• Perpignan : condamnation des nostalgériques pour injure envers Roger Hillel

    Rappelez-vous de cet article du 24 août 2015

    "J'ai assigné en justice les lobbys nostalgériques" 

     Un article de Roger Hillel *** Merci de lire le commentaire 

    de Jean-François Gavoury 

    Mais aujourd'hui 10 mai 2016 nous sommes très heureux

    d'apprendre que les nostalgériques sont condamnés

    par la Justice

    J'ai assigné en justice les lobbys nostalgériques *** Un artlcle de Roger Hillel

     
    "J'ai assigné en justice
     
     
     
    les lobbys 
     
     
    nostalgériques"
     
     
    Un article de Roger Hillel
     
     

    J'ai assigné en justice les lobbys nostalgériques *** Un artlcle de Roger Hillel

     

    "Mon interview publié dans L'Indépendant du 3 juillet a été suivi de réactions très violentes, en particulier de la part des dirigeants du Cercle algérianiste et des membre du soi-disant Conseil d'administration du Centre de documentation des Français d'Algérie (éditions de l'Indépendant des 4, 15 et 16 juillet). Le caractère injurieux de certains propos m'a convaincu que je ne pouvais pas réagir banalement par voie de communiqué, mais qu'il me fallait avoir recours à la justice.

    Avec l'assistance de mon avocat Christian Mettay et après un examen minutieux de certains des termes utilisés dans ces déclarations, nous avons décidé, en nous appuyant sur l'article 29 alinéa 2 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse, d'assigner devant le TGI le Cercle algérianiste des PO, représenté par sa présidente Mme Simon-Nicaise, et le Centre de documentation des Français d'Algérie. Il est intéressant de savoir que le représentant de ce centre, créé par délibération du Conseil municipal de Perpignan en date du 16 septembre 2010, n'a pas été communiqué à mon avocat malgré sa démarche auprès de la mairie de Perpignan.

    A partir de leurs déclarations publiées dans les éditions des 4, 15 et 16 juillet, l'assignation stipule que « Le portrait ainsi dressé par les requis de M. Roger HILLEL relève de l’injure, en ce qu'il le présente comme un individu manipulateur de la « vérité historique » aveuglé par son idéologie politique , ses convictions anti colonialistes et son prétendu mépris des Français d'Algérie ».

     

    Vous trouverez ci dessous la teneur des propos poursuivis que j'extrais du texte de l'assignation.

    L'Indépendant du 4 juillet : publication d'un communiqué de Madame Simon-Nicaise,présentée comme adjointe au maire de Perpignan, conseillère communautaire , présidente du Cercle Algérianiste des PO. Parlant de moi, elle déclare : « ses prises de position révisionnistes », « Sans doute sa diatribe a pour but de masquer la misère communiste et son cortège de purges staliniennes ... » Monsieur Roger Hillel fait ici preuve d'un « interventionnisme idéologique inquiétant ».

     

    Site internet du Cercle Algérianiste national, le 6 Juillet 2015, sous la signature de Thierry Rolando, Président National Président : « ...l'auteur Roger Hillel fait...état de son mépris pour les douleurs et les souffrances des français d'Algérie. » « ..Prétendre, comme le fait Monsieur Hillel que le mur des Disparus serait truffé d'erreurs ,vise un objectif, celui des éternels thuriféraires du FLN... » « ..Monsieur Hillel, communiste militant et non repenti..., » «  .. nous l'invitons également, …. à exiger du gouvernement algérien, dont il est l'un des laudateurs habituels.. » Ces propos sont repris dans l'Indépendant du 15 juillet.

     

    L'Indépendant du 16 Juillet 2015, publication d'une déclaration du Conseil d'administration du cercle algérianiste des Pyrénées orientales : « ... vouloir faire croire à sa compassion à l'égard des pieds-noirs relève de l'hypocrisie voire de la malhonnêteté tant nous savons pour l'avoir rencontré, combien Monsieur Hillel hait les Français d'Algérie, à l'exception bien sur de ceux qui partagent ses idéaux politiques.. », « ... non, Monsieur Hillel, votre haine, votre mépris à l'égard des Français d'Algérie, votre enfermement idéologique ne vous autorisent pas à salir la mémoire des hommes et des femmes de toutes confessions qui ont fait l'Algérie française... »

     

    Roger Hillel 24 août 2015

     

    Perpignan : condamnation  des nostalgériques pour injure envers  Roger Hillel

     

    "J'ai assigné en justice les lobbys nostalgériques" *** Un artlcle de Roger Hillel *** Merci de lire le commentaire de Jean-François Gavoury

     SOURCE : http://ldh-toulon.net/Perpignan-condamnation-de.html 

    Perpignan : condamnation

     de nostalgériques pour injure envers

     Roger Hillel 


    L’affaire avait été examinée par le tribunal le 22 mars. Il a rendu sa décision le 3 mai.

    Roger Hillel nous écrit :

    Les nostalgériques condamnés pour injures publiques au préjudice de Roger Hillel

    Le jugement sur mon assignation du Cercle algérianiste des PO (Pyrénées-orientales), du Centre de documentation des Français d’Algérie et Mme Suzy Simon Nicaise a été rendu le 3 mai 2016. Il déclare dans sa partie finale (« Par ces motifs ») que « Les propos tenus par Suzy Simon-Nicaise (dans le communiqué parus dans l’Indépendant du 4 juillet 2015 – le texte rappelle ces propos : voir ci_dessous (1) –, ainsi que ceux tenus par le Centre de documentation des français d’Algérie et le Cercle algérianiste des PO parus dans l’Indépendant du 16 juillet 2015 – le texte rappelle ces propos : voir ci-dessous (2) – sont constitutifs d’injures publiques au préjudice de Roger Hillel »

    Dans « les motifs de la décision », il est précisé

    - Que « les termes utilisés par Suzy Simon-Nicaise dépassent les limites autorisées de la liberté d’expression et ont un caractère outrageant ; qu’ils mettent en cause l’honnêteté intellectuelle de Roger Hillel et que la critique est dirigée contre sa personnalité et non contre son ouvrage ; que l’accumulation des termes « révisionniste, misère communiste, cortège de purges staliniennes, interventionnisme idéologique important », témoignent de l’intention de nuire. »

    - Que, concernant les propos « imputés conjointement » au Centre de documentation des français d’Algérie et au Cercle algérianiste des PO, « la encore, la critique est dirigée contre la personnalité même de l’auteur qui est directement pris à partie et non contre son ouvrage ».

    - Que traiter Roger Hillel de « malhonnête et d’hypocrite » est une atteinte à son honneur et à sa dignité et que les propos tenus sont constitutifs d’une injure.

    1 Les propos de Suzy Simon-Nicaise 

    « Je démens formellement toutes ses allégations ses prises de positions révisionnistes... toute sa diatribe a pour but de masquer la misère communiste et son cortège de purges staliniennes. Pour quelqu’un qui se prétend universitaire, M. Roger Hillel fait ici preuve d’un interventionnisme idéologique inquiétant. »

    2 Les propos du cercle algérianiste des PO et du centre de documentation des Français d’Algérie 

    « Vouloir faire croire à sa compassion à l’égard des pieds noirs relève de l’hypocrisie voir de la malhonnêteté tant nous savons pour l’avoir rencontré combien Monsieur Hillel hait les Français d’Algérie, à l’exception bien sûr de ceux qui partagent ses idéaux politiques ; non Monsieur Hillel, votre haine, votre mépris à l’égard des Français d’Algérie, votre enfermement idéologique ne vous autorisent pas à salir la mémoire des hommes et des femmes de toutes confessions qui ont fait l’Algérie française. »

    Le jugement « ordonne la publication du dispositif (c’est à dire la partie « Par ces motifs ») dans trois quotidiens ou hebdomadaires au choix de Roger Hillel ».

    Une précision importante : l’exécution du jugement est donnée comme « provisoire », ce qui signifie que la publication dans la presse de la partie publiable du jugement n’est pas conditionnée par le possible appel des assignés à leur condamnation (tribunal d’appel de Montpellier).

    Roger Hillel

    Fait à Perpignan le 9 mai 2016

     *******************************************************************************

    (PS) Les nostalgiques des terroristes de l'OAS 

    et du colonialisme de la France en Algérie 

    seront poursuivis partout... 

    Nous rappelons qu'à Béziers la Justice va très bientôt 

    se prononcer sur la suppression du nom 

    de la rue du 19-Mars-1962 et remplacé

    par le nom d'un putschiste

     

    « 8 mai 1945 : François Hollande interpellé dans un rassemblement à Paris *** MISE A JOUR : 3 VIDEOSIl y a soixante ans, un maire creusois révoqué et condamné pour ses idées anti-colonialistes *** MISE A JOUR : Sur le site "Mémoire à Vif" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter