• Raymond Poulidor a fêté ses 80 ans le 15 avril 2016 *** Mais il nous parle aussi de sa guerre d'Algérie

     

    Raymond Poulidor a fêté ses 80 ans le 15 avril 2016 *** Mais il nous parle aussi de sa guerre d'Algérie

    A l’occasion du départ du Tour de France aujourd’hui je souhaite vous parler de Raymond Poulidor, héros de plusieurs générations d’amateurs de cyclisme, il fêtait le 15 avril dernier  ses 80 ans. L’ancien vainqueur de Milan-San Remo, de Paris-Nice et du Tour d’Espagne, n’aura jamais réussi à s’imposer sur le Tour de France, malgré huit arrivées sur le podium. Une malchance récurrente qui lui vaut le surnom d’Eternel Second, mais aussi une place particulière dans le cœur des Français. « Poupou » a fêté son anniversaire chez lui, à Limoges, entouré de sa famille et de ses amis. 

    Raymond Poulidor, idole toujours adulée du cyclisme des années 1960-1970, a fêté le vendredi 15 avril 2016 ses 80 ans dans son Limousin natal entouré de 200 proches et amis, et de personnalités du monde de la petite reine.
    Habitant depuis sa retraite du cyclisme en 1977, à l'âge de 41 ans, à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne), "Poupou" a fêté ses 80 printemps dans un restaurant de Limoges avec 200 convives, parmi lesquels ses deux filles et ses deux petits-fils, mais aussi Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, Jean-Marie Leblanc, ex-directeur, ou son ancien coéquipier Lucien Aimar, vainqueur du Tour de France 1966, âgé de 74 ans.
    Lors d'une cérémonie sobre, où de nombreux cadeaux lui ont été remis, "Poupou", en chemise-cravate, a symboliquement soufflé un gâteau en pièce-montée surmonté d'une photo noir et blanc du coureur dans sa jeunesse.
    Plus connu pour n'avoir jamais réussi à porter le maillot jaune sur le Tour en 14 participations (trois fois deuxième et cinq fois troisième), que pour son record de présence (18) à Paris-Roubaix ou son palmarès (Tour d'Espagne 1964, Milan-San Remo, Flèche Wallonne, Paris-Nice...), Poulidor conserve en France une grande popularité à travers les âges.
    Raymond Poulidor est né dans la Creuse, le 15 avril 1936 à Masbaraud-Mérignat, village au sud de Guéret aujourd'hui peuplé d'à peine 300 habitants, de parents métayers.

    AFP

     

    Ils avaient 20 ans. Ils ont fait la guerre d'Algérie

     

    Mais Raymond Poulidor nous parle aussi

    de "sa guerre d'Algérie"

    Quand Raymond Poulidor devient champion de France cycliste sur route en 1963, comme tous les vainqueurs, il se plie au protocole. Il accepte tous les bouquets de fleurs qu'on lui tend, il enfile son maillot tricolore et sur la plus haute marche du podium, il se redresse quand La Marseillaise retentit. Ne pense-t-il qu'à sa victoire? Le cessez-le-feu de la guerre d'Algérie vient d'être signé. Lui était là-bas, il n'y a pas si longtemps. Quel supporter admiratif peut imaginer à cet instant que derrière le sourire du cycliste se cachent les souvenirs d'un appelé, qui au volant de son camion conduisait les légionnaires au combat ?

     

    Poupou chauffeur routier ! 

     

    "Les appelés sont mis à contribution. Raymond Poulidor est de ceux-là. Le 28 septembre 1958, jour du référendum, il a été détaché pour aller chercher dans les mechtas les hommes et les femmes (c'est la première fois que les Algériens votent) afin qu'ils exercent leur "devoir de citoyen". Ceux qui n'avaient aucune envie de se déplacer, ou qui ne voulaient pas quitter leur village parce qu'ils ne savaient pas de quoi il s'agissait, on les ramenait de force. La plupart ne savait ni lire ni écrire, certains mêmes n'étaient jamais montés en voiture ni dans un camion comme le mien. Durant le trajet, ils étaient malades, ils vomissaient. Il fallait nettoyer. Arrivés devant les bureaux de vote, on leur indiquait le bon bulletin à glisser dans l'urne, le blanc, celui du oui. Ils ne prenaient pas le bulletin violet, celui du non, d'autant que cette couleur est associée à la mort chez les musulmans."

    « Mgr Henri Teissier à Alger il a pris la nationalité algérienne, il est critiqué en France par des "algéniaristes" Michel Rocard est décédé ce samedi 1er juillet 2016 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :