pas aux exigences du moment qui appellent un cessez-le-feu et une réponse juste aux revendications des Palestiniens pour instaurer une paix durable.

    Macron apparaît comme un va-t-en guerre jugé comme tel par ses homologues de la scène internationale et par les forces pacifistes qui en France sont mobilisées pour empêcher le génocide à Gaza et l’extension au monde entier du conflit déjà meurtrier en Ukraine. C’est en effet le mot d’ordre de guerre à la guerre qui doit être présenté ainsi que cela avait été la position de ceux qui refusaient la perspective de l’horrible boucherie de 14-18.

    Dans ce contexte nous avons appris le drame vécu par Aaron Bushnell, ce soldat américain qui s’est immolé par le feu ce dimanche 25 février devant l’ambassade israélienne de Washington parce qu’il ne voulait pas être complice du génocide qui se poursuit à Gaza avec l’offensive de Tsahal sur Rafah. Oui, nous posons la question : est-ce ainsi que les hommes vivent, ou plutôt meurent, dans le monde qui est le nôtre ? Et nous estimons nous aussi que c’est un temps déraisonnable !

      PALESTINE : Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

    Jacques CROS

    « Un génocide, ça ne se regarde pas, ça s'arrête !Merci à mes amis de la 4ACG de m’avoir fait parvenir le bulletin du vingtième anniversaire. »

  • Commentaires

    3
    Ahmedd
    Vendredi 1er Mars à 11:23

    Honneur et respect à ce bave

    Paix à son âme

    2
    fifi
    Mercredi 28 Février à 11:38

    Peut être qu'il a fait dons en bitcoins à l'UNRWA et depuis que les comptes du Hamas chez Binance ont été saisis puis redistribué à ses actionnaires pour qu'ils dédommagent les victimes du 7 Octobre et que ces mêmes victimes lui ont reprocher d'être auteur des attentats alors qu'il a fait un don pour sauver Gaza des bombardements?

    1
    Mercredi 28 Février à 10:48

    C'était un temps déraisonnable / On avait mis les morts à table / On faisait des châteaux de sable / On prenait les loups pour des chiens / Tout changeait de pôle et d'épaule/  La pièce était-elle ou non drôle / Moi si j'y tenais mal mon rôle / C'était de n'y comprendre rien/  Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :