• Stèle du 19 mars 1962 à Cessenon-sur-Orb

     

    Stèle du 19 mars 1962 à Cessenon-sur-Orb

    Stèle du 19 mars 1962 à Cessenon-sur-Orb

     

    Il existait un square du 19 mars 1962 situé à l’emplacement de l’ancienne gare du chemin de fer d’intérêt local qui reliait Béziers à Saint-Chinian. Il y avait bien une plaque qui faisait référence à cette date du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie mais tellement discrète qu’elle passait inaperçue.

    Un monument a été érigé en 2018 au centre de ce square. C’est une stèle en marbre qui rappelle la date du 19 mars 1962 et qui fait état des 30 000 soldats « morts pour la France ». Oui on sait ce que je pense de cette expression. Ces 30 000 soldats ont été victimes de l’incompréhension des hommes politiques de l’époque qui avaient conduit cette guerre pour tenter de perpétuer un système caduc et injuste, le colonialisme.

    A Cessenon nous avons deux appelés du contingent qui ont laissé leur vie en Algérie. Il s’agit d’Henri Phalip, du 2ème régiment de dragons, mort dans un accident de camion le 23.04.1956 et d’Albert Lles, d’un bataillon de chasseurs alpins, tué le 20.03.1959.

    Le comité local de la FNACA a contribué financièrement à l’érection de cette stèle qui est évidemment bien plus visible que la plaque qui indiquait le nom de la petite place. Une heureuse initiative même si je conteste le libellé « Morts pour la France » !

    Jacques CROS

    SOURCE : http://cessenon.centerblog.net/6572327-stele-du-19-mars-1962-a-cessenon

     

     

    Tu as raison Jacques Cros, les jeunes appelés et rappelés de la guerre d’Algérie, s’ils sont « morts pour la France » terme officiel, n’est pas pour moi aussi le «  vrai » terme, ils sont morts pour la France coloniale, ils sont morts, non pour défendre la Patrie, comme ceux de 39-45, mais pour défendre le colonialisme, c’était la France raciste, c’était la France de la honte, avec ses crimes de guerre, les villages brûlés au napalm,  ses tortures, ses viols, c’était la France des injustices ou les termes Liberté - Egalité – Fraternité étaient piétinés, déchirés… Ce n’était plus la France des Droits de l’Homme… Merci pour cette nouvelle stèle où le terme 19 Mars 1962 y est inscrit en bonne place…

    Michel Dandelot 

     

    60 ans après...

    Pour l’avenir

    un “Autre monde on a pas le choix”

     

     

     

    « Le comédien Maurice Bénichou est décédé à l'âge de 76 ans Il a eu un rôle dans " La question " d'Henri Alleg qui traite de la guerre d'AlgérieJacques de Bollardière, le général qui refusa la torture »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    4
    Jeudi 20 Juin à 08:20

    Je n'ai aucun espoir qu'on inscrive sur une stèle du 19 mars 1962 "AUX VICTIMES DE LA CECITE DES HOMMES POLITIQUES DE CETTE EPOQUE". Mais c'est bien ce que je pense qu'il faudrait graver ! Ces victimes sont dans les rangs du peuple algérien et chez les appelés du contingent qui n'avaient pas le droit de voter mais le devoir de répondre à leur enrôlement dans une armée dont la mission était de maintenir un système social injuste et anachronique, le colonialisme. 

    A défaut de voir ce que j'aimerai voir écrit sur de telles stèles je peux au moins exprimer ce que je pense de des "MORTS POUR LA FRANCE" et autre "HOMMAGES AUX COMBATTANTS DE LA GUERRE D'ALGERIE".

    Je n'en dis pas plus mais je n'en pense pas moins. 

    3
    Jeudi 20 Juin à 00:14
    On nous disait même que ce n’était pas une guerre et qu’on n’avait droit à rien !
    2
    Jeudi 20 Juin à 00:11
    Bien sûr que nous savions qu’on était en Algérie pour des colons comme Borgeaud, suisse qui plus est !
    Mais c’est bien la France qui nous y a envoyé et quoi mettre d’autre même si ceux de 1914 et de 1939 nous contestait ce titre...
    1
    Mercredi 19 Juin à 09:46

    Eh bien merci Michel pour ce rappel. En positif le fait que le 19 mars 1962 soit célébré, en négatif l'inscription "Morts pour la France".

    Situation analogue à Murviel-les-Béziers où la stèle de la place du 19 mars 1962 porte l'inscription, inadaptée à mes yeux, "Hommages aux combattants de la guerre d'Algérie.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter