• Perpignan, 7 juin 2016 : interdiction de célébration du terrorisme (Jean-François Gavoury nous informe) Merci.

    Perpignan, 7 juin 2016 : interdiction de célébration du terrorisme (Jean-François Gavoury nous informe) Merci !

    Perpignan, 7 juin 2016 : interdiction

    de célébration du terrorisme

     

    7 juin 2016.

    Sur son site Internet, la préfecture des Pyrénées-Orientales a publié hier le communiqué dont la teneur suit :

     

    7 juin : interdiction rassemblement aux abords du cimetière Haut-Vernet à Perpignan

    Article créé le 06/06/2016

    Toute manifestation et tout rassemblement à caractère revendicatif aux abords du cimetière du Haut Vernet ont été interdits pour la journée du 7 juin 2016, par arrêté préfectoral.

    Cette mesure a été prise par le préfet des Pyrénées Orientales afin de préserver la tranquillité et la sécurité publiques, qui s'imposent aux abords d'un cimetière, dans l'éventualité de la tenue d'une cérémonie devant la stèle portant l'inscription « Aux fusillés et combattants tombés pour que vive l'Algérie française », située dans ce cimetière, considérant les appels à manifester susceptibles d'être lancés par des associations et organisations syndicales hostiles à ce rassemblement.

    Le directeur départemental de la sécurité publique est chargé de faire respecter cet arrêté préfectoral.

    Tout contrevenant à cette interdiction est passible des sanctions pénales prévues par l'article 431-9 du code pénal (soit de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende).

    L'accès au cimetière sera parallèlement interdit par arrêté municipal.

     

    Cette année encore, grâce à la mobilisation d’un collectif local d’associations opposées à l’apologie du terrorisme tel que pratiqué par l’OAS en Algérie et en France en 1961 et 1962, l’hommage public à Albert Dovecar et Claude Piegts, condamnés à mort et exécutés le 7 juin 1962 à la suite de leur participation notamment à l’assassinat, le 31 mai 1961, du commissaire central d’Alger Roger Gavoury a été empêché.

    Comme les années précédentes, la mesure d’interdiction de rassemblement autour du cimetière du Haut Vernet prise par le représentant de l’État dans le département a contraint le maire de Perpignan, M. Jean-Marc Pujol, à en fermer l’accès au public ce mardi.

    Il n’est pas inutile de rappeler que M. Pujol, militant actif de la cause de l’Algérie française, représentait son prédécesseur Jean-Paul Alduy lors de la cérémonie d’inauguration, en juillet 2003, de la stèle en question, vouée à exalter quatre criminels de l’organisation séditieuse.

    Une fois de plus, il convient d’affirmer que ce cénotaphe n’a pas sa place dans l’espace public et que la municipalité devrait, par souci de concorde, envisager son remplacement par un mémorial destiné à rendre hommage à l’ensemble des victimes de la guerre d’Algérie.

    Jean-François Gavoury

    Président de l’Association nationale

    pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS

     

    Perpignan, 7 juin 2016 : interdiction de célébration du terrorisme (Jean-François Gavoury nous informe) Merci.

     

    « Incroyable mais vrai voilà que l'on parle de l'OAS dans cet article : L'étrange terroriste venu d'UkraineDISPARITION : L'écrivain Maurice Pons est mort »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter