• Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

     

     

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

     

    LE MOUVEMENT DE LA PAIX APPELLE

    À FAIRE BARRAGE À L’EXTRÊME DROITE 

    ET AU RASSEMBLEMENT NATIONAL,

    NOUVEAU NOM DU FRONT NATIONAL

    Deuxième tour de l’élection Présidentielle du 24 avril 2022

    Le Mouvement de la Paix travaille à l’émergence d’une culture de la Paix qui prône l’élimination de toutes les formes de discriminations et appelle à développer la compréhension, la tolérance, la solidarité et l’amitié entre tous les humains, tous les peuples et toutes les cultures. Nous travaillons à la promotion de ces valeurs qui sont autant d’éléments constitutifs du vivre ensemble en paix et dans la fraternité au sein de la société française, mais aussi au plan international pour la construction d’un monde de justice, de solidarité et de paix.

    Ces valeurs fondent notre rejet du racisme, de la xénophobie, de la stigmatisation des étrangers désignés comme boucs émissaires pour tous les problèmes que connait une partie importante de la société.

    C’est pourquoi Le Mouvement de la Paix estime de sa responsabilité de dire qu’aucune voix ne doit aller en faveur de la candidate du Front national et que tout doit être fait pour lui faire barrage, avec un score le plus faible possible.

    En effet, avec 32,3 % de voix au premier tour, l’extrême droite qui porte des valeurs totalement opposées aux nôtres, est par le jeu combiné des reports de voix et des abstentions à la porte du pouvoir et en capacité de remporter cette élection présidentielle avec le risque d’entraîner notre pays dans la spirale de la  haine, la violence et le chaos s’ajoutant aux difficultés quotidiennes.

    C’est pourquoi le Mouvement de la paix appelle au second tour des élections présidentielles à faire barrage au Rassemblement National (ex FN), en utilisant le seul bulletin de vote qui reste à votre disposition, à savoir le bulletin Macron.

    Ce choix ne signifie aucunement un soutien au programme du Président sortant, lequel s’oppose à la ratification du Traité sur l’interdiction des Armes nucléaires entré en vigueur le 22 janvier 2021 et qui, à travers une logique ultralibérale, a imposé à la population française des régressions sociales, humaines et démocratiques qui sont facteurs de violences dans tous ces domaines et a permis que les violences policières contre les mouvement sociaux marquent ce quinquennat, alors que la culture de la paix et de la non-violence nécessite progrès social et justice.

    Pour améliorer la vie des gens et la réalisation concrète des aspirations des peuples et des droits humains (économiques, sociaux, démocratiques, environnementaux, culturels et droit à la paix) en France et dans le monde, il faut que progressent partout en France et dans le Monde les idéaux de justice, de respect mutuel, de solidarité, de fraternité et d’amitié entre les peuples.

    Le Mouvement de la Paix appelle par ailleurs à participer massivement aux manifestations et rassemblements du 1er Mai en s’exprimant contre la guerre et pour la Paix, la démocratie, le progrès social et la solidarité internationale.

    Le Mouvement de la Paix

    Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron

     en désapprouvant sa politique... c'est affligeant

    mais c'est ainsi !!!

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Dimanche 10 avril j'allais voter pour le premier tour de l'élection présidentielle car j'avais encore le choix qui respectait mes convictions politiques

    Mon blog n’est pas politique, sa ligne directrice c’est la guerre d’Algérie à laquelle j’ai participé contre ma volonté, c’est le colonialisme, ce sont les témoignages en rapport  avec la guerre d’indépendance de l’Algérie, c'est l'amitié entre les peuples algérien et français, etc. Mon blog existe depuis 12 ans et vous êtes aujourd’hui, en moyenne 1500 à le consulter chaque jour. Une fois de plus je vous dis un sincère merci.

    Mais aujourd’hui la situation est grave, alors je vous apporte, humblement mon point de vue…  J’ai été souvent en désaccord avec Macron et je continuerai s’il est élu, de lutter contre sa soumission au capital financier, sa politique antisociale et ses atteintes à la démocratie, mais chaque chose en son temps. L’urgence aujourd’hui est de barrer la route du pouvoir à la candidate de l’extrême-droite. 

    Le scénario que je craignais, en effet se réalise : au vu des résultats du 1er tour, Marine Le Pen peut être élue, alors que la gauche et les écologistes auraient pu être qualifiés pour le 2e tour s’ils avaient été unis. 

    Le choix de la désunion par tous les partis de gauche et les écologistes est historiquement dramatique.  

    L’élection d’une Présidente de la République d’extrême-droite se traduirait par une régression sans précédent dans tous les domaines et entraînerait notre pays sur une voie pleine de périls au plan international et pour la Paix internationale ou même locale. (Elle pourrait s'en prendre aux Français de religion musulmane... qui pourrait entraîner une guerre civile...) Ce serait une catastrophe pour la France. 

    En raison de la Constitution monarchique qui nous régit, nous n’avons pas d’autre choix que de voter Macron le 24 avril pour empêcher Le Pen d’être élue. C’est affligeant, mais c’est ainsi. S’abstenir ou ne pas voter c’est laisser une chance à Le Pen. Considérer que l’un ne vaut pas plus que l’autre, c’est sous-estimer le danger mortel que constitue l’extrême-droite. De deux maux, il faut choisir le moindre. 

    En conscience, chacune/chacun doit prendre ses responsabilités. L’histoire nous jugera.

    Michel Dandelot

     

     

     

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    NI LE PEN NI MACRON, ET VOUS AUREZ

    LE PEN 

    C’est le titre d'un billet de la philosophe Barbara Cassin  

     

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Barbara Cassin, une académicienne pour repenser la langue française

    Neuvième femme à être admise à l’Académie française, la philosophe et philologue, qui a fait son entrée sous la Coupole jeudi 17 octobre 2019, a dessiné une œuvre bâtie autour de la pluralité et de la diversité des mondes et des idiomes.

     

    Soyons attentifs à sa mise en garde : « C’est juste comme ça, très doucement, sur des pattes de colombe, que ce dont on ne veut pas arriver. Regardez autour de vous et regardez dans le passé. Des gens normaux, comme vous et moi, rationnels et émotifs, lassés et déçus, des gens de bonne volonté, ont pour plein de raisons genre ras-le-bol fait arriver Hitler au pouvoir, de glissement en glissement et de banalisation en banalisation… » 

    Ne nous laissons pas endormir par les sondages qui donnent Macron en tête. Jusqu’au dernier moment rien n’est joué. Des évènements imprévus peuvent survenir, comme par exemple la déclaration de Mélenchon qui se veut Premier ministre indifféremment avec Macron ou Le Pen, ce qui témoigne pour le moins d’une singulière sous-estimation de l’extrême dangerosité de cette dernière. 

    A juste titre, la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) appelle à voter Macron au 2e tour, comme elle avait appelé à voter Chirac au 2e tour en 2002 et Macron en 2017. 

     

     

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Viviane Candas a commenté
     
     
    En ligne
     Après un premier tour qui a vu des musulman(e)s voter massivement pour Mélenchon à l'instigation des mosquées, la responsable du groupe FI de l'Assemblée Nationale proclame : "Nous n'appellerons pas à voter Macron". Comme toujours, l'immigration est instrumentalisée puis utilisée comme chair à canon. Cette position s'inscrit dans la grande tradition raciste et colonialiste de la gauche parlementaire française votant les crédits de guerre en 1956 pour écraser l'insurrection algérienne. Tradition qu'a incarnée cyniquement Mitterrand, depuis son refus de gracier les Algériens condamnés à la guillotine jusqu'à sa politique de récupération du mouvement de jeunes issu(e)s de l'immigration en 1983. Si l'immigration est bien la patate chaude des partis politiques que tous veulent éviter, cet entre-deux tours permet à Le Pen de terroriser les musulman(e)s de France et donc de faire jouir par anticipation ceux qui désirent la violence pour se sentir vivants.
    Cette même pulsion fasciste, celle des assassins OAS (fondateur du Front National), agit dans le champ du refoulé où aucun sondage n'est encore possible ni poursuites pour incitation à la haine. Mélenchon ratissant le vote musulman au premier tour mais ne le protégeant pas d'un appel à voter Macron, se révèle dès lors aussi machiavélique que son modèle Mitterrand. Il répète aussi, virtuellement, sur la scène électorale, l'abandon des harkis par la France en 1962, honte historique où Gauche et Droite copulèrent dans un silence complice.
    Voilà pourquoi, je voterai Macron ce dimanche. Que celles et ceux qui rêvent d'insurrection et de brûler kiosques et voitures comprennent qu'avant tout, la mémoire est révolutionnaire.

     Viviane Candas

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Chères amies, chers amis en France,

    L’issue de nos votes dimanche 24 avril aura des conséquences très concrètes sur le quotidien de tous les Français, peut-être même dramatiques pour une partie d’entre eux.

    Voici le message de la Fondation Abbé Pierre aux membres d'Avaaz : n'hésitez pas à le partager largement autour de vous pour faire gagner les valeurs de solidarité et de fraternité dans notre pays :

                                                           

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

     

    Avec courage et détermination,

    Christophe Robert (Fondation Abbé Pierre) et toute l’équipe d’Avaaz
    PS Soyons un maximum à défendre une France fraternelle par le vote ! Partagez le message de la Fondation Abbé Pierre avec vos proches.

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Malgré un nombre considérable d’internautes qui sont venus contester ma prise de position que je confirme aujourd’hui : je prends mes responsabilités le dimanche 24 avril 2022. En toute clarté et sans ambiguïté. 

    Parce que l’extrême droite ne sera jamais une solution, parce que le racisme divise les Français, parce que je ne veux pas livrer la République au fascisme, parce que j'ai voté en 2002 Chirac contre Le Pen père, puis en 2017 Macron contre Le Pen fille, je voterai Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle 2022.

    Mieux vaut un vote qui pue à un vote qui tue !!!

    Un vote qui pue on pourra le contester au cours des prochaines élections, dans les manifestations, dans tous les combats à venir.

    Je n'appelle pas. Chacun en adulte est face à sa conscience.

    Michel Dandelot

    Militant anti capitalisme

    Militant anti racisme

    Militant anti colonialisme

    Militant anti fascisme

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Je vous trouve belle !!! “ le voile “ me laisse indifférent, contrairement aux islamophobes… je ne déclarerai jamais la guerre à mes amis musulmans et ici musulmanes pour un morceau de tissus. Les femmes de toutes religions et les autres non croyantes doivent pouvoir s’habiller comme elles le veulent.

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Nous nous sommes débarrassé de Zemmour et dimanche 24 avril, nous l'espérons, ce sera le tour de Le Pen. Vive la France arc-en-ciel. Vive la France multiculturelle. Signé "Un couple métissé"

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

     

    À la veille du second tour de l’élection présidentielle 2022, Jack Lang, Président de l’Institut du monde arabe, souhaite vous adresser quelques mots personnels.

    Merci de cliquer sur le lien ci-dessous :

    https://www.facebook.com/institutdumondearabe/videos/5217632504954360/

     

     

      Pour barrer la route à l’extrême-droite, je vote Macron en désapprouvant sa politique

    Eh Zemmour tu as pris une claque à l'élection présidentielle... On se marre bien... Maintenant on s'occupe de Le Pen.
    Henri Pouillot, Michel Tiétard et 81 autres personnes ont aimé cette photo sur Facebook.
     
     

    « Hier à Avignon la dangereuse comédienne raciste Le Pen a tenu un discours de gauche ? (ATTENTION DANGER)Mon témoignage d'ancien appelé de la guerre d'Algérie "Pourquoi j'ai refusé la Croix du Combattant" »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    11
    Jeudi 21 Avril à 20:25

    Madame Barbara Cassin me paraît avoir pleinement raison : on ne doit pas s'endormir en faisant confiance aux sondages. L'enjeu est trop important pour que nous restions vigilants et mobilisés. Oui il nous faut continuer à ne pas laisser les électeurs penser qu'ils peuvent s'absteniren se disant qu'on ne risque plus rien. Non ce n'est pas encore gagné !

    10
    pradel Pierre
    Mercredi 20 Avril à 20:54

    Si je pouvais avoir un minimum de talent caricaturiste, je ferais un dessin me représentant glissant dans l'urne le bulletin Macron avec le slogan "mains sâles et tête haute".

    Ceux qui veulent garder les mains propres délèguent à d'autres le combat antifasciste quitte à banaliser les idées d'extrème droite en  assurant  à Le Pen un score dont elle pourra se prémunir dans l'avenir.
    Pierre Pradel
    9
    Mercredi 20 Avril à 20:18

    Eh oui les musulmans sont instrumentalisés ! On en a l'illustration avec ces élections présidentielles. Les opérations politiciennes pour lesquelles on les a utilisés ne grandissent pas leurs auteurs !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    aoudia jean philippe
    Lundi 18 Avril à 18:44

    Marine est à plaindre. Vraiment. Fille d'un tortionnaire de la guerre d'Algérie ne doit pas être facile à vivre.

    Heureusement qu'elle est soutenue et réconfortée par tout ce que la France compte de civils, de militaires et de policiers nostalgiques de l'Algérie française et de l'OAS. 

    Avec ces gens-là : fini le 19 mars! Finie l'ouverture des archives sur la guerre d'Algérie! Retour de l'article 4  de la loi du 23 février 2005 sur l'enseignement des bienfaits de la colonisation. Etc.

    S'opposer en s'abstenant, revient exactement à s'abstenir de s'opposer au Mal, pour notre plus grand malheur.

     

    7
    Hairault Paul
    Lundi 18 Avril à 13:21

    Oui, oui, il faut VOTER Macron. S'abstenir c'est voter Le Pen.

    6
    Lundi 18 Avril à 10:37

    Et il y a ceux qui vont s'abstenir ou voter blanc, espérant sans doute que d'autres, et parmi eux Michel, Jacques..., mettront dans l'urne un bulletin permettant de faire barrage à Marine Le Pen. Une variante du principe qui consiste à laisser aux uns le soin de faire le travail qui incombe à tous.

    S'opposer en s'abstenant c'est s'abstenir de s'opposer ! 

    5
    Philippe
    Mercredi 13 Avril à 06:01

    Moi aussi, je voterai Macron au second tour car la France se fascise de plus en plus

    4
    Gilbert SOULET
    Mardi 12 Avril à 11:41

    Amis et camarades tout vient d'être dit !

    Moi aussi, je voterai Emmanuel MACRON et le rappellerai lorsque je sentirai que ce sera nécessaire pour tous.

    Gilbert de Pertuis

    3
    Mardi 12 Avril à 10:57

    C'est à peu près la position qui est la mienne. Je suis constamment sur la brèche contre la politique antisociale et antidémocratique qui résulte de l'orientation de Macron lequel est au service du monde de la finance. Mais je ne vais pas permettre l'accès à la fonction présidentielle d'une candidate d'extrême droite qui aggravera encore la situation des travailleurs.

    En fait la réponse à ce à quoi nous sommes confrontés est une rupture avec un système social qui a fait son temps. Mais ce n'est pas la question qui est posée pour ce second tour et ce qui est en jeu est bien une forme de fascisation de notre pays à laquelle n'entends moi aussi m'opposer. Et je n'ai pas le choix !

    Le combat continuera contre Macron et sa politique au profit des actionnaires des entreprises cotées en bourse ainsi qu'en dénonçant sa duplicité dans le travail de mémoire qui concerne le colonialisme et la guerre menée en Algérie pour le perpétuer.

    2
    MALLEA Jacki
    Mardi 12 Avril à 10:57

    La situation est dramatique. J'ai assisté au dépouillement dans mon village. Le Pen largement en tête. Ma première réaction a été de dire : Le 24 je voterai blanc. Mais depuis j'entends de ci de là, des élus dans mon département, surtout LR qui appellent à voter Le Pen !!! De Gaulle doit se retourner dans sa tombe. Donc comme toi Michel, je voterai Macron, mais je serai dans la rue quand il le faudra.

    1
    Ponsot danièle
    Mardi 12 Avril à 10:37

    Je suis sur la même longueur d'ondes, Michel....ce serait trop grave si!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :