• René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ?

    René Vautier. Le résistant et cinéaste engagé est décédé à 86 ans

    René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ?

    René Vautier | Photos Ouest-France / David Ademas

    René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ?

    http://www.ouest-france.fr/rene-vautier-le-resistant-et-cineaste-rene-vautier-est-decede-3096023?utm_source=of_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_newsletter-generale&utm_content=20150105&vid=043052043055049042061053035042047042021042033053040053036096037055 

    René Vautier, résistant et cinéaste engagé, auteur du film "Avoir 20 ans dans les Aurès", est décédé dimanche matin. Il résidait à Cancale (Ille-et-Vilaine).

    René Vautier, cinéaste engagé et anticolonialiste, réalisateur du film sur la guerre d'Algérie Avoir 20 ans dans les Aurès, est mort dimanche matin à 86 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

    Il est mort à l'hôpital, en Bretagne, a annoncé sa femme Soazig Chappedelaine Vautier. René Vautier résidait  à Cancale.

    René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ?

    Cinéaste français « le plus censuré »

    Ce réalisateur à la vie mouvementée, qui a connu la fuite, la prison, la grève de la faim, les menaces et les condamnations, se revendiquait comme « le cinéaste français le plus censuré ».

    Né à Camaret (Finistère), il rejoint la Résistance à 15 ans. Il sera décoré de la Croix de guerre à 16 ans.

    Il était notamment l'auteur de « Afrique 50 », court-métrage réalisé à 20 ans, devenu le premier film anticolonialiste du cinéma français. L'oeuvre a été censurée pendant quarante ans et lui a valu une condamnation à un an de prison.

    Son regard s'est beaucoup porté sur la guerre d'Algérie, avec notamment « une Nation l'Algérie » (1954), pour lequel il a été poursuivi pour « atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat », « Algérie en flammes » (1958)

    Prix à Cannes et grève de la faim

    Il est surtout le réalisateur de « Avoir 20 ans dans les Aurès », son oeuvre la plus connue, prix de la critique internationale au festival de Cannes en 1972.

     En janvier 1973, le cinéaste a mené une grève de la faim d'un mois pour protester contre « le jugement sur le contenu politique des films porté par la commission de censure », après l'interdiction du film « Octobre à Paris » de Jacques Panijel, sur la répression sanglante, le 17 octobre 1961, d'une manifestation pour l'indépendance des Algériens à Paris.

    René Vautier, diplômé de l'Institut des hautes études cinématographiques en 1946, a également porté son regard sur les luttes ouvrières, s'intéressant notamment en 1973 dans « Transmission d'expérience ouvrière », aux ouvrières licenciées des forges d'Hennebont (Morbihan).

    En 1997, le ministère des Affaires étrangères lui remettait officiellement la copie confisquée d'« Afrique 50 » désormais projeté à l'étranger, avait-il raconté à l'AFP. À la télévision française, le film n'a été diffusé qu'en 2008.

    Hommages

    « René Vautier était un cinéaste engagé s'il en fut, à une période où la censure veillait. C'était un juste », a déclaré à l'AFP Gilles Jacob, ex-président du Festival de Cannes.

    Sur Twitter, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll lui a rendu hommage :

     René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ?Stéphane Le Foll         @SLeFoll  

     

    René Vautier nous a quittés, et avec lui un grand cinéaste, une âme de l'anticolonialisme, un résistant, et un breton passionné. Hommage.

    De même que Cécile Duflot, qui a écrit : ses « yeux grands ouverts sur le monde » vont manquer :

     René Vautier mérite bien un deuxième article sur notre blog, je n’ai rien vu et entendu sur les chaînes TV… elles préfèrent parler de Zemmour ?Cécile Duflot         @CecileDuflot  

    Les yeux grands ouverts sur le monde et l'engagement de René Vautier, grand cinéaste, vont manquer. Ses films continueront de nous nourrir.

    (PS) Le court passage du film "Avoir 20 ans dans les Aurès" n'a pas fonctionné dans cette vidéo de l'INA.

    « TOULOUSE : Un rabougri décati vient de se prendre « un rateau » par le nouveau maire *** Un peu de détente dans ce monde de brutes !!!L'ancien pilote de Formule 1 Jean-Pierre Beltoise est mort. Il se trouve que nous avions parlé de lui concernant la guerre d’Algérie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :