• Polémique en France après la visite de Darmanin en Algérie

     

     

    En définitive, c’est mon avis personnel, rien n’est sincère dans cette mascarade, il y a des arrière-pensées pré-électorales dans tout cela comme les propos de Macron en 2017 lorsqu’il avait dit « La colonisation est un crime contre l’humanité » je vous transmets cet article pour infos seulement.

    Michel Dandelot

    Polémique en France après la visite

    de Darmanin en Algérie

    Polémique en France après la visite de Darmanin en Algérie

    L’Algérie est de nouveau au cœur d’une polémique en France. Cette fois, c’est la visite du ministre français de l’Intérieur qui est à l’origine. Arrivé à Alger samedi en fin de journée, Gérald Darmanin a eu un programme assez chargé.

    Il a rencontré son homologue algérien Kamel Beldjoud, le premier ministre Abdelaziz Djerad, le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum et celui des Affaires religieuses Youcef Belmehdi. Au menu des discussions, la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine, dans un contexte de post-attentats en France.

    Le ministre français, qui était la veille à Tunis, est venu avec une liste d’étrangers « radicalisés » dont des Algériens que la France a décidé d’expulser vers les pays du Maghreb notamment. Gérald Darmanin est reparti en France officiellement satisfait de l’état des relations avec l’Algérie. Il a notamment remercié l’Algérie pour « la coopération continue » en matière de « sécurité et de lutte contre le terrorisme ».

    Outre ses rencontres avec les officiels algériens, Darmanin s’est recueilli  à la mémoire des soldats tombés pour la France au cimetière Saint-Eugène de Bologhine, à Alger, précise l’ambassade de France sur sa page Facebook.

    Il s’est également rendu au Monument des Martyrs à Riadh el Feth sur les hauteurs d’Alger pour rendre hommage aux « martyrs de la guerre », selon les propres mots de Darmanin, ou de « l’indépendance algérienne », comme l’a souligné l’ambassade de France. En Algérie, le geste du ministre français n’a rien d’anodin, puisque le monument des martyrs est devenu presque un passage obligé pour tous les hauts responsables étrangers en visite en Algérie.

    Et cet hommage rendu par Darmanin, dont les parents sont d’origine algérienne, qui a retenu l’attention d’une partie de la classe politique française qui n’a pas apprécié que la France rende hommage aux martyrs de la guerre d’indépendance de l’Algérie, une ancienne colonie française.

    Robert Ménard, l’ancien journaliste devenu maire de Béziers grâce au soutien du Front national, n’a pas mâché ses mots face à ce qu’il considère comme un geste « indigne » pour un ministre français. « Indigne qu’un ministre français fasse ça. Nos soldats tombés en Algérie, les Harkis torturés, les familles pieds noirs dont la vie fut brisée à jamais… Ça ne représente rien pour lui ? » s’est interrogé M. Ménard.

    Même son de cloche pour Thierry Mariani, député au Parlement européen pour le Rassemblement national (ex-Front national). L’ex-ministre sous la présidence de Nicolas Sarkozy a ainsi dénoncé une « insulte » et un « affront » de M. Darmanin à l’égard des harkis, pieds-noirs et anciens combattants de l’armée française.

    Le Rassemblement national (RN, extrême droite) n’a pas été l’unique parti à dénoncer le ministre de l’Intérieur français. La députée des Républicains (ex-UMP) a également critiqué M. Darmanin, se disant une nouvelle fois « écœurée » par ce qu’elle qualifie de « trahisons ».

    « Encore une fois écœurée par cette indignité à laquelle le gouvernement algérien soumet la France », a dénoncé Mme Boyer. « Moi je pense aux Harkis torturés, aux pieds-noirs à la vie fut brisée, à nos soldats morts sur cette terre française et je demande qu’on respecte enfin leur mémoire », a affirmé la députée de droite, appelant à mettre un « stop à ces trahisons ».

    Cliquez sur ce lien pour voir Darmanin rendre hommage aux « martyrs de la guerre », selon les propres mots de ce dernier. Profitez-en pour voir tous les commentaires de l’extrême-droite et de la droite extrême.

    https://twitter.com/i/status/1325468434772221954 

     

    « A l'approche du centenaire du 11 novembre 1918 voici la vidéo d’Armande *** Un article de Jacques CROS de BéziersExpulsion des Algériens radicalisés de France : Voici la position de l’Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    2
    Jeudi 12 Novembre 2020 à 11:23

    Eh oui, il faudrait penser aux efforts consentis par les appelés du contingent pendant la guerre d'Algérie ! Ne pourrait-on envisager de reconquérir ces trois départements français que de Gaulle avait lâchement abandonnés ? C'est vrai que je ne suis plus en âge de participer à un corps expéditionnaire mais je peux soutenir de mes voeux le succès de l'entreprise et contribuer financièrement à alimenter le nerf de la guerre. Oui bien sûr avec le gel de ma pension de retraité et la ponction due à la CSG je ne serai pas très productif. Mais enfin le coeur y est, vivent la France, le colonialisme et la guerre, quelle que soient les raisons qui y conduisent.

    Evidemment il y a des coups de pied qui se perdent !

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :