• "Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste ?

    Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste ?

    Le nouveau nom proposé par la présidente du FN se heurte à des obstacles symboliques et techniques.

    Par Romain Herreros  

    L'histoire aura duré des mois, pour au final ne changer qu'un seul mot. En congrès à Lille ce dimanche 11 mars, Marine Le Pen a proposé que le Front national soit rebaptisé "Rassemblement national". "Il doit être un cri de ralliement pour tous ceux qui ont la France au cœur", a lancé la présidente du FN.

    Si ses lieutenants font déjà le tour des micros pour faire le service après-vente de cette nouvelle appellation (qui doit être ratifiée par les adhérents), la proposition de Marine Le Pen a de quoi laisser perplexe. Sur le plan politique d'abord, pas sûr que cette appellation corresponde aux objectifs de la "refondation". Le terme a déjà été utilisé par le Front national en... 1986. Il s'agissait du nom du groupe parlementaire frontiste à l'Assemblée nationale entre 1986 et 1988, "Front national-Rassemblement national".

    Trente ans plus tôt, le Rassemblement national avait déjà été le nom d'un parti, alors présidé par l'avocat d'extrême droite Jean-Louis Tixier-Vignancour... dont la campagne présidentielle en 1965 avait été dirigée par Jean-Marie Le Pen (qui a été déchu de sa présidence d'honneur aujourd'hui).

    "Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste ?

    En remontant un peu plus dans l'histoire, on tombe sur le "Rassemblement national populaire". Fondé en 1941 par le collaborationniste Marcel Déat, ce parti avait pour principal projet de "protéger la race" et de collaborer avec l'Allemagne nazie. L'emblème utilisée par cette formation est par ailleurs assez éloquente en la matière.

    "Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste ?

    Ci-dessous, un document d'époque sur ce parti qui voulait que "les mots d'ordre du maréchal Pétain deviennent une réalité vivante". Avant de dévoiler sa proposition, Marine Le Pen a assuré avoir "beaucoup réfléchi" et "beaucoup consulté". C'est donc en parfaite connaissance de cause qu'elle a formulé sa proposition.

    SOURCE : https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/11/rassemblement-national-trop-proche-de-rassemblement-national-populaire-ancien-parti-collaborationniste_a_23382664/?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001 

    "Rassemblement national", trop proche de "Rassemblement national populaire", ancien parti collaborationniste ?

    OUF !!! LA FLAMME EST CONSERVée alors chantons gaiement… 

     

    « Un ancien officier de l’ALN corrige les mensonges d’un journaliste françaisAffaire Audin : le témoignage qui relance l'exigence de vérité. MISE A JOUR VIDEO »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter