• POINT DE VUE. Secret défense : raison ou déraison d’État ?

     

    POINT DE VUE. Secret défense :

    raison ou déraison d’État ?

    Tribune du Collectif Secret Défense – un enjeu démocratique co-signée par François Graner, membre de l’association Survie (génocide des Tutsis au Rwanda) et André Lucas, co-président du comité de soutien à Elisabeth Borrel.

    Le Bugaled Breizh (« Enfants de Bretagne » en breton)  a coulé le 15 janvier 2004, causant la mort de ses cinq marins.

    Le Bugaled Breizh (« Enfants de Bretagne » en breton) a coulé le 15 janvier 2004, causant la mort de ses cinq marins. | ARCHIVES OUEST FRANCE

    Robert Boulin, Bernard Borrel, le Bugaled Breizh, Kidal, autant de noms parmi des dizaines d’autres qui ont fait la une de l’actualité, autant d’affaires où l’État français est directement impliqué et qui ne sont toujours pas élucidées. 

    Comment justifier que dans un état de droit comme la France, l’exécutif puisse invoquer le secret de la défense nationale au nom de la raison d’État, ou puisse fabriquer des mensonges pour répondre au citoyen qui réclame la vérité, à la victime qui réclame justice « circulez, il n’y a rien à voir ! ».

    Dans les 18 affaires regroupées dans notre collectif, les documents sensibles sont le plus souvent inaccessibles ou inexploitables. La procédure ne respecte pas la séparation des pouvoirs puisque celui qui classifie – le pouvoir politique – est aussi celui qui choisit ou non de déclassifier. Seuls sont déclassifiés, quand ils ne sont pas caviardés, les documents pas trop embarrassants, « la bibliothèque rose » selon l’expression du juge Trévidic. Comme en plus la classification est massive et souvent abusive, autant chercher une aiguille dans une meule de foin.

    Combien de temps encore les représentants de l’État pourront-ils, sans contrôle indépendant

    - entraver les enquêtes judiciaires, faisant de la victime, censée être protégée par les institutions de son pays, un adversaire à combattre, voire à abattre au lieu de lui rendre justice ?

    - empêcher les journalistes, les historiens, les citoyens, d’accéder aux documents nécessaires pour rechercher et établir la vérité ?

    Une culture de l’État juste qui garantit et assure les droits de tous les citoyens

    Aucune des affaires regroupées dans notre collectif ne met en danger l’intérêt vital de la Nation. Elles ont pourtant provoqué la mort de centaines de victimes innocentes.

    Il ne s’agit pas seulement de personnalités de premier plan telles que Mehdi Ben Barka, Robert Boulin ou Thomas Sankara ; mais aussi de personnes au service de la nation tels que les tirailleurs sénégalais de Thiaroye, l’universitaire Maurice Audin ou le magistrat Bernard Borrel, des journalistes tels que Ghislaine Dupont et Claude Verlon ; ou encore des citoyens qui ont eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment : les passagers du vol Ajaccio-Nice, les marins du Bugaled Breizh ou les habitants de la Maison des Têtes à Toulon.

    A cela s’ajoute la mise en cause de la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994, les massacres d’Algériens à Sétif en 1945, la répression de leur manifestation en 1961 à Paris.

    Autant de pages noires de notre Histoire où l’État paraît avant tout préoccupé de protéger le pouvoir politique, l’institution militaire, de favoriser la défense d’un roman national à des fins partisanes au détriment de l’Histoire et de la justice due aux victimes.

    Tout citoyen est concerné. Il est de la responsabilité de chacun d’empêcher que le secret défense ne soit abusivement invoqué pour masquer les dérives ou les turpitudes des services et responsables de l’administration, voire pour cacher des crimes d’État.

    Quand un État de droit est bafoué par l’État lui-même, la démocratie est en danger. Notre objectif est d’alerter le citoyen, mais aussi les parlementaires, les institutions pour qu’une réforme de la procédure actuelle, tout en protégeant les intérêts fondamentaux et justifiés de l’État, respecte les droits du citoyen victime d’une ténébreuse affaire.

    Il s’agit de passer du culte de l’État fort qui a tous les droits à une culture de l’État juste qui garantit et assure les droits de tous les citoyens.

    Liste des affaires regroupées dans le collectif « Secret défense – un enjeu démocratique » : 

    1 - Le massacre des tirailleurs sénégalais au camp de Thiaroye, le 1er décembre 1944

    2 - Les massacres d’Algériens à Sétif, le 8 mai 1945

    3 - La disparition de l’universitaire Maurice Audin en Algérie le 11 juin 1957

    4 - La répression de la manifestation des Algériens à Paris, le 17 octobre 1961

    5 – L’enlèvement et la disparition de Mehdi Ben Barka à Paris, le 29 octobre 1965

    6 – Le crash de la Caravelle Ajaccio-Nice, le 11 septembre 1968

    7 - L’explosion du vol Air France Santiago-Orly à l’escale de Caracas, le 3 décembre 1969

    8 - L’assassinat du militant internationaliste Henri Curiel à Paris, le 4 mai 1978

    9 - L’assassinat de Robert Boulin, ministre en exercice, nuit du 29 au 30 octobre 1979

    10 - La destruction en vol de l’avion de ligne Bologne-Palerme au-dessus d’Ustica, en Italie, le 27 juin 1980

    11 - L’assassinat de Thomas Sankara, président du Burkina Faso, et de ses compagnons, le 15 octobre 1987

    12 – L’assassinat de Dulcie SEPTEMBER, représentante de l’ANC en France, à Paris, le 29 mars 1988

    13 - L’explosion de la Maison des Têtes de Toulon, le 15 février 1989

    14 - Le rôle de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994

    15 - L’assassinat du magistrat Bernard Borrel à Djibouti, le 18 octobre 1995

    16 - Le naufrage du chalutier breton Bugaled Breizh, le 15 janvier 2004

    17 – L’assassinat de 3 militantes kurdes du PKK, en pleine rue à Paris, nuit du 9au 10 mai 2013

    18 - L’enlèvement et l’assassinat au Mali de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, envoyés spéciaux de Radio France Internationale, le 2 novembre 2013

    Contact :  

    collectifsecretdefense.fr, rubrique « nous contacter »

    Collectif Secret Défense 

    Un enjeu démocratique

     

    PRESENTATION 

    Liste des affaires

    Dans nos affaires, qui sont des affaires criminelles et affaires d’Etat non résolues à ce jour, il apparaît clairement que l’Etat français, au lieu d’assumer ses responsabilités conformément au droit, use de manœuvres diverses pour entraver la recherche de la vérité par les familles, les historiens, les chercheurs et pour empêcher que justice soit rendue aux victimes. 

    Ainsi au nom de la raison d’Etat, censée représenter l’intérêt supérieur de la nation, le secret défense, tel qu’il est institué et tel qu’il fonctionne actuellement, permet d’entraver les enquêtes judiciaires, faisant de la victime juridiquement protégée par les institutions de son pays, un adversaire à combattre, voire à abattre au lieu de lui rendre justice. Il empêche également les historiens, les chercheurs d’accéder aux informations nécessaires à leur travail scientifique pour établir la vérité historique. 

    Le massacre des tirailleurs « sénégalais » au camp

     de Thiaroye le 1er décembre 1944

    POINT DE VUE. Secret défense : raison ou déraison d’État ?

     

    • le 1er décembre 1944 : Armelle Mabon, historienne, et les familles des victimes Kotou Diakité, Fasséry Coulibaly, Tindaogo Bélem, Souleymane Doucouré, Mbap Senghor, Antoine Abibou

    Site facebook: le massacre de Thiaroye, pour un procès en révision
    Le livre Prisonniers de guerre « indigènes » par Armelle Mabon
    La Bande dessinée Morts par la France, Pat Perna et Nicolas Otero 

    Le massacres d’Algériens à Sétif, le 8 mai 1945, et à Paris

    le 17 octobre 1961 

    POINT DE VUE. Secret défense : raison ou déraison d’État ?

    • Les massacres d’Algériens à Sétif, le 8 mai 1945, et à Paris, le 17 octobre 1961 : Medhi Lallaoui, président de « Au nom de la mémoire »

    Association: au nom de la mémoire
    Le réseau mémoires histoires
    Page Wikipédia: le massacre du 17 octobre 1961
    Page wikipédia: les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata 

    La « disparition » de l’universitaire Maurice Audin

     en Algérie le 11 juin 1957 

    POINT DE VUE. Secret défense : raison ou déraison d’État ?

    • La « disparition » de l’universitaire Maurice Audin en Algérie le 11 juin 1957 : Henri Pouillot, président de « Sortir du colonialisme »

    L’association Maurice Audin  

    L’assassinat du militant internationaliste

     Henri Curiel à Paris, le 4 mai 1978

    POINT DE VUE. Secret défense : raison ou déraison d’État ?

    • L’assassinat du militant internationaliste Henri Curiel à Paris, le 4 mai 1978 : Alain Gresh, son fils, et Sylvie Braibant, sa nièce

    Article Huffpost: Assassinat d’Henri Curiel vérités évidentes, justice empêchée 

    L’enlèvement et la disparition de Medhi Ben Barka à Paris

    le 29 octobre 1965 

    POINT DE VUE. Secret défense : raison ou déraison d’État ?

    • L’enlèvement et la disparition de Mehdi Ben Barka à Paris, le 29 octobre 1965 : Bachir Ben Barka, son fils, président de « Institut Ben Barka – Mémoire vivante »

    Page facebook de l’Institut Medhi Ben Barka 

    Le crash de la Caravelle Ajaccio-Nice

     le 11 septembre 1968

     

     

    • Le crash de la Caravelle Ajaccio-Nice, le 11 septembre 1968 : Max Clanet, co-auteur de « Secret d’Etat »

    Page Wikipédia: Vol 1611 Air France 

    L’explosion du vol Air France Santiago-Orly à l’escale de Caracas, le 3 décembre 1969

     

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_212_Air_France_(1969) 

    https://www.aerobuzz.fr/breves-transport-aerien/lever-le-secret-sur-le-crash-du-vol-af212/ 

    http://www.unac.asso.fr/drame-du-vol-air-france-212-du-3-decembre-1969-la-verite-doit-elle-attendre-60-ans/ 

    L’assassinat de Robert Boulin, ministre en exercice, nuit du 29

    au 30 octobre 1979

    Résultat de recherche d'images pour "peinture étang" 

     

    • L’assassinat de Robert Boulin, ministre en exercice, nuit du 29 au 30 octobre 1979 : Fabienne Boulin, sa fille, présidente de l’association « Robert Boulin – Pour la vérité »

    http://robertboulin.net 

    La destruction en vol au-dessus d’Ustica, en Italie, d’un avion de ligne, le 27 juin 1980

     

    • La destruction en vol au-dessus d’Ustica, en Italie, d’un avion de ligne, le 27 juin 1980 : Rambaldo degli Azzoni, du « Comité français pour Ustica »

    Page facebook: Comité pour la vérité et la justice sur la « STRAGE DI USTICA » à Paris 

    Wikipédia: Page sur la tragédie d’Ustica 

    L’assassinat de Thomas Sankara, président du Burkina Faso, et de ses compagnons, le 15 octobre 1987

     

     

    • L’assassinat de Thomas Sankara, président du Burkina Faso, et de ses compagnons, le 15 octobre 1987 : Mariam Sankara, veuve de Thomas Sankara, Aïda Kiemdé, fille de Fréderic Kiemdé assassiné au côté de Thomas Sankara, et Bruno Jaffré, du réseau « Justice pour Sankara, justice pour l’Afrique »

    Page web: Justice pour Sankara
    Articles Médiapart: affaire Sankara
    Page facebook: Justice pour Thomas Sankara 

    L’explosion de la Maison des Têtes de Toulon

     le 15 février 1989

    Image associée 

     

    • L’explosion de la Maison des Têtes de Toulon, le 15 février 1989 : Jeannine Cilia, présidente de l’association des familles des victimes et des rescapés

    page wikipedia: Maison des Têtes de Toulon 

    L’assassinat du magistrat Bernard Borrel à Djibouti

     le 18 octobre 1995

     

     

    • L’assassinat du magistrat Bernard Borrel à Djibouti, le 18 octobre 1995 : Elisabeth Borrel, sa veuve ; André Lucas et Claude Chennevière, co-présidents du Comité de soutien à Elisabeth Borrel

    Comité de soutien à Madame Elisabeth Borrel 

    Le rôle de la France dans le génocide des Tutsis

    au Rwanda en 1994

    Résultat de recherche d'images pour "genocide tutsi" 

    • Le rôle de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 : Marcel Kabanda, président de « Ibuka France », et François Graner, de l’association « Survie »

    Mémoire, justice et soutien aux rescapés du génocide des Tutsis
    Association Survie: génocide des tutsis au Rwanda

    Le naufrage du chalutier breton « Bugaled Breizh »

     le 15 janvier 2004

    Résultat de recherche d'images pour "bateau peinture chagall" 

     

     

    • Le naufrage du chalutier breton « Bugaled Breizh », le 15 janvier 2004 : Dominique Launay, président, et Jacques Losay, de l’association « SOS Bugaled Breizh »

    Association SOS Bugaled Breizh
    Page facebook: SOS Bugaled Breizh 

    L’enlèvement et l’assassinat au Mali des envoyés spéciaux de Radio France Internationale (RFI)

     

     

    • L’enlèvement et l’assassinat au Mali des envoyés spéciaux de Radio France Internationale (RFI), Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 2 novembre 2013 : Danièle Gonod, présidente, et Pierre-Yves Schneider, de l’association « Les Amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon »

    Page Facebook: les amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon

    SOURCE : https://www.ouest-france.fr/politique/affaires/point-de-vue-secret-defense-raison-ou-deraison-d-etat-2d322dbc-4df3-11ec-a5d5-136a4c5262f1 

    « À Béziers, contre la « Nostalgérie » voici le remarquable témoignage de Rémy Serres ancien appelé de la guerre sans nomLa Tour Eiffel fête ses 130 ans »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    4
    Philippe
    Lundi 29 Novembre 2021 à 16:15

    Et Yvan Colonna coupable ou innocent?

    3
    Ponsot danièle
    Lundi 29 Novembre 2021 à 09:47

    Le tableau de Goya " El dos de Mayo" me paraît particulièrement bien choisi pour illustrer les massacres de Sétif du 8 mai 1945 et de Paris, le 17 octobre 1961!!!

    Pas grand chose de changé depuis les conquêtes napoléoniennes!!!

    2
    Ponsot danièle
    Lundi 29 Novembre 2021 à 09:32

    Passionnante ( et terrible!) récapitulation!!! Merci, Michel, pour cet article!

    1
    Gavoury J-F
    Dimanche 28 Novembre 2021 à 10:32

    Cette trop longue liste n'est vraisemblablement pas exhaustive, mais il est bon de la publier et de la rappeler à intervalles réguliers afin que l'oubli ne s'installe pas de façon définitive !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :