• Quand les appelés d’Algérie s’éveillent...

    Quand les appelés d’Algérie s’éveillent...

    Quand les appelés d’Algérie s’éveillent...

    Corinne Chaput-Le Bars vient de publier, chez L’Harmattan, un ouvrage en deux tomes, synthèse d’une étude centrée principalement sur le silence et les traumatismes dus, chez les appelés, à la guerre d’Algérie. L’ouvrage est révélateur de ce qu’a été cette guerre. Il est surtout révélateur de vérité pour chacun des protagonistes rencontrés dans ce récit. 

    L’auteur est docteure en Sciences de l’Éducation, chargée de recherche auprès de plusieurs instituts.
    Fille d’un ancien appelé en Algérie, ce dernier n’avait jamais raconté « sa guerre » à ses enfants. Il a fallu que son petit-fils l’interroge à ce sujet pour qu’il sorte de son silence.
    A partir des écrits de quatre appelés en Algérie, l’auteur nous restitue leur vécu avec son regard de chercheuse, analysant les mécanismes conduisant au « silence » pendant 40 ans et ceux poussant au besoin « d’écrire ».
    L’un des quatre jeunes appelés dont il est question est membre de la 4ACG et siège au Conseil d’Administration.
    L’ouvrage sera présenté sur la table de presse à l’AG de Sète.

    Madeleine Binet

    Quand les appelés d’Algérie s’éveillent...  

    La guerre d’Algérie est le dernier conflit dans lequel l’État français a engagé des appelés du Contingent.
    Parmi eux, quatre jeunes appelés, originaires de Bretagne, du Centre, de Normandie ou encore de Picardie, sont rentrés d’Algérie furieux, tourmentés ou en proie au chagrin et se sont tus pendant environ quarante ans. Puis, laborieusement ou avidement, ils se sont mis à écrire ce qui est leur récit d’une situation extrême de vie.
    Ces récits présentés un par un puis croisés donnent à voir des pans singuliers et parfois méconnus de l’histoire de ce conflit et se révèlent être de véritables œuvres dont l’esthétique favorise une restauration de l’estime de soi. Enfin, les commentaires recueillis auprès de leurs auteurs permettent de comprendre les processus qui ont présidé à la longue période de « volonté somnolente » qui a frappé les quatre appelés, ceux qui ont favorisé la prise de plume et, surtout, de mettre au jour les effets de « raccommodement » produits par l’écriture autobiographique.

    Corinne Chaput-Le Bars

    « Les Héninois et Beaumontois ont commémoré la fin de la guerre d'Algérie dans des conditions particulières, Hénin-Beaumont est l'une de 11 villes françaises gérées par l'extrême droite 26 mars 1962 : C'était un appel à manifester de l'OAS. C'était une manifestation interdite. C'était une manifestation contre la République française. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :