• Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    Une proposition de loi du sénateur Philippe Marini prévoit la remise en cause de certains droits accordés aux anciens combattants... Une honte et un mensonge... car ce sénateur ne tient pas compte de la diminution naturelle du nombre d'anciens combattants

    La commission des finances du Sénat a publié en juillet dernier un rapport du sénateur UMP de l’Oise, Philippe MARINI, sur les avantages fiscaux consentis au monde combattant.  

    Après étude des six dispositifs fiscaux actuellement en vigueur – réduction sur les droits de succession, exonération des indemnités versées aux victimes des essais nucléaires, exonération de droits de mutation pour les successions de victimes d’opérations militaires ou d’actes de terrorisme, demi-part fiscale supplémentaire pour les titulaires de la carte du combattant âgés de plus de 75 ans, exonération d’impôt sur le revenu de la retraite du combattant et déduction du revenu imposable des cotisations versées au titre de la retraite mutualiste du combattant, Philippe MARINI constate un accroissement continu du coût de ces mesures et préconise, dans un souci d’économie, la remise en cause de certaines de ses dispositions.

    Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    DÉFENSE DE NOS DROITS :

    ENSEMBLE NE LACHONS RIEN !  

    Les huit Unions Départementales des Anciens Combattants et Victimes de guerre (UDAC) de l’Île de France ont décidé de pousser un cri d’alerte et de demander par un courrier aux députés, sénateurs et présidents de groupes parlementaires d’intervenir pour l’élaboration d’un budget 2015 des ACVG qui tienne compte de nos légitimes revendications.

    Les Anciens Combattants et Victimes de Guerre ne sont pas responsables de la crise. Pourtant ces dernières années leur budget n'a cessé de se réduire, alors que nos « départs biologiques » éclaircissant inéluctablement nos rangs, il suffirait de maintenir ce budget à sa valeur de l’année précédente pour satisfaire la totalité de nos justes et raisonnables revendications.

    À titre d’exemple, le budget des Anciens Combattants a été amputé de plus de 20% de sa valeur depuis 2007 (3,5% de moyenne par an). Il est encore temps de présenter un budget 2015 qui pérennise les acquis et tienne compte des revendications des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. Amis, Anciens Combattants de la FNACA de Paris, vous dont les droits n’ont toujours pas 52 ans après la fin de la guerre d’Algérie été reconnus dans leur totalité à la hauteur des guerres et conflits précédents et suivants, vous devez rester mobilisés et vigilants.

    En cas d’absence de réponses positives avant début Septembre nous vous demanderons de vous joindre aux autres associations parisiennes d’Anciens Combattants des UDAC de l’Île de France (ACPG-CATM, ARAC, ANACR, ANCAC, ACVJ, AGMG…) lors d’un rassemblement face à l’Assemblée Nationale. D’ores et déjà retenez dans vos agendas deux dates les 22 ou 29 Octobre (jours prévisibles des questions à l’Assemblée Nationale avant le vote du budget des ACVG). Dans l’UNION restons mobilisés et prêts à soutenir nos revendications !

    Jean-Pierre LECLERC, Président de l’UDAC de Paris

     et Vice-Président de la FNACA de Paris

    Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    La rentrée et les projets de budget 2015

    Le Gouvernement recherche désespèrement à faire de plus en plus d'économies. Les ACVG en tant que retraités, grand-parents, contribuables fourniront leur part, comme les autres mais pas plus que les autres: notre droit à réparation est intouchable. Avec les autres UDAC de l'Ile-de-France, nous préparons plusieurs actions dont une lettre qui vient d'etre envoyée à tous les parlementaires. En cliquant  vous pouvez lire cette lettre ici même. __________________________________________________________________________________________________________

    Défense de nos droits

    En cliquant sur MOTIONS Défense des Droits 2014 vous obtiendrez l'intégralité de nos 8 résolutions votées le 17 avril 2014 au cours de notre Assemblée Générale.

     

    Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    Pour terminer sur une note de réconfort

    Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    Chérilyne Labelle a déposé une couronne en hommage aux anciens combattants, lors d’une émouvante cérémonie.

    Une jeune amputée rend hommage

    aux anciens combattants

    Dans la foulée du 70e anniversaire du débarquement en Normandie, Chérilyne Labelle, une jeune résidente des Cèdres a déposé une couronne en hommage aux anciens combattants lors d’une émouvante cérémonie, qui s’est tenue à Pointe-Claire.

    Chérilyne Labelle,18 ans, a une amputation congénitale au bras droit. Ayant grandi au sein du Programme pour enfants amputés (LES VAINQUEURS) de l’Association des Amputés de guerre, elle a eu la chance, au fil des ans, de rencontrer d’anciens combattants. Aujourd’hui, elle désire leur rendre hommage et transmettre leur message du Souvenir.

    Qui nous a gâché notre jeunesse ? Cri d’alerte des anciens combattants : «Ensemble ne lâchons rien»

    SOURCE : http://www.journalpremiereedition.com/Societe/Nos-gens/2014-06-17/article-3766880/Une-jeune-amputee-rend-hommage-aux-anciens-combattants/1 

    « J'aurai tellement envie de te cracher à la figure toi qui rend hommage aux criminels de l'OAS fusillés par la France.Quand les hommes vivront d'amour… une chanson qui reste plus que jamais d’actualités… »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :