• Pour les amis qui n’auraient pas pu voir la grande émission de France 2 du jeudi 29 novembre 2018

     

    Pour les amis qui n’auraient pas pu voir la grande émission de France 2 du jeudi 29 novembre 2018 avec ces deux documentaires : "France-Algérie : une affaire de famille » *** Infrarouge : "Les Pieds-Noirs d'Algérie, une histoire française" vous pourrez les visionner ci-dessous :

    Pour les amis qui n’auraient pas pu voir la grande émission de France 2 du jeudi 29 novembre 2018

    « France-Algérie : une histoire de famille » retrace la relation entre les deux pays depuis la guerre d’indépendance jusqu’à aujourd’hui.

    Plus d'un demi-siècle après l'indépendance, la question algérienne reste un sujet tabou en France et suscite les passions. Quels que soient les mots, quelles que soient les décisions, il y aura toujours un camp qui se sentira lésé. Pourquoi le temps ne parvient-il pas à guérir des rancoeurs ? De la signature des accords d'Evian en 1962 au dérapage du candidat Macron, qui se mettait à dos en février 2017 la communauté Pieds-Noirs pour avoir comparé la colonisation de l'Algérie à un crime contre l'humanité, retour sur une fresque complexe, à l'occasion d'une soirée spéciale consacrée aux relations entre les deux pays. L'histoire est racontée à travers le vécu d'exilés, de militants, d'anciens soldats et d'hommes politiques, tous impliqués dans les événements.

     

    Infrarouge – « Les pieds-noirs d'Algérie : une histoire française 1962 ». Au bout de sept ans de guerre, l'Algérie accède à l'indépendance.

    Pour les amis qui n’auraient pas pu voir la grande émission de France 2 du jeudi 29 novembre 2018

     

    Les Français d’Algérie doivent quitter un pays adoré. Pour la plupart, du jour au lendemain. Ils se replient dans leur patrie, la France, où beaucoup ne sont jamais allés. Comment en sont-ils arrivés à cet exode ? Que vivent-ils après ?     Des rapatriés de tous bords évoquent leur vie « là-bas », simple et merveilleuse. Ils racontent leurs rapports avec la population algérienne dix fois plus nombreuse. Une population à l'amitié parfois recherchée, mais le plus souvent ignorée, crainte ou tenue à l'écart. Et exploitée. Ils réveillent les sept années de terreur et de guerre, les mensonges et les illusions entretenues par tous. Ils revivent leur panique au moment de la fuite, la chute brutale dans une patrie inconnue. Ils montrent cette plaie qui les a à tout jamais marqués : la froideur, l'indifférence, l'hostilité auxquelles ils ont fait face en arrivant en France. Mais presque tous admettent une intégration finalement réussie, et beaucoup reconnaissent que l'Algérie française était une utopie.       Le documentaire a été sélectionné au PriMed 2018 (Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen) et au Festival international du film d’histoire de Pessac.

     

    « LETTRE OUVERTE A UN AMIGuerre d’Algérie. Des retrouvailles et des larmes 60 ans après... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter