• Reviens, Jean Moulin, ils sont devenus fous furieux !

    Reviens, Jean Moulin, ils sont devenus fous furieux !

    Reviens, Jean Moulin, ils sont devenus fous furieux !

    Le 27 mai 1943, le Conseil National de la Résistance (CNR) se réunissait pour la première fois pour établir un programme qui paraîtra en mars 1944 et dont la Libération permettra un début de mise en œuvre.

    Opportun dans une France où tant de travailleurs sont morts, tant de maisons, immeubles, usines, routes, voies de chemin de fer, ponts sont détruits, ce programme généreux et fraternel sera soumis, sept décennies après, par l’action conjuguée de Sarkozy, de Hollande, puis de Macron, à un détricotage méthodique selon le vœu de Denis Kessler, vice-président du MEDEF (Magazine Challenge 2003).

    Niveau de vie, droits syndicaux, sécurité sociale, libertés individuelles, retraites, sécurité de l’emploi, réglementation des conditions d’embauchage et de licenciement étaient au programme. Comme aujourd’hui ! Mais là, à présent, c’est pour « réformer » tout ça.

    La France riche de 2017, la 6ème puissance mondiale, attend des réformes. Des réformes audacieuses. Des réformes qui feront fondre ou disparaître ce que la France en ruine avait donné à son peuple.

    Ne vous attendez pas à de grands débats sur ce paradoxe. Car il y a longtemps qu’a été piétinée cette autre ambition du CNR : assurer « la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’État, des puissances d’argent et des influences étrangères ».

    Neuf milliardaires, patrons de médias, ont dit aux Français quel président choisir, ils disent à présent quels députés il leur faut.

    Théophraste R. (Gattazophobe).

    https://www.legrandsoir.info/reviens-jean-moulin-ils-sont-devenus-fous-furieux.html

    Hommage à Jean Moulin ce lundi à Toulouse

    Une cérémonie d’hommage à Jean Moulin a eu lieu le lundi 29 mai matin dans la Cour d’honneur de la préfecture

    Jean Moulin fut l’un des héros de la Résistance à l’occupation nazie en France en prônant et en défendant les valeurs de la Résistance telles le courage, la défense de la République ou la justice. Honoré par André Malraux lors de la célèbre cérémonie du transfert de ses cendres au Panthéon, il est devenu l’un symbole de la résistance française. Dans cette cérémonie présidée par le préfet Mailhos, un extrait du discours de Malraux a été lu et le chant des partisans interprété par les élèves des collèges des Ponts Jumeaux et Jean Moulin de Toulouse.

     

    Jean Moulin, né le 20 juin 1899 à Béziers et mort le 8 juillet 1943 près de Metz, est un haut fonctionnaire (préfet d’Eure-et-Loir) et résistant français. Refusant l’occupation nazie, il rejoint en septembre 1941, l’organisation de résistance la France libre à Londres en passant par l’Espagne et le Portugal. Il est reçu par Charles de Gaulle à qui il fait un compte rendu de l’état de la Résistance en France et de ses besoins, notamment financiers et en armement.

    À l’issue de quelques entretiens, il est envoyé à Lyon par Charles de Gaulle pour unifier les mouvements de la Résistance. Il est arrêté à Caluire-et-Cuire, dans la banlieue de Lyon, le 21 juin 1943 et conduit au siège de la Gestapo à Lyon où il est torturé ; il est ensuite transféré à la Gestapo de Paris. Il meurt dans le train qui le transporte en Allemagne peu avant le passage de la frontière, le 8 juillet 1943. Son décès est enregistré en gare de Metz.

    Il dirigea le Conseil national de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Il est souvent considéré comme l’un des principaux héros de la Résistance. Il est nommé général de brigade à titre posthume lors de la Libération, puis général de division en novembre 1946. (avec Wikipedia)

    " Entre ici Jean Moulin "

     

    https://www.toulouse7.com/2017/05/29/hommage-a-jean-moulin-lundi-a-toulouse/

     

     

    « Il y a cinquante-six ans : c’était hier, c'est encore aujourd'hui 31 mai 2017Merci à Fatima Besnaci-Lancou de m'avoir fait connaître la Fondation Seligmann et aussi cette grande résistante Françoise Séligmann »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter