• R. Menard ou le triomphe de l'absurde *** Un article de MEDIAPART

    R. Menard ou le triomphe   de l'absurde *** Un article de MEDIAPART

     

    http://blogs.mediapart.fr/blog/blaz/201214/rmenard-ou-le-triomphe-de-labsurde

    R. Ménard ou le triomphe

     de l'absurde

    « Et cette fois, sans se soulever, le « Biterrois » a tiré son couteau qu'il m'a présenté dans le soleil. La lumière a giclé sur l'acier et c'était comme une longue lame étincelante qui m'atteignait au front. Au même instant, la sueur amassée dans mes sourcils a coulé d'un coup sur les paupières et les a recouvertes d'un voile tiède et épais. Mes yeux étaient aveuglés derrière ce rideau de larmes et de sel. Je ne sentais plus que les cymbales du soleil sur mon front et, indistinctement, le glaive éclatant jailli du couteau toujours en face de moi. Cette épée brûlante rongeait mes cils et fouillait mes yeux douloureux. C'est alors que tout a vacillé. La mer a charrié un souffle épais et ardent. Il m'a semblé que le ciel s'ouvrait sur toute son étendue pour laisser pleuvoir du feu. Tout mon être s'est tendu et j'ai crispé ma main sur le revolver. La gâchette a cédé, j'ai touché le ventre poli de la crosse et c'est là, dans le bruit à la fois sec et assourdissant, que tout a commencé. J'ai secoué la sueur et le soleil. J'ai compris que j'avais détruit l'équilibre du jour, le silence exceptionnel d'une plage où j'avais été heureux. Alors, j'ai tiré encore quatre fois sur un corps inerte où les balles s'enfonçaient sans qu'il y parût. Et c'était comme quatre coups brefs que je frappais sur la porte du malheur ». (Camus, l'Etranger, mot en gras ajouté !)  

    Est-ce aussi simple que ça Monsieur Ménard ?

    Devrions-nous tout dédouaner sous le signe de l’absurde ?

    Absurde le colonialisme, absurde la guerre d’Algérie, absurde la marche des beurres, enfin ce qu'il en reste !

    Absurde la montée du Front National en France ou plus exactement, sa montée en méditerranée où quelques nostalgiques de l’Algérie française déversent leur acrimonie sur la troisième génération des immigrés de France.

    Absurde vos petites recettes d’épicier dont on connait les émules en temps de crise. Aurions-nous la mémoire courte ?

    Absurde, oxymorique, les truismes sociaux gesticulés par Renaud Camus dans l'antichambre de votre mairie.

    Absurde vos grands airs de Maurras et des Camelots. Vous n’avez malheureusement ni le flair, ni la plume de vos cuistres prédécesseurs… 

    Absurde grand-mère Ménard «Ses anciens combattants, ses anciens cons battus !».

    Absurde, Ce mot porté en épigraphe ? 

    Absurde, comme un chicon qui flotte seul sur la mer agitée ?

    Chicon qui louvoie entre l’OAS, le trotskysme, la LCR, le socialisme, Reporter sans frontière (comme j’ai de la peine pour Rony Brauman), l’argent du Qatar et le Front National.

    Auriez-vous le goût de l’incohérence?

    Peut-être que l’officine des grandes fourberies réveille en vous le goût des complots ?

    Dans l’étroite petite enfance qui vous pèse, songiez-vous être seigneur, pharaon, prêtre ou roturier ? Vous qui parlez si fort, sauveriez-vous un Biterrois de la noyade avant la Chute ?

    En tout cas, de l’autre côté du mur, nous établissons les variables explicatives de l’absurde.

    N’en déplaises à l’arbre qui percuta le pare-choc de Camus. Peut-être bien que la route était glissante!

    Tuer un arabe est si facile, il suffit d’un rayon de soleil ! C’est cela, peut-être que la Saint-Barthélemy que vous mijotez vous et vos zemourettes est à mettre au compte du soleil.

    "Le soleil rubicond et aveuglant nous forçait à tuer des Arabes Monsieur le juge !" 

    Et si Saint-Barthélemy couvait Sarajevo dans ses entrailles? Je connais quelques banlieusards prêts à forcer la porte des magasins d’armes. Avec un peu d’organisation, ils s’empareront même du Louvre! L’insurrection qui vient comme ils disent !

    Est-ce aussi simple que ça Monsieur Ménard ?

    Dois-je interpeller le Français ou le Pied-noir que vous fûtes ?

    Que de familiarité entre nous pourtant ! Nous sommes tous fils du soleil.

    Je ne sais si vous êtes bon Français, bon Biterrois ou quelqu’autre j’en foutre !

    Il faudra bien que votre France accepte la nuance !

    « Communiqué du Cercle Jean Moulin et l'article du Midi LibreLa FNACA a été reçue par le nouveau secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants Jean-Marc TODESCHINI »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter