• Pétain réhabilité par Zemmour a des problèmes…

    Verdun : la messe pour Pétain ajournée

    Pétain réhabilité par Zemmour a des problèmes…

    http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/11/07/la-messe-pour-petain-ajournee-ykrq 

    La messe organisée depuis 1951 à Douaumont à la mémoire du maréchal Pétain et des Poilus de Verdun, vient d’être ajournée sine die par le comité de l’Ossuaire.

    Verdun. Ajournée ne signifie pas annulée. Ce qui est sûr, c’est que le rendez-vous annuel de l’Association « pour défendre la mémoire du maréchal Pétain » n’aura pas lieu le 10 novembre à l’ossuaire de Douaumont.

    Créée en 1951 au lendemain de la mort de Philippe Pétain, l’ADMP, basée à Paris, se réunit trois fois par an, à Cauchy-à-la-Tour (62), sur l’Île d’Yeu (85) et à Douaumont.

    Depuis 63 ans, chaque 10 novembre, une délégation d’une quarantaine de personnes vient se recueillir dans la chapelle de l’Ossuaire « pour le maréchal Pétain et ses Poilus», comme le rappelle le site de l’association. Or cette année, le « pèlerinage » de l’ADMP à Douaumont est en suspens.

    Ce rassemblement controversé se déroule toujours en toute discrétion. Sans trouble à l’ordre public, rien ne peut motiver son interdiction. La décision d’accueillir ou non l’ADMP revient au seul comité de l’Ossuaire. Pour la première fois, cette année, il a décidé d’ajourner la messe.

    Le colonel Boissé, qui était à la tête de l’Ossuaire depuis février 2011 a démissionné en mai dernier. Son successeur n’a pas encore été élu. En attendant, c’est Francis Lefort, président national de l’association « Ceux de Verdun » qui assure l’intérim. « Le conseil d’administration élira le nouveau président du comité le 14 novembre, j’ai donc décidé de surseoir à l’organisation de cette messe en attendant l’élection », explique Francis Lefort.

    Olivier Gérard, directeur de l’Ossuaire, appuie ce choix. « C’est un sujet sensible, la décision doit être prise collégialement avec la fondation ». Mais cet ajournement, grande première, est-il le signe d’un changement d’état d’esprit ?

    « La messe n’attire pas les foules, ajoute Olivier Gérard. Il n’y a que des anciens. Elle disparaîtra avec eux. Depuis 1951, c’était devenu une tradition ». Mais la tradition fait polémique.

    Car Douaumont, la nécropole et l’Ossuaire, l’un des plus grands symboles de la Première Guerre mondiale en France, n’est pas un lieu neutre. Et en plein Centenaire, juste avant l’élection du nouveau président de l’Ossuaire, la venue de cette association Pétain dérange.

    L’ADMP s’est en effet fixé comme mission la révision du procès de 1945, où Philippe Pétain fut jugé pour haute trahison et intelligence avec l’ennemi, frappé d’indignité nationale et condamné à la peine de mort (commuée en prison à vie par le général de Gaulle). Elle entend également obtenir le rapatriement de la dépouille du maréchal Pétain de l’Ile d’Yeu à Douaumont.

    Pour l’ADMP, c’est « le vainqueur de Verdun », qui est honoré à travers cette messe. Cependant, aucune distinction n’est faite entre celui qui fut général pendant la bataille de 1916, vénéré par les anciens Poilus de 14 et celui qui deviendra en 1940 le chef du régime de Vichy engageant la France dans la voie de la collaboration avec l’Allemagne nazie.

    La question sera donc étudiée par le comité après le 14 novembre. Qu’en sera-t-il ensuite ? Difficile de le savoir.

    Léa BOSCHIERO 

     

    Pétain réhabilité par Zemmour a des problèmes…

    La dernière rue maréchal Pétain débaptisée en 2013, en France, à Belrain dans la Meuse

    Pétain réhabilité par Zemmour a des problèmes…

    Voici le début de la rue en question, capturée via Google Street View

    Pétain, c'est terminé en France. Une rue au nom du maréchal, la dernière en France, a été débaptisée et a été renommée après une consultation de la population, selon le maire du village de Belrain dans la Meuse.

    Pétain réhabilité par Zemmour a des problèmes…

    "La rue Pétain existait depuis les années 1930, sans que cela ne fasse véritablement de remous", a expliqué Patrick Gondouin, maire de ce village situé non loin de Verdun et qui compte une quarantaine d'habitants. "Mais lorsque j'ai été élu maire en 2008, ça m'avait titillé: je me doutais qu'un jour ou l'autre, ça allait poser un problème", a-t-il poursuivi.

    La rue a finalement été débaptisée le 14 mars 2013, à l'issue d'un conseil municipal extraordinaire, par sept voix pour et une contre.

    Pétain réhabilité par Zemmour a des problèmes…

     

    « “Les poilus d’ailleurs”, de Mehdi Lallaoui *** Un article de la Ligue des Droits de l’Homme de Toulon La commémoration du 19 mars 1962 a été adoptée par le Sénat le 8 novembre 2012, confirmée par la décision du Conseil Constitutionnel n° 2012-657 DC du 29 novembre 2012. C'était grand temps »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :